Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2019 3 02 /01 /janvier /2019 12:02

Cette année 2019, j'ai décidé d'écrire comme par le passé pour ne pas laisser penser que je ne publiais plus assez pour des raisons politiques, pour un soi-disant soutien au régime : en fait, je m'occupe de vieux manuscrits et de nouveaux pour tous les publier. Cela me prend beaucoup de temps. De plus, les Congolais ont de la lecture avec tout ce que les jeunes compatriotes écrivent. Je suis moi-même un grand lecteur et cela prend aussi beaucoup de temps.

Mes publications vont désormais être tournées vers la stratégie et les propositions concrètes. Par ailleurs, j'ai abordé pratiquement tous les sujets et mes prédictions se réalisent au point où je n'ai plus grand' chose à dire.

Le tribalisme est le fléau qui ruine le Congo, entre autres pays. Les tribus ou les ethnies sont une richesse culturelle voire économiques car chacune y apporte son talent au pays mais la politique en a fait un frein en les opposant les unes aux autres. Même le sud Soudan est entré dans la danse. Les hommes sont cooptés sur des bases tribales, familiales, en fonction de leur proximité au gangster suprême qui squatte le sommet de l'Etat. La conséquence est simple : l'impunité règne car toutes et tous sont parents, amis ou alliés aux postes clés du pays. QUAND LE JUSTICIABLE EST UN PARENT DU JUGE, LA JUSTICE DISPARAIT ET DEVIENT PARDON ARBITRAIRE. Et je ne vous parle pas de l'incompétence qui plombe l'Etat, l'administration ou la fonction publique.

Le tribalisme, c'est un peu l'homme qu'il ne faut pas à la place qu'il ne faut pas. En logique pure on peut écrire NON(homme qu'il faut à la place qu'il faut). A toutes les strates du pays, le tribalisme sévit et précipite le Congo vers les abysses et le gouffre : la combinaison entre impunité et incompétence détruit un pays car c'est le boulevard ouvert à tous les vices et à tous les crimes. Vous constatez qu'au Congo, on vole, on tue, on ruine le pille en toute tranquillité, les criminels proches de Denis Sassou Nguesso étant certains d'être impunis car ils bénéficient en quelque sorte par le sang ou la proximité à l'immunité absolue du grand Ndzokou. Constitutionnellement, Denis Sassou Nguesso s'est octroyé l'impunité absolue - de sorte que c'est celui qui l'accuse qui est coupable devant la loi, SA loi de la jungle.

La moindre nomination à un poste stratégique voit un Mbochi ou un proche de Denis Sassou Nguesso se hisser très haut - même s'il ne possède pas les compétences nécessaires. C'est une dictature. On peut comprendre que le grand ndzokou à tête de crocodile coopte les siens à la présidence de la république ou à la garde républicaine mieux équipée que l'armée mais que partout, on ne choisisse que des Mbochis ou des Nordistes nuit gravement au pays et vous le constatez tous. Il faut donc lutter contre ce phénomène qui dure depuis trop longtemps.

Cet article se propose de donner quelques pistes pour lutter contre le tribalisme que nous appelons ethnocratie car c'est la domination d'une ethnie qui joue le rôle de l'Etat, l'ethnie-Etat, sur toutes les autres ethnies d'un pays qui ne parvient pas à devenir une nation.

Voici des pistes que l'on pourrait exploiter. Nous les suggérons en y ajoutant les faiblesses d'application :

1) La voie constitutionnelle : on pourrait ajouter une loi de lutte contre le tribalisme ou l'ethnocratie en imposant une mixité professionnelle dans tous les ministères, de sorte que l'on ne trouve pas plus de 15% appartenant à une seule ethnie dans un ministère ou dans une administration publique. Les ministres doivent avoir interdiction de nommer des parents dans leur ministère - même s'ils sont compétents pour éviter la collusion des intérêts de la nation avec des intérêts privés. Certains postes clés de Hauts fonctionnaires doivent être accessibles par voie de concours. Cela est facile à dire car il faudrait modifier la fausse constitution du 25 octobre 2015. Nous savons tous que Denis Sassou Nguesso ne le permettra pas : il a trop besoin de ses proches aux postes clés pour que les secrets d'Etat soient bien gardés et pour qu'il conserve son pouvoir en s'appuyant sur ses proches ;

2) La voie géographique : il faut qu'il y ait une plus grande mixité géographique de toutes les populations du Congo. C'est donc un problème que toutes les grandes villes soient au sud du pays. Il faut qu'apparaissent aussi de grandes villes au nord du pays pour que tous les Congolais aient envie d'aller y vivre. Or, on constate que même les nordistes n'aiment pas aller travailler au nord préférant les grandes villes du sud. Ils y ont certes des villas cossues mais n'y vont qu'en vacances ou à des occasions. Quant aux sudistes, nombreux finissent leur vie sans visiter ou sans aller vivre au nord du pays - ce qui fait qu'il n'y a presque pas de mixité ethnique au nord. Cela renforce le tribalisme.

Il suffit donc à Sassou pour constituer sa milice privée d'aller puiser ses membres au nord. Il faut rendre le nord attractif et faire en sorte que les Congolais du nord soient plus accueillants envers leurs compatriotes qui viennent des autres régions, villes ou endroits du Congo. Il n'est pas normal qu'il est plus facile à un nordiste d'aller s'installer au sud qu'à un sudiste d'aller s'installer au nord. La mixité géographique doit être une politique de l'Etat mais nous savons que ceux qui tiennent l'Etat ont besoin du tribalisme pour asseoir leur domination ethnique. Ils n'encourageront donc pas la mixité géographique des ethnies au nord. C'est donc au citoyen lambda de briser cette logique ;

3) La voie matrimoniale et familiale : Que les hommes des ethnies non originaires du nord prennent des femmes du nord. La polygamie est autorisée dans notre code civile et même YHWH est pour la polygamie dans la Bible. Si vous êtes, par exemple sudiste, et si vous le pouvez, prenez en deuxièmes ou troisième noces une femme du nord, mbochie ou pas. Les hommes du nord pratiquent déjà cette politique. La politique d'épouser une femme du sud a été suggérée aux hommes politiques du nord par Marien Ngouabi qui épousa Céline Ngouabi, une pure Mukongo à des fins politiques qui n'avaient rien à voir avec l'amour. Il justifiait cette politique en ceci : "Si vous avez une femme du sud, les Bakongos pardonneront nos turpitudes.." Cette politique a encore cours de nos jours. On prétend que Denis Sassou Nguesso a un enfant dans toutes les ethnies du Congo. Ses beaux-parents le défendront demain en cas de révolution. Les jeunes sudistes doivent épouser des nordistes. Faites donc des enfants avec des femmes du nord - notamment celles d'Oyo, d'Ollombo, d'Owando, de Makoua, etc. Si ce phénomène s'accentue, sachant que pour le nordiste l'enfant appartient au clan du père, nous aurons diminué de beaucoup le tribalisme. A nos filles, faites beaucoup d'enfants avec les nordistes. Nous sommes matrilinéaires ; ces enfants ne seront pas aussi tribalistes que leurs pères. Allez donc au nord, à présent que des routes sont disponibles. Allez faire des gosses à Owando, Ollombo, Oyo - si vous ne pouvez y habiter mais je vous conseille d'y construire des maisons et d'y fonder des familles. C'est la façon la plus rapide de combattre le tribalisme et l'ethnocratie.

Je vous prie de prendre cette stratégie très au sérieux. Si les ethnies sont toutes mélangées à un certain degré de complexité qui rende le choix des personnes cornélien, le tribalisme se résorbera progressivement. Si l'ethnie est le problème au sens du choix des hommes, que chaque Congolais soit un mélange de plusieurs ethnies nous convient le mieux car on ne déteste pas un membre de sa propre famille. Cela dit, je ne suis pas contre les ethnies ou les tribus de notre pays ; je veux juste lutter contre le tribalisme. Par tous les moyens. C'est par l'alliance que l'on peut le mieux lutter contre le tribalisme. Aussi, beaux gosses de Bakongo et d'ailleurs, à tous les sapeurs de nos régions, allez courtiser les filles du nord et faites avec elles beaucoup d'enfants. Filles du sud, faites des gosses en pagaille avec des hommes du nord. Fonctionnaires, aventuriers, installez-vous au nord par stratégie. C'est aussi le Congo. Il n'y a pas de raison qu'il n'y ait de mixité qu'au sud et non au nord. Si vous appliquez mes idées, dans vingt ans, le tribalisme aura été fortement réduits.

Je vous souhaite de lutter contre ce qui ruine notre pays par l'amour de l'autre par l'alliance des chairs et des gènes pour que l'autre ne nous prenne plus pour un ennemi mais un frère, un parent, un beau-frère, bref, un compatriote, un Congolais. Réfléchissez-y et vous verrez que ce que je vous propose n'est pas insensé. Aimez le nord de la république et le nord de la république vous aimera. Je vous parle d'amour charnel qui conduit à l'amour spirituel. IL EST TEMPS D'ALLER SÉDUIRE LES FEMMES DU NORD...

 

NE NKOSSI ZA MAKANDA,

NGOMBULU,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bjour LDM! Et encore mes voeux les meilleurs.<br /> "IL EST TEMPS D'ALLER SÉDUIRE LES FEMMES DU NORD..." Si les intellectuels du nord épousent souvent des femmes du sud, ce n'est pas nécessairement pour l'unité nationale ou pour "étrangler" le tribalisme. C'est plutôt pour fuir la médiocrité par le sexe...Si ayant squatté le milieu politique, ils se sont retournés vers les femmes du nord, c'est pour la même raison qui les y avait détournés, pour la jouissance... Comme ils ont les caisses de l'Etat à leur bon vouloir, il n'y a plus la crainte de la pauvreté/appauvrissement, alors la femmes du nord comme la femme de la RDC répondent mieux à ces normes.<br /> Des sudistes qui ont grandi à Ouénzé avec des nordistes avec le lingala comme langue courante, pourront objecter à votre question sur le tribalisme, qu'il n'est certainement pas en passe d'être réduit. Ces sudistes se sont étonnés du comportement extrêmement tribaliste de leurs camarades de jeu, eux qu'ils croyaient n'être plus capables de tels comportements. L'infortuné Bouissa Matoko Casimir, Général de son Etat, était bien un grand ami de Sassou Nguesso, plus que ne peuvent le prétendre aujourd'hui certains nordistes; ceci n'a pas empêché le même sassou nguesso de se retourner contre ce Bouissa Matoko; alors que des Nianga Mbouala et autres peuvent se permettre tant de méfaits y compris contre ce sassou nguesso, qu'ils sont pardonnés en les faisant passer pour des neveux...
Répondre
L
Effectivement, ce n'est pour l'unité nationale comme vous le dites cher aîné mais pour un intérêt particulier : toujours obtenir le pardon des sudistes par le biais de l'alliance matrimoniale et par le mélange des sangs. Ces enfants qui leur naissent des femmes du sud sont censés être les leurs, patriarcat oblige. Eh bien, si les autres ethnies séduisent les femmes du nord, cela pourrait aller par contre dans le sens de la réduction du tribalisme. Je pense surtout à la mixité géographique : il est temps que le nord soit ouvert à toutes les ethnies comme l'est le sud du pays. C'est peut-être une bonne chose que cette région devienne plus attractive...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg