Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 12:59

SAMEDI 27 MARS 2021, TOUT LE MONDE A LA MANIF ! NOUS SOMMES EN COLERE ! ON NE PEUT PAS TUER QUELQU'UN POUR LE POUVOIR - SURTOUT QUE LE LAISSER EN VIE N'AURAIT PAS EMPÊCHÉ DENIS SAFFOU NGUESSO DE LE CONSERVER FRAUDULEUSEMENT !

 

Ils ont sans vergogne décidé de se débarrasser de l'homme qui faisait tant d'ombre à l'abatteur des safoutiers du Pool quand il n'empoisonnait pas les puits ou ne massacrait pas de pauvres Bakongos sans défense - qui ne lui avaient rien fait !

 

La photo ci-dessus a été prise Le 16 mars 2017 lors d'une rencontre du bureau de l'APAKO (Amis de Parfait Kolélas) avec le Président Guy Brice Parfait Kolélas avant ma démission de cette association car ma vision n'était plus compatible avec celle de l'association mais je respectais l'homme qui avait regretté ma démission, surtout son épouse qui m'appréciait beaucoup ! C'était la dernière fois que j'avais vu PAKO !

 

Nous avons décidé de manifester ce samedi 27 mars 2021 pour protester contre l'assassinat du véritable président de la république du Congo à Paris par le régime assassin des crocodiles du PCT, le Parti Congolais des Tueurs. Non, la politique n'a pas pour objectif l'assassinat des opposants. C'est plutôt le combat des idées.

CONTACT 1 : 0766453046

CONTACT 2 : 0670476263. 

 

GERTRUDE BIENVENUE MALALOU-KOUMBA

Partager cet article
Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 07:52

Le mal n'a pas de limites car le mal n'a pas de moral. Ils l'ont assassiné en maquillant sa mort derrière la Covid-19. Cette maladie ne tue pas aussi vite. Guy Brice Parfait Kolélas a été assassiné car ils savaient que ce coup-ci, avec à peine 2% des suffrages, Denis Saffou Nguesso aurait eu tout le mal du monde à justifier sa victoire. Les crocodiles de l'Alima l'ont assassiné sans gêne. Ils l'ont achevé dans l'avion médicalisé qui le conduisait à Paris. Et certains osaient pérorer que voter ne servait à rien ! Pourquoi ont-ils assassiné Guy Brice Parfait Kolélas ? Pour la même raison qu'ils ont enfermé le Général Jean Marie Michel Mokoko et l'honorable André Okombi Salissa : la conservation du pouvoir ! Ces primitifs barbarosaures sont des parasites qui vont jusqu'à tuer le pays qui les nourrit grassement.

 

Pourquoi l'ont-ils assassiné ? Parce que GUY BRICE PARFAIT KOLÉLAS EST LE VÉRITABLE PRÉSIDENT ÉLU DU CONGO ! Il n'y a une autre explication. Ils sont prêts à tout pour le pouvoir : MÊME À MASSACRER TOUS LES BAKONGOS S'IL LE FAUT !

 

S'il n'avait pas été candidat à l'élection présidentielle, Guy Brice Parfait Kolélas serait encore parmi nous. Hélas, il a récidivé en affrontant son père par alliance, ignorant que les crocodilosaures sont cannibales - même à l'encontre de leurs propres petits. Il en est ainsi des appétits féroces. Surtout politiques...

 

Nous apprenons qu'ils ont quadrillé Bakongo à Brazzaville car ils savent qu'il pourrait y avoir de l'agitation. Cette élection présidentielle doit être annulée. Sassou a-t-il assassiné Guy Brice Parfait Kolélas pour se donner une seconde chance en éliminant un redoutable adversaire au passage ? Possible. Nous attendons ce qu'il va dire mais d'ores et déjà, les merdias complices évoquent le coronavirus comme cause du décès. Avec des tests faits en Afrique, même la santé la plus parfaite peut être diagnostiquée Covid-19.

 

Denis Sassou Nguesso compte sur l'agitation des Bakongos pour couvrir une fois de plus son hold-up sanglant. Vous verrez, aucune puissance étrangère ne bougera le petit doigt. Denis Sassou Nguesso est un bon serviteur des puissances étrangères mais un mauvais maître pour ses esclaves. Il est à parier que si le Général Jean Marie Michel Mokoko et l'honorable André Okombi Salissa sont toujours en vie, c'est parce qu'ils sont du nord. L'assassin aux écailles, le crocodilosaure de l'Alima n'a d'égards qu'ethniques. Ils ont tué. Ils tuent. Ils tueront encore. Pour le pouvoir. Quitte à tuer le Congo qui le nourrit. C'est la loi du parasite : vivre aux dépens de son hôte jusqu'à la mort. Ainsi vont et font les Mbochis.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 21:16

Décidément, rien ne se passe au Congo Brazzaville comme ailleurs. Voilà qu'en pleine campagne présidentielle, Guy Brice Parfait Kolélas, tombe gravement malade au point où une évacuation sanitaire vers la France est envisagée - ce qui en dit long sur la gravité de son cas. Nous suivons cette affaire de près. Nous sommes passés d'un malaise en plein meeting à une crise de santé grave avec assistance respiratoire. D'aucuns invoquent un empoisonnement, d'autres pensent qu'il s'agit du coronavirus...

 

Denis Saffou Nguesso a montré publiquement au peuple congolais qu'il n'avait aucun projet de société pour le Congo. En effet, son projet se réduit à un safou, une cuisse de poulet, un manioc et un peu de piment dans beaucoup de " nien, nien, nien ! " Cette fois-ci, avec l'assassinat du colonel Tsourou, l'arrestation de l'honorable Okombi Salissa et celle du Général Jean Marie Michel Mokoko, Denis Saffou Nguesso, amateur de safous mais grand abatteur de safoutiers devant l'Éternel, n'aura même pas les suffrages du nord...

 

Guy Brice Parfait Kolélas, avec ses propres mots, nous révèle qu'il se bat contre la mort. Écoutez bien ce que dit cet homme aux yeux tuméfiés qui a des problèmes respiratoires évidents. Que sa santé se détériore en pleine campagne pour l'élection présidentielle rend cela suspect. De quoi souffre-t-il ? Il semble qu'au moment où l'on parle, le diagnostic n'est pas clairement établi. Néanmoins, pour que ce jeune homme avoue qu'il se bat contre la mort, sa situation physiologique doit se trouver dans une crise aiguë.

 

J'ai été le premier à appeler à voter pour cet homme qui vous demande d'aller aux urnes - en dépit de sa santé délicate. Mes lecteurs en sont témoins.

 

CHERS COMPATRIOTES, JE VOUS APPELLE PLUS QUE JAMAIS À ALLER VOTER POUR GUY BRICE PARFAIT KOLÉLAS. CET HOMME PEUT-ÊTRE EMPOISONNÉ NE DOIT PAS ENDURER DES SOUFFRANCES POUR RIEN... 

 

A tous ceux qui sans réfléchir se lancent à corps perdu dans des vidéos qui appellent au boycott : croyez-vous que  s'il n'y avait aucun risque, la dictature des crocodiles du PCTue tenterait d'éliminer cet homme ? AVEC LE BOYCOTT, LE RISQUE POUR SASSOU DE PERDRE LE POUVOIR EST ÉGAL À ZÉRO. SI VOUS EXERCEZ VOTRE DROIT DE VOTE, LE RISQUE DE PERDRE LE POUVOIR NE PEUT JAMAIS ÊTRE NUL. Tout se joue dans la sphère du mental. Or, elle n'est jamais constante même si elle change moins vite que la sphère physique.

 

Le régime a eu peur de la popularité de ce jeune homme qui a fait une alliance intelligente avec le jeune Yhombi.

 

N'écoutez pas ceux qui vous disent de ne pas aller voter. Ils ne savent pas ce qu'ils disent. C'est même contre productif. Vous avez la preuve que le régime venu des berges de l'Alima est prêt à tout - même à l'élimination physique d'un candidat à l'élection présidentielle quand ce dernier se trouve en position de remporter les suffrages.

 

Nous avons toujours pris le chemin de la logique pour démontrer l'à-propos de notre pensée. C'est que nous avons appris à nous méfier de l'émotion...

 

Si vous ne vous levez pas pour aller exprimer dans les urnes que vous avez rejeté le régime dictatorial de Denis Saffou Nguesso, cela reviendra à le plébisciter. En effet, qui ne dit mot, consent.

 

VOTER UN DROIT. VOTER EST AUSSI UN DEVOIR. Derrière le vote, l'avenir reste à tracer. Avec le boycott, il n'y a pas d'avenir mais juste la continuité du statu quo. Le MAL poursuivra sa route pendant cinq longues années encore. Pas de pensions, pas de bourses, pas de salaires pour certains ou pour la plupart des Congolais, pas d'eau, pas d'électricité, pas de vie sereine, toujours la torture, l'arbitraire, l'ethnodomination, toujours la mort de notre peuple, et enfin encore un peu plus de banqueroute pour nos finances.

 

AVEC LE BOYCOTT, VOUS FERMEZ LES PORTES DE L'AVENIR. AVEC LE VOTE, VOUS L'OUVREZ POUR FAIRE ENTRER UN PEU D'ESPOIR. Il vous suffira de vous battre pour revendiquer vos droits pour que tout le flot de lumière vive entre par la porte, par les fenêtres et par tous les orifices de la société.

 

N'écoutez pas les complices à l'insu de leur plein gré de Denis Saffou Nguesso qui vous invite à renoncer à votre droit acquis de dure lutte. 

 

On ne se soulève pas sans revendiquer un droit. Ceux qui vous invitent à boycotter le suffrage universel sont aussi ceux qui veulent que vous vous leviez. Tout moteur a besoin d'une étincelle. C'est la loi de la thermodynamique. La société aussi obéit à cette loi.

 

Que les ancêtres protègent l'âme de Guy Brice Parfait Kolélas. Qu'ils l'aident à surmonter cette épreuve douloureuse. Nous avons en face de nous le MAL ABSOLU en la personne du monstre de l'Alima, le ndzokousaure, Denis Sassou Nguesso, l'homme qui a exposé ses limites aux yeux de tous.

 

Demain, allez voter. Filmez les résultats. Restez après avoir voté. N'acceptez pas que les représentants des candidats se fassent corrompre. N'AYEZ PAS PEUR. IL FAUT JUSTE AVOIR PEUR DE LA PEUR ELLE-MÊME : IL VOUS SUFFIRA D'ENJAMBER LA PEUR POUR TRIOMPHER DE L'HORREUR ABSOLUE QUI ÉTRANGLE LE CONGO. De toute façon, Denis Saffou Nguesso, en coupant les safoutiers du Pool, a exprimé la volonté de vous tuer même par la faim. Il usé de la mort indirecte pour vous décimer : chômage, faim, soif, maladie, manque d'éducation. QUAND VIVRE DEVIENT UN RISQUE DE MORT, IL FAUT RISQUER SA VIE POUR ... VIVRE !

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 23:34

En cette journée du 8 mars qui consacre la défense des droits de la femme, il sied de rendre hommage à une dame, notamment une femme publique que nombreux voient sans connaître exactement qui elle est. CONNAÎTRE, C'EST RESPECTER ET RESPECTER, C'EST APPRÉCIER À SA JUSTE VALEUR. Au seul titre de femme, c'est-à-dire, de mère de l'humanité, de toute l'humanité, dis-je, la femme mérite notre respect. Non pas seulement parce qu'elle engendre l'humanité mais parce qu'elle en constitue un peu plus de la moitié jamais appréciée à sa juste valeur.

Qu'il vous plaise que je vous parle aujourd'hui d'une femme publique de la diaspora congolaise en France, j'ai nommé Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba. Pourquoi ? Parce qu'elle mérite que ce qui fait sa richesse en tant qu'être humain soit exposé pour qu'on la connaisse mieux comme j'ai appris à la connaître. D'aucuns confondent sa force de caractère avec de l'orgueil. Qui est donc Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba ? En quoi est-elle spéciale ? Peu connaissent cette boule d'énergie, pleine de vitalité, d'abnégation et de détermination qui cache une brillante intellectuelle, mère de quatre merveilleux enfants, sensible, généreuse et pétillante d'intelligence. Mariée, Gégé pour les intimes surnommée la KIMPA VITA MODERNE, est professeure de biotechnologie en région parisienne. Elle ne serait que cela qu'on l'apprécierait déjà mais elle est bien plus que cela : Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba est une résistante et une combattante qui se bat pour la libération de l'Afrique en général et du Congo en particulier. Avec une vie bien remplie, ce bout de femme aux idéaux très élevés trouve encore le moyen de donner de son temps et de son énergie pour la noble cause de l'émergence de la démocratie en Afrique et au Congo, son pays natal !

En France, en Europe et dans les Amériques, Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba s'est fait remarquer depuis dix ans par son abnégation, sa détermination et sa constance dans cette lutte qu'elle a faite sienne malgré mille et une embûches. Rare femme ayant par ailleurs galvanisé d'autres âmes militantes de la gente féminine, notre Kimpa Vita de la diaspora depuis dix ans n'a pas perdu la passion de la lutte contre la dictature qui frappe sa terre natale depuis le retour de Denis Sassou Nguesso aux affaires louches de la république du Congo. Sa présence se fait tant remarquer sur le bitume que par son militantisme associatif. Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba est secrétaire générale du MRLC, le Mouvement Républicain pour la Libération du Congo pour ne citer que cette association.

ENFANCE

Le hasard a voulu qu'elle naisse à Dolisie, la ville à la terre rouge si fertile du Congo. La couleur rouge vient du fer. Le fer, c'est la force. Et cette terre lui donna sa force. Le fer, c'est aussi l'hémoglobine qui le sang et le sang, c'est l'âme. Cette terre est en elle qui l'a rend si attachée à son pays natal car elle compose son ADN et son âme. Cette fille de diplomate est née pendant le congé de son père qui revenait d'Israël après une mission que lui avait confiée le professeur Pascal Lissouba alors premier ministre du président Alphonse Massamba-Débat. Elle passa quatre ans en Italie avec son père dont elle n'a jamais voulu abandonner le nom, père qui fut successivement premier conseiller d'ambassade puis ambassadeur par intérim en remplacement de l'ambassadeur Ondzel rappelé au Congo par le président Marien Ngouabi. Ce qui fait qu'elle parle couramment l'italien.

MENTOR 

Elle avoue : " C'est grâce au professeur Pascal Lissouba que je suis devenue ce que je suis. Il m'a encouragée à aller de l'avant et m'a donné le goût d'être enseignante pour transmettre mes connaissances parce que c'est le meilleur métier d'un être humain..." Ainsi, madame Gégé est la fille spirituelle de feu le président de la république du Congo, le professeur Pascal Lissouba dont elle hérita le goût de la science, de l'enseignement et de la politique. Vous pouvez comprendre pourquoi grande fut sa peine à la disparition du grand homme à Perpignan à l'âge de 82 ans, à la suite d'une longue maladie.

Pour ma part, je la rencontrai pour la première fois en 2009, au Tribunal de Grande instance de Paris, le jour où Sarkozy attaquait Dominique de Villepin en justice et où le clan au pouvoir dans notre pays m'attaquait en justice. Je l'ai revue à son domicile avec d'autres amis pour la réconforter de la terrible épreuve qu'elle traversa il y a peu de temps...

 

CURSUS UNIVERSITAIRE

Voici quelques diplômes universitaires obtenus  par notre Kimpa Vita moderne :

- Une licence d'économie sociale et familiale option nutrition à la faculté de sciences de Brazzaville au Congo  avant d'obtenir en France :

- Une maîtrise en biochimie (option nutrition), maîtrise de nutrition ;

- Un DEA de nutrition option pays en voie de développement ;

- Un DESS de microscopie analytique appliquée aux sciences biologiques et géologiques ;

- Un doctorat en nutrition avec terminologie.

                                 ***

Voyons un peu ses activités dans le domaine du militantisme politique : 

Elle a su drainer les autres femmes dans sa lutte. Elle a participé à plusieurs colloques, conférence- débats, meetings en salle, manifestations en France et en Europe (A Bruxelles et à la Haye en ma compagnie d’ailleurs…). Elle a organisé plusieurs manifestations où elle a entraîné  de nombreuses foules sans lésiner sur les moyens de réussite de ces différentes manifestations contre le pouvoir de M. Sassou,  en envahissant les Champs Elysées au point où elle s’est retrouvée  en prison !

Elle est la seule Congolaise, pourtant mariée et mère de 4 enfants qui a osé manifester  ltoute seule presque nue en 2019 au Trocadéro, parvis des droits de l’homme ! Depuis 10 ans, nous l’avons surnommé la KIMPA VITA DE LA DIASPORA CONGOLAISE. Aujourd’hui, je lui rends hommage pour tout le travail abattu. Je n’attends pas qu’elle nous quitte pour lui rendre hommage, je préfère le faire pendant qu’elle est vivante car elle le mérite !

 

Nombreux de nos jeunes qui rejoignent la lutte maintenant, doivent savoir qu’il y a eu des grandes figures qui ont balisé le chemin et qu’il faille rendre à César ce qui revient à César ! Mme MALALOU-KOUMBA Gertrude  Bienvenue est une femme  qui se bat contre l’injustice exacerbée depuis des lustres, contre le tribalisme fieffé,  contre la haine viscérale et gratuite. Par ailleurs, Cette grande dame si DURE en politique, est d’une générosité sans pareille parce qu’elle a le cœur dans la main. Elle est prête à donner tout ce qu’elle a pour vous venir en aide. Cependant, comme tous les humains, elle a ses défauts : elle s’énerve quand le travail n’est pas bien fait, elle est très intransigeante avec les mécréants et peut passer le reste de sa vie en vous ignorant sans modération alors qu’elle est croyante et pratiquante. Elle déteste les menteurs et les malhonnêtes. A part sa profession d’enseignante où elle caresse ses étudiants dans le sens du poil, elle est  sans concession en politique. OU c’est ça, ou ce n’est pas ça ! C’est une mauvaise diplomate alors qu’elle  a été la fille d’un ambassadeur, feu son père MALALOU.

 

Pour moi, elle est une grande DAME à la hauteur de la vraie KIMPA VITA, originaire du Grand Niari, qui était KUNIE et honorée en Angola. La notre KIMPA VITA CONTEMPORAINE est Pounoue ! 

 

Pour toutes ces humbles raisons, je me permets de l’honorer ce 8 mars 2021, qui est la commémoration des droits de la femme.


BONNE FÊTE DES DROITS DE LA FEMME à toutes les femmes résistantes et combattantes à travers le monde !

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:14

Bonjour, David. Le boycott n'est pas une bonne idée : seuls les 8% de Sassou iront voter et seront considérés comme les 100% des votants. Sassou sera élu légitimement car PERSONNE n'aura interdit aux Congolais de voter.

 

J'entends que l'élection présidentielle est gagnée d'avance car Sassou triche. IL Y A UNE CONTRADICTION LOGIQUE DANS CE RAISONNEMENT. Et je vais le démontrer :

 

1. Soit l'ensemble des électeurs E à l'élection présidentielle.

 

Soit, l'ensemble des soutiens de Sassou S à l'élection présidentielle.


Soit, l'ensemble des opposants O à l'élection de Denis Sassou Nguesso au poste de président de la république.

 

Soit l'ensemble des Congolais neutre N qui ne soutiennent ni l'opposition, ni Denis Sassou Nguesso.

On peut logiquement écrire - sans crainte d'avoir oublié une seule catégorie électorale que :

 

E = S+O+N.

 

Si on suit le raisonnement de la dame vilie qui aime beaucoup parler et qui appelle au boycott, on peut définir le boycott B ainsi :

 

B = E - (O+N) = S.

 

On peut déduire que E = S dans le cas où le boycott serait largement suivi par notre peuple. Or, nous savons que O+N >S ou que O > (N+S). Par conséquent, en cas de non boycott, Denis Sassou Nguesso est forcément battu. Vous objecterez qu'il trichera. Eh bien, que le peuple défende son vote, ses suffrages ! 

 

En cas de boycott de l'élection présidentielle, cela assure une victoire propre, facile et indiscutable à Sassou qui devient le président LÉGITIME du Congo car il n'a empêché personne d'aller voter !

 

Deuxièmement,   DANS CE CAS DE FIGURE, POURQUOI SASSOU FRAUDERAIT-IL s'il apprend qu'il est démocratiquement élu ? Je vous le demande !

 

Je viens de PROUVER mathématiquement que ce n'est pas nécessaire !

Conclusion : le boycott est contre productif car il produit EXACTEMENT ce que l'on veut éviter : LA LÉGITIMITÉ DE DENIS SASSOU NGUESSO. Si nous sommes trop faibles pour chasser Denis Sassou Nguesso, nous pouvons au moins lui ôter pacifiquement la LÉGITIMITÉ de se considérer comme un DICTATEUR ÉLU DÉMOCRATIQUEMENT !

 

Il faut arrêter avec la politique émotionnelle, LA POLITIQUE SPECTACLE, qui empêche de réfléchir car elle ne s'inscrit que dans la colère, là où la politique doit être une froide réflexion stratégique.

 

Denis Sassou Nguesso n'a besoin de tricher que S'IL EST BATTU DANS LES URNES ! C'est-à-dire, SI LA MAJORITÉ DES ÉLECTEURS VOTENT CONTRE LUI ET NON POUR LUI ! Or, le boycott, je l'ai mathématiquement démontré, transforme E en S, c'est-à-dire, juste en électorat sassouiste ! Sans réfléchir, on obtient les résultats contraires à ce que l'on recherche.

 

Je préfère un dictateur illégitime qui triche à un DICTATEUR DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU !

 

La meilleure réponse est d'aller voter pour un candidat autre que Denis Sassou Nguesso. J'ai proposé que les Congolais votent pour GUY BRICE PARFAIT KOLÉLAS car stratégiquement, c'est le meilleur choix.

 

Attendez, si Denis Sassou Nguesso ne craignait rien, croyez-vous qu'il essayerait de corrompre chefs ethniques et électeurs ? IL SAIT CONTRAIREMENT AUX ADEPTES DE LA POLITIQUE ÉMOTION QUE LE RISQUE ZÉRO N'EXISTE PAS AU COURS D'UNE ÉLECTION !

 

Je suis un logicien. J'ai eu la chance au lycée d'apprendre la logique en seconde auprès d'un professeur de mathématiques, monsieur Leucquier. J'estime qu'on devrait enseigner cette discipline dès l'école primaire. Nos enfants apprendraient à raisonner très tôt...

 

Je défie TOUS ceux qui prescrivent le boycott de DÉMONTRER que c'est la meilleure solution pour affaiblir politiquement Denis Sassou Nguesso. Ils ne le pourront pas. MON RAISONNEMENT EST IMPARABLE.

 

La meilleure expression du rejet du système dictatorial des crocodiles de l'Alima reste un rejet massif, plus massif qu'en 2016 dans les urnes le 21 mars 2021.

 

TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI COMME LA FEMME VILIE TRÈS LOQUACE SOUTIENNENT LE BOYCOTT FONT EN VÉRITÉ LE JEU DE SASSOU. Celui qui n'a pas voté subit la loi des votants et n'a rien à dire ! En effet, le boycott est une démission tandis que le vote est un acte de défi et de résistance, un moyen de lutte pacifique, là où la lutte armée ou l'insurrection populaire sont difficilement envisageables. 

 

Attendez, vous reprochez à Denis Sassou Nguesso de tricher mais votre démarche de boycott comme je l'ai démontré consiste à le LÉGITIMER !!!! Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez vous, mes chers compatriotes ?

 

Certains ont reproché à Guy Brice Parfait Kolélas de ne pas avoir contesté les résultats de 2016. On oublie que nous avons des institutions tenues par les Mbochis qui soutiennent leur parent Denis Sassou Nguesso contre le reste des ethnies. Quand on respecte les décisions les institutions, on livre une contestation républicaine. Dans le cas d'une démocrature, c'est difficile car sauf à exposer le peuple aux balles, on finit par voir le dictateur rempiler mais au moins, SANS LÉGITIMITÉ, ce qui l'affaiblit au niveau national et international.

 

Non seulement, le suffrage universel est un progrès démocratique mais c'est aussi un moyen de rassemblement des voix dans un camp. Une élection est comme une levée de troupes. C'est très important. Celui qui vote à quelque chose à réclamer. Eh bien, qu'il sorte dans la rue contester le vol de son vote ! Combien de ceux qui ont voté pour le Général Mokoko et l'honorable Okombi Salissa sont sortis dans les rues défendre leurs champions respectifs ? Zéro. Avaient-ils besoin de quelqu'un pour cela ? Pas du tout ! Conclusion : notre peuple ne peut pas se plaindre de sa propre lâcheté !!!!

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'


 

Partager cet article
Repost0
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 19:49

 

Bonjour LDM. Voici succintement les nouvelles de Pointe-Noire de ces derniers jours.


Nous avons, le week-end passé, eu droit à la visite du premier Congolais à Pointe-Noire pour une visite de travail. « La campagne électorale en vue de la présidentielle s'ouvrant le 5 mars pour se clôturer le 19, je vous donne rendez-vous le 4 mars 2021 car je dévoilerai mes intentions pour les cinq années à venir à partir d'ici », a déclaré le numéro un congolais Denis Sassou Nguesso en visite de travail à Pointe-Noire du 20 au 22 février 2021. 


Cependant, voici ce qu'il avait promis avec allégresse, il y a 5 ans en 2016 toujours à Pointe-Noire comme programme dans sa  "Marche vers le développement", après "le Chemin d'avenir" et "la Nouvelle espérance" (sic) :
 

1-/ la construction du barrage hydroélectrique de Sounda dans le Kouilou d’une puissance de 1000MW. (On dit qu'à propos, il aurait fait des confidences dans son milieu selon lesquelles "tant que je serai aux affaires, les Vilis attendront toujours LEUR barrage" - alors qu'il s'agit d'une oeuvre d'importance nationale et régionale).


2-/l’augmentation des capacités de la centrale à gaz de Côte Matève de 300MW à 900MW,


3-/ la construction d’un port minéralier à Pointe-Noire,


4-/ la réalisation des projets de potasse de Mengo et de phosphate de Hinda couplés à l’implantation d’une usine d’engrais à Pointe-Noire,


5-/ la construction de quatre zones économiques spéciales dont la première à Pointe-Noire avec des usines adjacentes, 


6-/la construction de 15 usines dans la zone industrielle de Maloukou (Pool) entre autres, usines qui vont offrir des emplois pour résorber le chômage des jeunes,

7-/à Pointe-Noire, Sassou N’Guesso avait mentionné aussi l’assainissement et l’aménagement des voiries, le renforcement du réseau d’électrification et d’adduction d’eau potable.(Sans la prolifération des forages privées, Pointe-Noire serait morte de soif). Il avait également annoncé la tenue dans la capitale économique de l’édition 2017 du programme gouvernemental de construction des infrastructures de base, appelé " municipalisation accélérée " pour moderniser le département du Kouilou après celui de la Bouenza,


8-/la construction d’une quinzaine d’hôpitaux généraux dans les départements et l’envoi de plus 2000 étudiants congolais en formation de médecine à Cuba,

9-/ enfin, Sassou N’Guesso était revenu sur la construction en cours d’une université moderne à Kintélé à 17 kilomètres de Brazzaville, établissement qui est menacé de disparaître avant fonctionnement pour causes d'érosion.

 

«Ce que je dis, je le ferai», avait conclu Sassou N’Guesso sous les applaudissements nourris et prolongés de la population de la ville océane en liesse. Or, on sait ce qu'il en est des promesses d'un dictateur qui n'a de comptes à rendre à personne.

 

Tél était le satisfecit pour l’équipe de campagne de Denis Sassou N’Guesso en 2016. Nous sommes convaincus qu'il fera de nouvelles promesses qu'il ne tiendra jamais. Une ville de plus d'un million d'habitants comme Pointe-Noire n'a pas d'université. Monsieur Denis Sassou trouve cela normal. C'est la preuve qu'il n'aime pas le Kouilou et sa capitale Pointe-Noire. Si tel n'était pas le cas, il y a belle lurette que le barrage d'intérêt national de Sounda aurait été construit. Denis Sassou Nguesso a eu quarante ans pour le faire ! Ce barrage n'est pas juste pour les Vilis car à Pointe-Noire vivent les Congolais de tous les horizons, de toutes les ethnies et, du reste, ce barrage pourrait couvrir les besoins énergétiques de tout notre pays ! C'est encore le tribalisme aveugle du monstre d'Edou qui empêche la construction de l'université de Pointe-Noire qui profiterait pourtant à tous les enfants du Congo.

 

Fraternellement,

 

Davy Albano

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 11:11

Ceux qui liront le titre de mon article vont se faire beaucoup d'idées fausses du genre : "Le Lion De Makanda soutient Guy Brice Parfait Kolélas parce qu'il est du sud et Mukongo comme lui.. " Pas du tout ! C'est parce que c'est le meilleur choix du moment que je soutiens sa candidature et appelle à voter pour le meilleur choix de l'opposition. Qu'on se souvienne qu'en 2016, j'ai soutenu la candidature du Général Jean Marie Michel Mokoko car ce soutien correspondait à la meilleure stratégie du moment.

 

D'aucuns peuvent aussi se dire : "Guy Brice Parfait Kolélas a corrompu le Lion De Makanda". Pas du tout ! Le pauvre ne me connaît même pas et ne m'a jamais vu, ni n'a jamais été en contact avec moi - même pas une seule fois et je n'attends rien de lui, ce qui me motive étant juste d'encourager la meilleure chance d'alternance à Denis Sassou Nguesso dans notre pays, le Congo.

 

A présent, examinons les arguments qu'on peut opposer à cette candidature par les tenants de la politique-émotion :

 

- Guy Brice Parfait Kolélas appelle Denis Sassou Nguesso "papa". C'est dans la ligne droite de notre culture bantoue qu'il y ait des alliances entre êtres humains, ce qui par ailleurs favorise la paix et la concorde. Vous conviendrez que survivre en dictature est un art difficile. Il vous suffit de compter les morts par assassinat dans notre pays. Les bonnes relations entre Denis Sassou Nguesso et Guy Brice Parfait Kolélas représentent une assurance-vie pour notre jeune compatriote, l'enfant terrible d'Edou étant très à cheval sur le respect de ce genre d'alliance quand tous les membres le respectent.

 

- Guy Brice Parfait Kolélas fut un ministre de Denis Sassou Nguesso. Et alors ? Dites-moi, en dictature, comment pouvez-vous avoir une expérience politique nationale si vous refusez de travailler avec le dictateur pour servir votre pays ? L'histoire regorge de personnalités politiques qui ont travaillé ou fait alliance avec des dictateurs avant de se démarquer une fois arrivées au sommet de l'État. En face, en RDC, nous assistons à la fin de l'alliance Tshisekedi - Kabila, alors que le dernier avait mis son dévolu sur le premier. Conclusion : on ne va pas juger Guy Brice Parfait Kolélas et le rejeter juste sur ce point : TRAVAILLER AVEC DENIS SASSOU NGUESSO NE PERMET PAS DE DÉDUIRE À L'AVANCE QUEL PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE POURRAIT ÊTRE GUY BRICE PARFAIT KOLÉLAS.

 

Nous estimons dans le contexte actuel que Guy Brice Parfait Kolélas est celui qui peut permettre à tous ceux qui aux quatre coins de la république ne veulent plus de Denis Sassou Nguesso d'exprimer leur rejet du système dictatorial qu'il a instauré implacablement sur notre pays le Congo Brazzaville depuis près de 40 ans.

 

Vous aurez compris que nous sommes pour la participation à l'élection présidentielle. Même si Denis Sassou Nguesso va tricher ou s'imposer par la force car il est à la tête d'une dictature militaire. En 2016, le monstre de l'Alima a bien été battu dans les urnes où il n'a obtenu que 8% des suffrages - ce qui nous a permis de mesurer l'étendue de ceux qui le soutiennent dans notre pays. Ceux qui poussent les Congolais à ne pas aller voter se trompent. Voici ce que je viens de publier sur les réseaux sociaux :

 

"Il faut sortir de la politique-émotion. Avant, Denis Sassou Nguesso se faisait élire à la tête de l'État debout par acclamations - juste par les membres du comité central du PCT. DEPUIS 1992, LE VOTE POPULAIRE EST ACTIF AU TRAVERS DU SUFFRAGE UNIVERSEL. C'EST UNE AVANCÉE SUR LE CHEMIN DE LA DÉMOCRATIE QU'ON NE PEUT SE PERMETTRE DE BOYCOTTER. Il n'a pas été facile d'en arriver au suffrage universel. On n'a pas le droit de faire marche arrière...

 

L'élection est un acquis que même la dictature ne peut supprimer. Si on refuse de voter, c'est comme si on supprimait le vote puisqu'il ne servirait plus à rien. Dans ce cas, on reculerait vers un stade de la dictature où l'expression des droits des citoyens n'existait pas. En matière de droit, on doit avancer et non reculer. On avance doucement mais on avance.

 

Les tenants de la politique-émotion ne comprennent pas que ne pas voter, c'est légitimer le monstre de l'Alima dont les 8% deviendront les 100% des votants : EN EFFET, LES 8% QUI SOUTIENNENT DENIS SASSOU NGUESSO NE MANQUERONT PAS D'ALLER VOTER. Comme personne n'a interdit au peuple d'aller voter, Denis Sassou Nguesso sera élu président et IL AURA LA LÉGITIMITÉ D'ÊTRE LE CHEF DE L'ÉTAT ! C'est pour cela qu'à Djambala, l'enfant terrible d'Edou demande à ses supporters d'aller voter. ET ILS IRONT VOTER ! Celui qui aura renoncé à son droit de vote aura raté l'occasion d'exprimer son rejet du système.

 

C'est que le vote est un baromètre qui permet de mesurer le rejet ou l'acceptation d'un système. Les abstentionnistes ne comptent pas ! ILS SONT NEUTRES CAR AUCUNE ÉLECTION DANS LE MONDE NE COMPTABILISE LES ABSTENTIONNISTES ! Si vous rejetez un système, c'est en voyant que vous pouvez le faire...

 

En 2016, j'ai demandé de battre Denis Sassou Nguesso à son propre jeu politique. Il a été battu ! Certes, il a été proclamé vainqueur parce que le régime a le pouvoir de proclamation mais la Bête a été affaiblie au niveau national et international comme nous l'avons tous vu."

 

Nous avons étudié toutes les candidatures à cette élection présidentielle du 21 mars 2021. Notre choix s'est porté à juste titre sur Guy Brice Parfait Kolélas. NOUS INVITONS LES CONGOLAIS DU NORD AU SUD, D'EST EN OUEST, DE VOTER POUR LUI. De tous les candidats en lice, il est celui qui incarne le meilleur espoir pour notre pays en matière de paix, d'unité nationale et de développement. Vous me direz pourquoi je le dis :

 

1) il est non violent pour avoir évité à ses militants de contester violemment la victoire volée par Denis Sassou Nguesso en 2016, nonobstant les troubles survenus dans le Pool a mettre sur le dos des nsiloulous.

 

2) c'est un économiste dont le programme est assez proche de celui que nous avons élaboré pour un candidat en 2016 que nous ne nommerons pas. Il est évident qu'à la tête de l'État, Guy Brice Parfait Kolélas s'entourerait d'intelligences capables de porter des projets avant-gardistes pour notre pays.

 

3) Guy Brice Parfait Kolélas est un civil. Nous ne voulons plus de militaire à la tête de notre pays - ce qui finit souvent par basculer en dictature militaire. Certes, il y a d'autres civils mais nous tenons avant tout à mettre en exergue son caractère calme et réfléchi et à son sens du nationalisme.

 

Nous appelons par conséquent tous les Congolais à voter pour Guy Brice Parfait Kolélas car c'est le choix le plus sérieux pour exprimer le rejet de la dictature.

 

Nous déplorons que Pascal Tsaty Mabiala n'ait pas appelé les militants et membres des partis de l'opposition à voter pour Guy Brice Parfait Kolélas, le meilleur choix de l'opposition dans cette élection. Madame Claudine Munari doit aussi soutenir Guy Brice Parfait Kolélas car SI CEUX QUI SE PRÉTENDENT DE L'OPPOSITION NE SOUTIENNENT PAS UN CANDIDAT DE L'OPPOSITION, ILS SOUTIENNENT IMPLICITEMENT LE DICTATEUR DENIS SASSOU NGUESSO.

 

La question n'est pas de supputer une victoire du dictateur à l'avance en cédant au découragement pour inciter les Congolais à ne pas aller voter. Au contraire, il faut considérer le vote comme le meilleur moyen pacifique de défier un dictateur. En Russie, Navalny a défié Poutine. Partout, des femmes et des hommes courageux confrontent les dictateurs. En effet, rien que le fait de se présenter à une élection présidentielle est une façon audacieuse et pacifique de dire à un dictateur : " Je veux prendre ta place ". GUY BRICE PARFAIT KOLÉLAS A PROUVÉ ET PROUVE ENCORE QU'IL A CE COURAGE POLITIQUE EN DÉPIT DE TOUS LES RISQUES..."

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 21:30

L'absence de changement politique dans notre pays a une explication qui pourrait se formuler de la sorte : Il manque un vrai programme d'éducation politique de notre peuple qui n'a pas encore pris conscience de ses droits sociaux et de sa force politique - suffisamment pour se battre pour eux, les droits ne s'obtenant pas sans lutte contre ceux qui veulent les restreindre ou les effacer définitivement. 


Il y a un inconscient politique qui vient du plus profond de nos traditions qu'il faut détruire : dans cet inconscient 1) le roi est sage et agit pour son peuple 2) il est le repère stable qui ne bouge pas 3) il mérite le préjugé de confiance 4) aussi, dans l'esprit du peuple, la notion de droit est inutile puisque le souverain est naturellement bon, désintéressé, impartial et sage qui consulte son peuple quand il manque de solutions. Cet inconscient n'a pas disparu quand bien même la société traditionnelle basée sur le KiMunTu a disparu.

 

Les sociétés anciennes ignoraient les concepts abstraits qui ont été introduits par les étrangers qui ont introduit un type de société qui ne correspond pas à l'inconscient originel du MUNTU. Pourtant, c'est avec cet inconscient ancien qu'on apprécie la nouvelle société artificielle créée par les BENA MPIMPA.

 

SI NOTRE PEUPLE ÉTAIT CONSCIENT DE SES DROITS, S'IL LES PRENAIT NON PAS COMME DES CONCEPTS ABSTRAITS MAIS DES OBJETS PHYSIQUES, IL SE BATTRAIT POUR EUX COMME LE FONT LES AUTRES PEUPLES. Je prends un exemple : si les Congolais étaient conscients que les 1000, 2000 ou 5000 que membres de la tyrannie mbochie leur donnent était LEUR PROPRE ARGENT, ils ne voteraient pas pour ces corrupteurs. S'ils votent pour ceux qui les méprisent, les maltraitent et les assassinent, c'est qu'ils ignorent leurs droits. 


Qu'est-ce que la République ? A-t-on déjà posé cette question à notre peuple ? Nombreux croient qu'elle se réduit à des frontières modifiées par rapport aux anciennes frontières tribales par les puissances occidentales. Combien savent que la République est aussi une mise en commun de toutes les ressources de tous les anciens tsis pour les répartir équitablement ? Combien savent que chaque Congolais devenu citoyen de la république possède une portion de l'autorité politique qu'il doit exprimer librement lors des élections ? Nombreux ne le savent pas sinon ils ne se laisseraient pas corrompre avec LEUR PROPRE ARGENT. C'est que la République est encore une entité abstraite et, dans un inconscient où l'abstrait a peu de place, on n'accorde pas l'importance nécessaire à toutes ces notions abstraites. C'est quoi la liberté qui ne permet de rien acheter face à 2000 francs CFA qui permettent de manger un petit jour pour ensuite retomber dans la faim ? On choisit le repas immédiat à des choses abstraites comme la démocratie, la liberté, le droit, le vote. Il faut que les hommes politiques éduquent le peuple que ce qu'ils prennent pour de l'abstrait sans importance est IMPORTANT. Leurs vies et conditions de vie en dépendent. Aujourd'hui, l'ethnie est plus réelle que la République. Nous avons quelque chose en commun mais qu'ai-je en commun avec la République ? Avec l'État ? Aussi, les Congolais sont plus prompts à défendre le membre de leur ethnie que celui qui vient au nom de cette abstraction appelée république. Ce qui fait que l'unité nationale républicaine n'existe pas et ne fait pas le poids devant l'ethnie qui a des racines millénaires au point où l'ethnie, c'est-à-dire, l'identité est un PROJET EN SOI que le subconscient bantou a du mal à dépasser.

 

Le Congo n'a pas réussi à construire un MUNTU RÉPUBLICAIN correspondant à la nouvelle république qui n'est jusqu'à nos jours qu'une abstraction qui n'a aucune assise sur le quotidien, le conscient et le subconscient des Congolais.

 

Nombreux ne comprendront pas que je dise que les hommes politiques sont les premiers ennemis de la république qu'ils refusent de construire. Pourquoi ? Parce que la République signerait leur mort politique, la fin de leur carrière de boukouteurs. La République, c'est la distribution égalitaire des droits et des devoirs à tous, c'est-à-dire, la fin des privilèges -  notamment ethniques, claniques, sectaires. La dictature n'existe que pour tuer dans l'œuf la moindre chance d'édifier la République de l'égalité des chances articulée autour des capacités et des compétences de chacun. 

 

Nous avons beaucoup de retard à rattraper en commençant par la définition du type de société dans laquelle nous voulons vivre, de sorte qu'elle soit à notre image. Il faut ensuite éduquer le peuple à se défaire de l'ancien inconscient, celui de la société traditionnelle non discriminatoire et peu différenciée. Il nous faut traduire les droits de tous dans la réalité, de sorte à ce que les privilèges ethniques et claniques ne soient plus la règle.

 

Pour ma part, j'ai élaboré une société appelée tradi-république en faisant fusionner dans un ensemble harmonieux traditions et modernité, dans la mesure où nos inclinations actuelles ne veulent pas renoncer à notre identité atavique, ni aux acquis de la modernité. Nous voyons tous que le concept d'ethnie résiste à l'existence de la république car le membre de l'ethnie ne veut pas disparaître devant la république - ce que les hommes politiques exploitent pour empêcher l'existence de ladite Eépublique. De son côté, la république qui est le support de la modernité et de son concept de développement a ses tenants. Il faut donc trouver un point d'équilibre entre les deux. C'est la tradi-république.

 

Tant que nous n'aurons pas résolu la question politique du modèle de société, nous aurons du mal à nous concentrer sur le développement économique sur le bien-être de nos populations car pour le moment, la politique dans notre pays est juste la conservation du pouvoir au sein d'une ethnie au détriment des autres ethnies qui se battent pour accéder à leur tour au pouvoir. Ce phénomène est le syndrome de la poursuite de la société coloniale dans laquelle l'ethnie des Mindélés en petit nombre dominait toutes les ethnies autochtones. 

 

Nous avons encore un long chemin à faire avant de réussir à accorder nos différences pour en faire une nation harmonieuse. Hélas, nous avons raté la période cruciale des indépendances. Il est difficile de revenir au point où les pères de l'indépendance se sont trompés.

 

Aujourd'hui, pour notre survie à tous, il faudra prendre le courage de poser LA QUESTION ETHNIQUE sur la table si nous ne voulons pas être condamnés à nous entretuer demain. Ce qui profiterait aux BENA MPIMPA qui ne veulent pas du développement de l'Afrique.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB
'

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 11:04

Nombreux sont les lecteurs qui se demandent pourquoi j'ai investi le champ de la libération religieuse après avoir livré le combat politique pendant une vingtaine d'années. Ce changement de paradigme n'en est pas un : religion et politique sont liées, certains considérant la politique comme un succédané de la religion. En réalité, notre monde est le produit d'une certaine conscience religieuse dominante - bien cachée derrière le discours politique. Je vais vous surprendre en affirmant que LA MARCHE DE CE MONDE VERS L'ABÎME SUIT UN CALENDRIER RELIGIEUX.

 

Albert Lombo, j'ai compris que sans révolution spirituelle, il ne peut y avoir de révolution politique. La spiritualité forge l'homme intérieur en bien ou en mal. Il n'y a qu'à voir l'influence du judaïsme, du christianisme et de l'islam sur la politique au niveau national et international pour me comprendre.

 

LE TALMUD, LA VÉRITABLE BIBLE JUIVE, POUSSE LES JUIFS QUI SE PRENNENT POUR LES SEULS VRAIS HOMMES À PILLER LES RESSOURCES DES NATIONS ET À LES RÉDUIRE TOUTES EN ESCLAVAGE ET COMME ILS TIENNENT LES BANQUES, LEUR OBJECTIF EST PRESQUE ATTEINT. L'ISLAM VEUT DEVENIR LA RELIGION DE TOUTE LA PLANÈTE DE GRÉ OU SURTOUT DE FORCE, TOUT COMME LE CHRISTIANISME QUI VEUT CHRISTIANISER L'HUMANITÉ EN LA DOMINANT PAR LA FORCE OU PAR LA SÉDUCTION. DERRIÈRE CES RELIGIONS, CE QUI EST VISÉ, C'EST LE CONTRÔLE DES RESSOURCES DE LA PLANÈTE ET LA DOMINATION ABSOLUE DE L'HUMANITÉ. Et, ils placent tous les BENA NTEMO à la dernière place !

 

La politique a pour fonction de proposer des solutions aux problèmes extérieurs à l'homme : boire, manger, s'éclairer, se loger, se déplacer, travailler, apprendre, se soigner, sécuriser, commercer, se cultiver, se divertir, etc. Cela nécessite des solutions qui viennent toutes de l'homme intérieur sur lequel agit la spiritualité car les besoins de l'homme intérieur ne sont pas matériels mais spirituels et c'est cet homme intérieur qui soit résoudre les problèmes extérieurs de l'homme. IL FAUT DONC FORMER L'HOMME INTÉRIEUR. C'est à ce niveau qu'interviennent les cultures, l'éducation, les religions, les sectes. 

 

Si l'homme intérieur est mauvais, méchant parce que mal formé, vous pouvez tout faire mais vous ne parviendrez pas à développer la société humaine.

 

Il suffit pour me comprendre de voir ce qui se passe au Congo, un pays tombé entre les mains d'une ethnie primitive et barbare - sans une haute conscience transcendantale qui ruine notre pays si riche. 

 

DE LA PETITESSE INTÉRIEURE NE PEUT PAS SORTIR UNE GRANDEUR EXTÉRIEURE. Ceux qui pensent que Denis Sassou Nguesso et sa cohorte ethnique peuvent développer ou conduire le pays à l'émergence se trompent. Ce sont des nains spirituels qui n'ont pas une conscience élevée ni de la société humaine, ni de l'histoire. Des hommes guidés par l'égoïsme, la cupidité, l'incompétence et la violence ne peuvent pas conduire un pays à l'émergence.

 

Même la graine a son développement à l'intérieur de lui-même. NE DEMANDEZ PAS À UNE GRAINE DE MUSSOSSO DE VOUS PRODUIRE UN OKOUMÉ. CE N'EST PAS POSSIBLE !

 

C'est pourquoi j'ai compris que l'on ne pouvait pas gagner le combat politique - sans au préalable gagner le combat spirituel. En effet, c'est du dedans de l'homme que nous viennent les malheurs et les bienfaits de l'humanité. Or, cette dimension qui permet à l'homme de s'élever ou de s'abaisser est une dimension spirituelle et religieuse à la fois.

 

Le bukongo, le ngunza, le KiMunTu, la religion égyptienne ont produit des sociétés à très haute conscience morale. Comparez avec le type de sociétés créé par les religions dites abrahamiques et vous verrez que ces dernières sociétés dites modernes sont violentes, dominatrices, invasives, destructives, égoïstes, esclavagistes, méprisantes à l'égard de la femme, etc. C'est pourtant ce mauvais modèle que nous suivons depuis 1482. Et on s'étonne que rien ne marche en Afrique ! 

 

Les religions anciennes des Bakongos plaçaient l'homme au piédestal de l'importance. Il n'y avait rien sur terre de plus important que l'homme. Les biens matériels s'inclinaient devant l'homme. Dans les sociétés abrahamiques, l'homme n'est pas la catégorie la plus importante car l'homme est quantifié, chosifié, réifié, marchandisé, l'argent étant le bien le plus important. La Federal Reserve américaine est mieux protégée que le président des États-Unis pour vous donner une image qui illustre mon propos.

 

Les idéologies religieuses et spirituelles mauvaises qui dominent l'humanité ne sont pas à une catastrophe près : derrière l'esclavage, le pillage des ressources, les guerres, la destruction de la planète, l'enrichissement frénétique des fils de Caïn, la haine à l'encontre des BENA NTEMO se trouvent des idéologies religieuses abrahamiques. Nous devons, après avoir ouvert les yeux politiques des nôtres, à présent leur ouvrir les yeux spirituels. Hélas, avec la censure qui sévit sur les réseaux sociaux, nous ne divulguons qu'une petite partie de nos connaissances...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

LONGUI A MAKEDIKA

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 02:17

La politique est l'art de résoudre les problèmes extérieurs de l'homme et de la société : se loger, se soigner, se nourrir, se déplacer, administrer la cité, échanger des biens, occuper l'espace, former, pourvoir du travail, apporter de l'énergie, gérer l'environnement, etc.

 

Or, pour résoudre les problèmes extérieurs de l'homme et de la société, il faut compter sur l'homme intérieur. Les solutions apportées aux problèmes extérieurs à la société sont un indicateur qui vous permet de mesurer la qualité et la grandeur des hommes qui conduisent les affaires de la société. 

 

TOUTES LES SOLUTIONS VIENNENT DE L'INTÉRIEUR DE L'HOMME, QU'IL S'AGISSE DE PENSÉES OU DE SENTIMENTS. C'est l'homme intérieur qu'il nous faut juger puisque c'est le dedans de l'homme qui s'exprime à l'extérieur. 

 

Si les hommes aux commandes de la société sont mauvais, méchants, sataniques parce que bridés par des religions ou des sectes sataniques importées, incompétents, irresponsables, COMMENT POUVEZ-VOUS ESPÉRER LE BIEN-ÊTRE DE TOUS ?

 

Ce que je dis pour la société est valable pour l'humanité - à la différence que ce qui est en cause ici, c'est juste le SATANISME de ceux qui ont pris ce monde en otage, les fils de Caïn, adorateurs de Lucifer.

 

Il faut donc apporter une éducation spirituelle idéale pour sauver la société et par extension l'humanité.
Or, ceux qui tiennent les religions, l'éducation, la communication et les sciences sont TOUS des satanistes. Les conséquences de leur pacte avec Lucifer se font sentir sur la planète : les ressources s'épuisent, le climat se dégrade, l'environnement est pollué, les océans se meurent, les espèces disparaissent à la vitesse des forêts, même l'air et l'eau sont pollués. Les fils des Ténèbres, les fils de Caïn conduisent l'humanité à sa perte mais le monde ne s'en rend même pas compte car les fils de Bélial ont infiltré l'humanité pour l'asservir.

 

Nous ne pouvons pas sauver nos sociétés ou l'humanité avec l'homme intérieur satanique qui a pris le contrôle de nos destins et qui travaille à nous corrompre - en surveillant et liquidant ceux qui dénoncent ses agissements. L'humanité risque de se réveiller trop tard.

 

Les lucifériens tiennent TOUS les médias et font en sorte que la vérité soit étouffée et s'évertuent de la remplacer par le mensonge. Le combat est difficile mais il faut relever le défi.

 

Vous avez les yeux ouverts mais vous ne voyez pas. Vous avez les oreilles ouvertes mais vous n'entendez pas les cris au secours de la nature. Au contraire, vous défendez les bourreaux des sociétés, les ennemis de l'humanité en défendant leur idéologie, leurs fausses doctrines religieuses et leur modèle économique esclavagiste et destructeur de la planète.

C'est pour cela que nous avons compris que sans changer l'homme intérieur à l'aide d'une nouvelle spiritualité adéquate avec l'esprit du VRAI CRÉATEUR KALÛNGA, il est impossible d'inverser la pente catastrophique de l'évolution des sociétés et de l'humanité.

Il y a une conspiration contre la vie, contre la planète, contre l'humanité. Ne vous contentez plus juste de vivre en travaillant sans le savoir à la destruction de cette belle planète, à votre propre asservissement. IL N'EXISTE QU'UNE SOLUTION ET UNE SEULE : MAKEDIKA : Le salut ne vient pas des Juifs. Au contraire ! Le salut ne vient pas de Jésus. Ni de Mahomet. LE SALUT VIENT DE MAKEDIKA, LA VÉRITÉ...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

LONGUI A MAKEDIKA

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg