Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 20:42

 

Toutes les nations de la terre investissent sur leur jeunesse car la jeunesse, c'est l'avenir du pays. C'est la relève de ceux qui décident du sort des nations, la jeunesse. Il incombe aux hommes politiques de former leur jeunesse. Pour cela, rien de mieux que les études ou les formations. Quand un pays comme le Congo n'a pas pris la peine de bâtir des écoles d'ingénieurs, d'architecture, quand même la qualité de notre université laisse à désirer, notre pays se voit obligé de former des étudiants à l'étranger. C'est une grande responsabilité d'enlever des enfants à leurs familles et de les envoyer à l'étranger - parfois dans des pays où il est si dur de survivre sans moyens pécuniaires. Notre État doit prendre ses responsabilités et soutenir nos jeunes jusqu'à la fin des études ou des formations de nos jeunes. C'est pour cela que des contrats bilatéraux sont signés entre États pour garantir que les choses se passent bien. Hélas, nous observons que notre pays le Congo a du mal à honorer sa part des contrats. Former sa jeunesse pour garantir un bel avenir au pays a un coût. LE CONGO DOIT EN PAYER LE PRIX ! Autrement, comment le Congo peut-il devenir un pays émergent d'ici à 2025 ?

 

Des étudiants congolais envoyés à l'étranger par notre pays sont en perdition partout. C'est un déshonneur national. Le message de 216 étudiants congolais au Maroc m'a ému. J'ai donc décidé d'interpeller le chef de l'État de notre pays.

 

Monsieur Denis Sassou Nguesso, vous avez signé des contrats bilatéraux avec des pays tiers pour que nos étudiants se retrouvent au Maroc, à Cuba, en Russie, au Togo, etc. Vous avez signé sur l'honneur fournir à nos étudiants de quoi leur permettre de mener leurs études jusqu'au bout. NOTRE ÉTAT S'EST ENGAGÉ POUR CELA. IL Y VA DE SA DIGNITÉ ET DE LA VÔTRE. Pour le bien du Congo car la jeunesse, c'est l'avenir du pays.

 

Comment expliquez-vous qu'on mette à la porte nos étudiants au Maroc, entre autres ? C'est certainement au ministre de l'enseignement supérieur, monsieur Itoua, de répondre à cette question. Un budget a dû être voté pour nos étudiants. Et ce qui est budgétisé est mis à côté. A lui de répondre à cette question : où est passé le pognon qui doit permettre de mener les études et formations de nos jeunes jusqu'au bout ? Il doit s'expliquer devant la nation. Il y va de sa responsabilité. 

 

Monsieur Denis Sassou Nguesso, comment expliquez-vous qu'il vous est plus facile d'investir un milliard de francs CFA soit 150 millions d'euros en Chine pour reconstruire une école primaire que de financer les études de vos propres étudiants ? Est-ce parce que vous ne vous sentez pas assez Congolais, pas assez proche des Congolais ?

 

Dans l'affaire de nos étudiants qui sont rudoyés en Chine, qui vont être jetés à la rue au Maroc, les chefs d'État de ces pays ne peuvent que vous sous-estimer, monsieur Denis Sassou Nguesso car ils se disent que votre parole, vos engagements ne valent rien. Je ne doute pas que vous ayez le sens de l'honneur : j'en ai personnellement la preuve que vous en êtes capable. Je peux comprendre que la situation économique du pays ne soit pas au beau fixe - surtout que le coronavirus déstabilise l'économie mondiale mais, il y a un mais, comment expliquez-vous que vous parvenez facilement à mobiliser de l'argent pour des projets farfelus et que vous vous désintéressez de l'avenir du Congo ? Est-ce parce que juste votre avenir et celui des Mbochis vous importent ? Et Dieu sait que les jeunes Mbochis sont les plus nombreux parmi ces étudiants...

 

Monsieur Denis Sassou Nguesso, nos jeunes compatriotes ne seront pas reçus par l'ambassadeur du Congo au Maroc quand ils seront chassés des campus marocains. A l'heure de la Covid-19, vous ne pouvez pas laisser traîner deux cent seize jeunes Congolais dans les rues du Maroc. L'hiver et le froid arrivent. Cela constituerait de votre part un CRIME. Il ne vous reste que deux possibilités : soit vous payez leur dû aux universités maricaines, soit vous les rapatriez au pays. Choisir une autre option ferait de vous un monstre aux yeux des Congolais et de la communauté internationale. Nous avons la faiblesse de croire qu'au-dedans de vous, il reste encore un peu de nature humaine que la monstruosité qui caractérise les dictateurs aura laissée. Nous faisons le pari que vous réveillerez cette petite partie encore humaine de votre très haute personnalité...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg