Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 21:30
CONGO/FONCIER : LA TAXE FONCIERE ET L'IMPOT FONCIER SONT ILLEGAUX

C'est une idée qui avait déjà été émise par Clément Mouambe, virtuel premier sinistre du Congo alias Ya Ku Vuandila Pongui na kiti. La voilà reprise par Pierre Mabiala revenu aux affaires foncières du royaume. Ce personnage haut en couleurs vient de mettre en place un impôt titre foncier et un impôt taxe foncière variables selon la ville, le district, le quartier,  etc, et l'emplacement préférentiel de la parcelle dans son environnement urbain ou non. Les prix de la taxe foncière vont de 10000 francs cfa à 200 francs cfa dans les villages. Quant au titre foncier, selon le lieu, ville ou district, emplacement préférentiel au centre ville ou pas, il varie entre 500000 francs cfa et 10000 francs cfa dans les villages. Et on ose nous dire que ces droits fonciers exceptionnels - entrent dans le cadre de la politique sociale (sic) du gouvernement. L'argent sera " récolté " de 2019 à 2021. On pourra ensuite financer la campagne présidentielle de Denis Sassou Nguesso.

 

Il est à noter que ces impôts ne tiennent pas compte de la superficie des terrains. Pourquoi ? Parce que ce sont les voleurs de l'ethnie-Etat et leurs valets de toutes les ethnies qui ont des parcelles qui font des hectares. Déjà qu'il est peu certain qu'ils soient concernés par cet impôt et cette taxe qu'ils ne paieront pas. Il est impensable qu'à Oyo on paye un centime pour ça. Les nkanis ne le permettront pas...

 

Nous estimons que ces impôts sont illégaux et nous allons le démontrer. Pierre Mabiala lui-même a signalé que les mfumu ntoto sont redevenus propriétaires des terres du Congo au bénéfice de la Conférence Nationale Souveraine du début des années 90. La terre n'est donc pas à l'Etat mais aux seuls mfumu ntoto qui vendent des terrains même aux membres de l'ethnie-Etat. A partir du moment où les mfumu ntoto ou propriétaires fonciers vendent le droit de propriété et le cèdent avec le pouvoir foncier à l'acheteur, le sol et le sous-sol d'un terrain ou d'une parcelle appartiennent au propriétaire qui n'a plus aucun droit à payer. En France, par exemple, bien que l'on achète un terrain pour y construire sa maison, la terre reste propriété de l'Etat. On donc obligation à lui payer une taxe foncière ; ce qui ne se justifie pas au Congo où la terre n'appartient pas à l'Etat mais aux mfumu ntoto. La seule chose que l'Etat peut faire, c'est de taxer la vente des terrains par les mfumu ntoto en y percevant 10% des sommes, cela rapportera plus d'argent. Les mfumu ntoto n'ont rien investi sur les terrains qu'ils se sont appropriés en se proclamant seuls possesseurs de la terre. Ils doivent être imposés ou taxés. Or, je constate que Pierre Mabiala les a oubliés pour s'acharner sur les populations.

Nous signalons que les retraités ne sont pas payés depuis près de deux ans.  Où vont-ils trouver l'argent pour payer ces impôts illégaux ? Dans la mesure où la terre dans notre pays n'appartient pas à l'Etat, les impôts et taxes inventés par Pierre Mabiala sous le brillant conseil de Clément Mouambe sont illégaux.

Nous demandons aux Congolais de ne rien payer. DE TOUTE FACON, IL LEUR REVIENT DE SE RENDRE AU GUICHET UNIQUE. IL SUFFIT DE NE PAS Y ALLER. Les seuls qui doivent payer quelque chose sont les mfumu ntoto qui amassent gracieusement des millions voire des milliards en vendant la terre de nos ancêtres à tous même à l'Etat. Eux doivent payer. Or, ils ont été épargnés. Pourquoi ? Pierre Mabiala doit s'expliquer. Certes, ils sont concernés à titre individuel mais pas au titre de mfumu ntoto. Certains terrains sont pourtant vendus à des prix exorbitants. Cette escroquerie d'Etat ne passera pas.

Et on se demande : SI LES POPULATIONS DU PAYS NE PAYENT PAS CES IMPOTS-ARNAQUE-ESCROQUERIE, QUE VA FAIRE L’IMPÉTUEUX PIERRE MABIALA ? Va-t-il enfermer les paysans ? Va-t-il leur voler leurs parcelles pour 10000 ou 200 francs cfa ? Evidemment, non. Des familles qui vivent tranquillement depuis des générations à Kakamouéka, à Tchitondi, à Mouyondzi, à Manganzi, à Ollombo, à Oyo, à Owando, à Makoua, à Kéllé, à Ewo, à Mayama, va-t-il les chasser de leurs propres maisons ? Aura-t-il le courage de chasser ses parents bakugnis de Makabana ? Pourra-t-il même oser aller réclamer ces impôts ridicules à Oyo ? Si Pierre Mabiala veut contribuer à résoudre la crise financière du Congo, il n'a qu'à demander à Denis Sassou Nguesso et aux autres membres de l'ethnie-Etat de ramener les 14000 milliards de francs cfa dans les caisses de l'Etat. Attendez, ils ont tout volé dans les caisses du Trésor Public et veulent à présent escroquer les populations ? Je vous parie qu'on s'acharnera plus sur les Sudistes que sur les Nordistes, déjà que la majorité de la population du pays vit au sud. Ethnocratie oblige. Cette arnaque de mauvais goût, arnaque d'Etat ne fera pas long feu. C'est une audace de trop, me semble-t-il.

 

NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bjour LDM! Le cynisme et toujours le cynisme. Et tout cela parce que les peuples du Congo sont insolents entre eux et jamais contre le pouvoir.<br /> L'instauration de cet impôt n'est pas seulement illégal comme le souligne l'article ci-dessus. Depuis l'instauration de péage sur des routes simples, cette logique n'a fait que progresser pour déboucher sur l'imposition de la propriété foncière. Il s'agit essentiellement d'une politique sadique de socialiser les déficits financiers alors consciencieusement causés par les détournements en toute conscience des gestionnaires au plus niveau de l'Etat. C'est cette socialisation tacitement acceptée qui justifie la politique de maintien d'un gouvernement qui selon toute vraisemblance, est responsable de la crise dans ce pays. <br /> Le premier essai de cette socialisation, c'est l'instauration des péages. Voyez comme ces péages font des recettes énormes, mais voyez comment les routes sont entretenues... aucune commune mesure. Et aucun mouvement de protestation n'ayant été signalé, il était à peu près sûr, que ce sadisme allait se focaliser sur un autre terrain: il a trouvé la propriété foncière. Et Tant que les Congolais ne montreront en face de ce gouvernement que leur indifférence, il faudra s'attendre à autre chose d'aussi incroyable.<br /> Les questions de taux ou de proportionnalité de cet impôt ne sont pas vraiment importantes. A Oyo, comme le dit cet article, on peut bien s'acquitter de cet impôt sans problème. La préoccupation du gouvernement est essentiellement sadique ; il s'agit de rendre responsable de la crise au Congo, tous les Congolais. On peut seulement regretter que ça soit un Mabiala qui apporte cette innovation, et qu'un Ondongo n'y a pas songé. <br /> Quand on va dire un jour que ce sont les ministres originaires du sud qui prenaient ces mesures, on sera surpris.
Répondre
P
[Les Congolais s’expriment]<br /> « Bonjour Brazzanews, je travail à la présidence, mais ce lieu est très sale. On se demande comment Sassou Nguesso peut vivre dans la saleté. Les bureaux de la présidence sont dégoûtants, y'a même les gros rats partout. Les murs sont remplis de taches d'huile de palme et de sauces tomates. Ne voyez pas la partie où Moungalla fait ses comptes rendus de conseils de ministre. La présidence est très sale, Un endroit infesté de cafard et de gros rats. Ils mangent les Tumbas et le manioc, mais ils ne débarrassent pas une fois fini .ça peut rester là pendant 2 jours. Quant aux toilettes, C'est la catastrophe. Surtout les bureaux des militaires de la sécurité présidentielle et la Garde républicaine. Allez y vérifier. Même la mairie de Kintele est largement plus propre que la présidence » https://www.youtube.com/watch?v=MGVsz7iy67U
Répondre

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg