Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 10:34

CONGO/CORONAVIRUS : SANS AIDE DE L'ÉTAT, LE CONFINEMENT PEUT AVOIR LES MÊMES EFFETS QU'UN SIÈGE MILITAIRE

A quelques rares exceptions près comme la Corée du Nord, le monde entier fait face à la pandémie du coronavirus Covid-19. La Chine ayant été le premier pays à juguler cette maladie virale respiratoire, l'Europe atteinte en second lieu, a adopté en partie les méthodes chinoises, notamment le confinement. Même la démarche du ciblage logiciel des personnes est à l'étude nonobstant qu'elle se heurte à l'atteinte aux libertés individuelles chères aux Occidentaux. On redoute la mise en place d'une surveillance totale du citoyen. 

 

Le confinement en question commence à produire des effets en Italie et en Espagne où l'on observe une baisse de la mortalité et des hospitalisations causées par le Covid-19.


Dans un article, je me suis évertué à donner une méthode qui pourrait permettre de ne pas confiner l'ensemble de la population. Cependant, sa mise en place suppose un traçage rigoureux des contacts et  des tests généralisés - ce que ne peuvent se permettre des pays africains au faible développement technologique et au système de santé précaire comme le Congo qui vient d'adopter la technique du confinement pour combattre le Covid-19, à l'instar de la France. 

 

Lors d'une discussion sur  la chaîne ZIANA TV, j'avais averti que le confinement risquait de tuer les Congolais non pas du coronavirus Covid-19 mais de faim, de soif et d'autres pathologies s'il était trop rigoureux, d'autant que l'État ne vient pas en aide aux populations les plus démunies. 

 

Un confinement absolu a les mêmes effets qu'un siège militaire que l'armée romaine appliquait à ses ennemis. Vous êtes rapidement confrontés à la faim, à la soif et même à des épidémies comme le choléra. Si le confinement n'apporte pas des réponses à la satisfaction des besoins des citoyens, c'est la même chose qu'un siège : sans eau potable, sans nourriture, quel est le sens du confinement qui finit par vous tuer à 100% alors que coronavirus n'a que 3% de chance de vous tuer ? Oui, on ne le répète pas assez, le Covid-19 tué moins que le paludisme ! LE CONFINEMENT NE DOIT PAS SE RÉSUMER À UN SIÈGE DES POPULATIONS PAR LEUR PROPRE ÉTAT !

Avant d'imposer le confinement, il eût fallu que l'équipe des experts étudie la question avec rigueur pour adapter cette technique à un pays comme le Congo. 

 

Prenons par exemple le cas de Mouyondzi, ville qui vient de recevoir un don matériel contre le Covid-19 de la part du ministre de la santé, Jacqueline Lydia Mikolo, parce qu'elle est native du coin - ce qui au passage est un comportement indigne d'une ministre qui doit pourvoir du matériel sanitaire à tous les hôpitaux de la république - et non procéder à une distribution tribale de matériel sanitaire à l'origine douteuse. Madame Jacqueline Lydia Mikolo ajoute l'ethnodiscrimination à son incompétence notoire. Monsieur Denis Sassou Nguesso doit condamner de telles pratiques honteuses : madame Jacqueline Lydia Mikolo est ministre de la santé de TOUT LE CONGO et non juste de Mouyondzi ! De tels comportements choquants ne devraient pas avoir lieu à de tels niveaux car ils accréditent la rumeur selon laquelle l'aide médicale consentie au Congo par un milliardaire chinois aurait été détournée. Ce qui est honteux et indigne d'hommes d'État. Passons. 

 

On ne peut pas confiner des paysans de Mouyondzi ou d'ailleurs car ils ont besoin d'aller dans leurs champs ou dans les forêts pour subvenir à leurs besoins. Ceux qui se vantent de publier des vidéos que Mouyondzi respecte le confinement sont des inconscients. Le confinement extrême imposé aux populations sans aide substantielle de l'État pour leur survie est un crime. Nous savons qu'à Oyo, Sassou possède de quoi nourrir ou aider les populations de cette ville mais ailleurs, les populations ne compte sur personne. Soit, on laisse une partie de celles-ci subvenir aux besoins des leurs, soit on l'État leur vient en aide comme au Rwanda ou au Gabon. AGIR AUTREMENT EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITÉ.

Du reste, confiner des gens en bonne santé n'a pas de sens. Il est même dangereux de confiner des gens malades du Covid-19 et des personnes saines. Il faut peut-être accentuer les gestes barrières dans certains cas. L'Etat pourrait réquisitionner certains tailleurs pour faire fabriquer des masques et importer des gants dont l'usage serait généralisé. Après tout, c'est bien d'imposer une distance barrière d'un mètre cinquante entre les gens mais peut-on l'appliquer entre une mère et son bébé, entre l'époux et son mari ? S'il est vrai que le coronavirus se propage par des gouttelettes de salive et par le toucher, les gants, les masques et la distance de sécurité suffisent. DANS CE CAS, OÙ EST LA NÉCESSITÉ DE CONFINER LES POPULATIONS SURTOUT SI ELLES N'ONT PAS DE CONTACTS À RISQUE ?

Dans un pays comme le Congo où même l'eau potable et l'électricité sont un luxe (sauf à Oyo), on ne peut pas machinalement imposer un confinement à la chinoise ou à l'européenne à des populations démunies de tout. Le Congo n'est pas Wuhan ou Paris. Il faut adapter les solutions pour éviter que l'État ne devienne un État assassin (qu'il est déjà par ailleurs).
 

Je suis pour la création d'espaces provisoires de santé aménagés pour gérer les personnes atteintes de Covid-19. Après tout, il n'y a encore que quelques personnes atteintes dans notre pays. Si l'équipe des experts travaille avec méthode, on peut freiner cette épidémie. On peut isoler des quartiers préservés de personnes atteintes en empêchant les habitants de quartiers suspects de s'y rendre - sauf nécessité impérieuse. Dans ce cas, l'usage du masque et des gants est obligatoire. En réquisitionnant des stades qui ne servent plus à rien, on peut isoler des malades. Les personnes en quarantaine doivent aussi être à part et sans promiscuité pendant la période de quarantaine. 

 

Nous avons tendance à copier machinalement la France, notre ex-toujours puissance coloniale. Il y a pourtant le cas de la Suède qui n'a pas imposé de confinement généralisé qui n'a pas un nombre important de malades du coronavirus. 

 

Le confinement intégral sied mieux à des nations riches qu'à des nations pauvres. Pendant l'épidémie du coronavirus, la Chine avait acheté d'énormes quantités de nourritures qui furent distribuées gratuitement aux habitants de la province du HUBEI.

 

SI LE CONGO AVAIT ADOPTÉ TOTALEMENT MON IDÉE D'UN REVENU MINIMUM VITAL DE SURVIE ALLOUÉ A TOUTES LES FAMILLES PAUVRES DU CONGO, LE CONFINEMENT A L'EUROPÉENNE AURAIT PU ÊTRE ENVISAGÉ.  L'ETHNIE-ETAT L'A TRANSFORMÉ EN LISUNGUI, UNE OPÉRATION DISCRIMINATOIRE, QUI A LAMENTABLEMENT ÉCHOUÉ.

 

Nous déplorons aussi les violences policières dans notre pays - alors que le grand ndzokousaure avait interdit de brutaliser les populations. Si vous détruisez l'outil économique de certaines personnes, comment vont-elles relancer leur activité à la fin de la pandémie de ce virus chimérique fabriqué en laboratoire ?

 

Nous avons aussi constaté que le Congo fait partie des pays africains qui participent à un protocole transformant les Congolais en cobayes de laboratoire - alors qu'IL N'EXISTE PAS À L'HEURE ACTUELLE UN VACCIN CONTRE LE COVID-19. CE QUE L'ON VIENDRA INOCULER AUX CONGOLAIS SERA TOUT SAUF UN VACCIN. Nous avons signalé la dangerosité et la toxicité des vaccins qui contiennent du cyanure, de l'aluminium et du squalène parmi les 230 produits chimiques ajoutés dont de nombreux métaux lourds. LE FAUX VACCIN VA INOCULER LE CORONAVIRUS AUX POPULATIONS. NOUS N'AVONS PAS LA TECHNOLOGIE POUR CONTRÔLER CES VACCINS ET IL EST CLAIR QUE BILL GATES ET SES AMIS VEULENT DÉPEUPLER L'AFRIQUE. ON DOIT LAISSER L'EUROPE FAIRE SES TESTS EN EUROPE. LES NOIRS NE SONT PAS DES ANIMAUX DE LABORATOIRE. NOS ÉTATS NE DOIVENT PAS ÊTRE COMPLICES DE SOLUTIONS NAZIES QUE L'ON VEUT APPLIQUER À L'AFRIQUE.

 

Nous demandons à tous les Congolais de refuser - même contre de l'argent à se prêter à de telles campagnes de SOLUTION FINALE NAZIE. Si Jacqueline Lydia Mikolo a été corrompue dans cette affaire, qu'elle fasse participer sa famille, les ministres et leurs familles, les députains, les vénérables détestables sénateurs et leurs familles à ces tests. C'est un échantillon assez conséquent pour cette étude de stérilisation et d'empoisonnement des Congolais. 

 

Nous ne sommes que 4 millions d'habitants. NOUS DEMANDONS AUX CONGOLAIS ET PAR EXTENSION À TOUS LES AFRICAINS, À NE PAS PARTICIPER À CETTE CAMPAGNE DE GÉNOCIDE PENSÉE ET CONÇUE PAR BILL GATES ET SES AMIS. Il n'existe aucun vaccin contre le coronavirus Covid-19. Ne l'oubliez pas !

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 00:33

Lors de mon dernier passage à ZIANA TV, j'avais prédit que face aux malades du Covid-19, faisant fi du serment d'Hippocrate, les médecins prendraient la poudre d'escampette. Mal équipés, totalement démunis de tout, dans l'impossibilité d'administrer le moindre soin, que leur restent-ils sinon sauver leur peau, déjà qu'ils sont mal payés ? Une dictature peut au moins se doter d'hôpitaux dignes de ce nom. Ne serait-ce que par honneur national. Cependant, ce n'est pas le genre de considération qui prime quand les nantis du PCTue vont se faire soigner à l'étranger, délaissant les hôpitaux nationaux.

 

Avec la fermeture des frontières pour cause du Covid-19, les membres de l'ethnie-État se retrouvent face à leurs propres erreurs. Pour avoir négligé l'hôpital public, vu que les frontières sont fermées et que les hôpitaux de France et de Navarre sont encombrés, ils voient la mort planer sur leur tête. Quand vous avez délaissé l'hôpital - au lieu de lui doter de moyens et de structures, l'hôpital à son tour vous délaisse. 

 

La clinique Guénin refuse de prendre en charge un malade atteint du coronavirus Covid-19. La fuite ici devient un refus systématique. Comment peut-on vivre à domicile avec un tel malade si tous les hôpitaux refusent de le recevoir ? N'y a-t-il pas le risque de voir cette maladie causer des dégâts considérables ? En effet, l'hospitalisation est un moyen d'éloigner la contamination du peuple - en isolant le malade. Avec notre modus vivendi fait d'une trop grande promiscuité, on peut craindre que le spectre du Covid-19 s'étende rapidement à tout le pays en très peu de temps...
 

L'Etat doit équiper et restructurer les hôpitaux en créant des secteurs réservés aux malades du coronavirus. On peut utiliser à dessein des stades de football où des parties seraient réaménagées afin d'accueillir des malades du Covid-19. A quoi servent les millions récoltés ici et là si le gouverne-MENT ne les utilise pas à bon escient ?
 

Nous attirons l'attention du chef de l'État que seul un lieu spécifique à cette maladie peut permettre de ramener la sérénité à l'hôpital. Que Denis Sassou Nguesso demande donc aux Chinois de nous construire un hôpital de campagne de 3000 lits équipés de respirateurs, un hôpital dans lequel les médecins seront équipés comme il le faut et où il sera possible de soigner des malades - au lieu de les laisser mourir.


On ne peut pas soigner les malades du coronavirus Covid-19 dans des structures sanitaires conventionnelles. Le cas Mvoulaléa a montré comment le CHTue s'est vidé de tous ses malades qui ont préféré aller mourir à domicile...

 

Face à l'incompétence et l'inexpérience de madame Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la santé de ses ongles à embellir, le grand ndzokousaure himself doit monter au créneau. Certes, il a un coup d'État à gérer mais cela ne lui empêche pas de donner des directives. Nous avons un comité d'experts alloués à ce problème. Il faut leur donner les moyens de travailler !

 

Le Congo doit se doter de respirateurs, de combinaisons isolantes, de masques, de gants, de surchaussures, acheter de la chloroquine. J'avais estimé qu'un petit milliard de francs CFA ne suffisait pas. Il semble que le Congo ait réservé 200 milliards de francs CFA pour lutter contre le Covid-19. Eh bien que cet argent serve à quelque chose au lieu de s'évaporer dans les poches de cupides ! 

 

Quand je regarde comment réagissent des pays comme le Rwanda, le Gabon face au Covid-19, j'ai honte à la place de notre gouvernement. C'est incroyable que des hommes d'État n'aient aucun sens de l'honneur, de la dignité, de la responsabilité. Ils préfèrent entrer dans l'histoire comme des voleurs que comme des hommes de haute valeur ajoutée morale. C'est une tragédie qui risque de tout emporter, eux y compris car ils n'iront pas se faire soigner ailleurs. Le coronavirus va peut-être leur donner une bonne leçon en leur faisant regretter de ne pas avoir doté le pays d'hôpitaux dignes de ce nom. C'est terrible de voir tant de petits hommes courts sur idées, sur compétence, sur honneur  et sur dignité, des nains politiques qui ont pris le pays en otage et qui vont l'entraîner dans l'abysse de la honte mondiale, allant jusqu'à mourir de leurs propres excès. Même la folie incarnée au sommet d'un État ne ferait pas ce qu'ils font. Hélas, ils ont assassiné la honte, dévoré l'honneur à table, jeté dans les chiottes leur KiMunTu. Ils ont accepté de rétrograder à l'état de l'animalité pour se donner de la suffisance matérielle, de la richesse volée dans les caisses de l'État pour faire oublier qu'ils ne sont en fait que des ... des barbarosaures primitifs, des sauvages en col blanc, des monstres à visage humain.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 16:19

Denis Sassou Nguesso tient à la vie. Juste la sienne car il n'a aucun scrupule à sacrifier celle des autres. Surtout lorsque vous n'êtes pas de sang royal ou si vous n'appartenez pas à la caste dominante mbochie. Sa prudence en matière de lutte contre les microbes est légendaire. Il utilise abondamment le gel hydroalcoolique bien avant le coronavirus. Il lui faut du gel avant de saluer les gens et il en remet une couche après avoir serré des mains. Quand arrive le coronavirus, l'homme qui ne mange pas un plat sans que son goûteur professionnel n'ait avalé deux grosses bouchées, devient tout simplement hystérique. Attendez, il ne veut pas mourir ! Il a encore envie de pourrir la vie du peuple congolais ! Laisser toute cette vie de rêve ? Pas question ! Il est suffisamment riche pour corrompre la mort si cela était possible. Hélas, ce n'est pas possible. Alors, il faut durer le plus longtemps possible. Aux frais de l'ethnie-État.

 

Pour éviter le coronavirus, le ndzokousaure de l'Alima est allé se planquer à Oyo. Il a fallu des rumeurs balancées par le pasteur Israël Noumazalay pour qu'il quitte son bunker. Mais pas à n'importe quelle condition : il aurait exigé la désinfection de sa vaste résidence de Mpila. Même lors de son retour à Brazzaville, l'homme des masses abandonnées a trié les membres de son royaume qui allaient venir l'accueillir. En tenant compte probablement de leurs dossiers de santé... Celui qui n'organise plus de conseil des ministres veut que la présidence soit désinfectée de fond en comble avant qu'il ne revienne y travailler. Le coronavirus est partout ! On désinfecte tout : air, arbre, gazon, même les cailloux. Il n'y a pas le moindre risque à prendre ! Il n'est pas le seul à aller à la chasse du danger invisible. Depuis la contamination de son conseiller par le mal du siècle fabriqué en laboratoire par les Américains en 2015, le premier Clément Mouambe Tsibodongo a aussi exigé que la primature soit "décoronativisée".

 

C'est tout petit, la sale bestiole mais on peut l'attraper très vite ! Je pense que le coronavirus a dû chambouler le protocole : les gardes du corps doivent désormais s'éloigner de quinze mètres du gangster suprême avec interdiction de respirer le même air que lui. Denis Sassou Nguesso ne veut même pas parler en public du coronavirus. C'est peut-être son marabout qui lui a préconisé de ne jamais prononcer ce mot en public pour conjurer à jamais le sort.

 

On s'interroge tout de même. On s'interroge. Ok, on va finir de désinfecter la présidence de la république. Bien ! Et tous ceux qui vont travailler dans son entourage ? Et les visiteurs ? Vont-ils être forcés de porter masques et gants, les mains nettoyées au gel hydroalcoolique avant ? Comment va-t-il empêcher le virus de l'approcher ?

 

L'homme qui déteste les microbes et toutes les bestioles nuisibles gagnera cette guerre. Si nécessaire, il fera un coup d'État contre le virus pour le chasser définitivement du Congo. 

 

 

Nous avons appris le limogeage du directeur du laboratoire national par Clément Mouambe parce qu'il s'apprêtait à dévoiler que le Congo comptait en fait quarante cas de personnes atteintes du coronavirus. Au Congo, il faut toujours faire comme si les choses n'étaient pas si graves : le petit peuple n'a pas besoin d'être nourri à la vérité, déjà qu'il n'y a même pas assez de mingouélés pour tous.

 

Nous estimons que les Congolais sont en danger car avec un président absent entouré d'incompétents, nous redoutons l'hécatombe ! Si au moins Denis Sassou Nguesso se préoccupait de la bonne santé des Congolais comme il se préoccupe de la sienne ! A présent que les frontières sont fermées, c'est à chaque pays, ses hôpitaux. Sassou possède le sien pimpant neuf à Oyo. Partout ailleurs, c'est la bérézina.

Il faut au moins qu'il revienne travailler ! Pour cela, il peut soit 1) construire un sas de décontamination obligatoire ou 2) se blottir dans une combinaison lunaire imperméable avec bouteille d'oxygène, 3) exiger un test négatif à chaque ministre avant tout conseil des ministres. En 4), on peut lui suggérer de se blottir à deux mètres de ses ministres derrière des vitres blindées. Si vous avez des idées originales à ce sujet, n'hésitez pas...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 18:43

J'ai posé une question sur les réseaux sociaux pour comprendre pourquoi les morts du coronavirus augmentaient toujours en Italie malgré le confinement. On m'a demandé de donner  ma réponse. J'ai publié un texte que je reprends sur mon blog afin de partager mes idées avec mes abonnés. Je demande à tous de me lire sur Facebook où je suis beaucoup plus actif en tapant  : Lion De Makanda Benzila. Ci-dessous mon texte :  

 

MA PETITE CONTRIBUTION POUR EXPLIQUER POURQUOI L'ITALIE VOIT TOUJOURS LE NOMBRE DE MORTS PROGRESSER ET POUR RÉSOUDRE LE PROBLÈME DU CORONAVIRUS 

J'ai perçu quelques réponses pertinentes parmi les commentaires à la question : POURQUOI LE NOMBRE DE MORTS AUGMENTE-T-IL EN ITALIE MALGRÉ LE CONFINEMENT ? Certes, l'Italie a une population très âgée mais l'âge, c'est juste un facteur aggravant car même si le nombre de vieux était faible en Italie, le nombre de morts augmenterait quand même. Je pense que la faille centrale du système italien et européen en général est l'absence de tests de TOUTE la population.

 

Soit P une population composée de Malades M et de personnes Saines S. On peut définir la contamination C comme ceci :

C = M+ S.

L'opération + ici représentant le contact entre Malades M et personnes Saines S.
Posons le confinement sans test comme CST dans un sous ensemble P'<P. Nous avons CST = M+S car le confinement a aussi le défaut de mêler les Malades M et les personnes Saines S. Ce qui permet de déduire logiquement :
C= CST. 

Le confinement a les mêmes défaut que le fait de laisser les populations en liberté mais à l'échelle de sous ensembles P'. 

La solution est donc :
T = S - M

avec T comme populations totalement testées mais avec séparation des personnes saines et des personnes malades, l'opération - symbolisant la séparation.

 

On confine juste les malades dans des stades, des lieux vastes. De là, on verra ceux qui sont guéris pour avoir résisté GR rejoindre S, les autres seront soignés.

 

C'est à mon humble avis l'algorithme pour résoudre cette pandémie. Voilà, ma réponse, mon cher Albert Mapanza.

En conclusion, il faut que les populations où le virus a été déclaré soient TOUTES testées pour permettre le confinement juste des personnes malades M. Ceux qui guériront naturellement pourront rejoindre les populations saines. On soigne les malades avec deux possibilités : il y aura des morts et il y aura des guéris. Au final, la maladie disparaît. L'OMS doit donc commander de nombreux tests et aider à ce que tous les pays aient des masques respiratoires. Pendant ce temps, les frontières doivent être fermées. Si on appliquait cette méthode, à mon humble avis, on viendrait à bout du coronavirus.

 

Je me dois de compléter mon analyse car il y a une importante implication d'une telle politique sur le travail : 
Soit Tr, le travail. Dans le cas du coronavirus, on peut dire que Tr devient une fonction des personnes Saines S. On peut écrire ceci en imitant le langage du lambda calcul :

 

f(c(S)) = Tr avec c pour coronavirus.


Si on a isolé les personnes Saines S des personnes Malades M, on n'est plus obligé d'arrêter le travail qui sera juste ralenti. Dans ce cas-là, le travail se poursuit ; on limite les faillites et les dépôts de bilan. 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 17:22

En ce moment difficile où l'humanité lutte contre un petit virus, de nombreuses informations circulent sur le coronavirus. Certains affirment par exemple qu'une boisson à base d'aloe Vera pourrait guérir la maladie. D'autres prétendent que de la vapeur d'une eau chaude au Vicks pourrait avoir un effet sur le coronavirus. Tout y passe comme la chloroquine. Le médicament appelé Interféron des Cubains guérirait la maladie. On nous parle des recettes au gingembre, à l'ail, etc. Dans cette période terrible, on doit partager toute information utile.

 

Je partage sur tous mes réseaux le message suivant reçu d'un aîné.

 

" Les médecins chinois arrivés hier en Italie pour collaborer avec nos équipes spécialisées diffusent ce message.  

 

Veuillez le lire attentivement et l'exécuter avec vos contacts.  Merci              -----------

Le nouveau coronavirus NCP peut ne pas montrer de signes d'infection pendant plusieurs jours, avant lesquels on ne peut pas savoir si une personne est infectée.  Mais au moment où vous avez de la fièvre et / ou de la toux et que vous allez à l'hôpital, vos poumons sont déjà déjà en fibrose à 50% et il est trop tard !
 
Les experts taiwanais suggèrent de faire une simple vérification que nous pouvons faire nous-mêmes chaque matin :

 

Respirez profondément et retenez votre souffle pendant plus de 10 secondes.  Si vous réussissez à le faire sans tousser, sans inconfort, sans sensation d'oppression, etc., cela montre qu'il n'y a pas de fibrose pulmonaire, ce qui indique essentiellement aucune infection.

En ces temps critiques, faites cette vérification tous les matins dans un environnement d'air pur !

Ce sont des conseils sérieux et excellents de médecins chinois qui ont traité des cas de COVID-19.  

Tout le monde doit s'assurer que sa bouche et sa gorge sont humides, jamais SÈCHES.  Buvez quelques gorgées d'eau au moins toutes les 15 minutes. POURQUOI ?  Même si le virus pénètre dans votre bouche ... l'eau ou d'autres liquides le balayeront à travers l'œsophage et dans l'estomac.  Une fois dans le ventre, l'acide gastrique de l'estomac tuera le virus.  Si vous ne buvez pas assez d'eau plus régulièrement, le virus peut pénétrer dans vos voies respiratoires et vos poumons. "

Partager cet article
Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 23:33

Le coronavirus est passé d'une épidémie chinoise à une pandémie mondiale en voyageant dans les poumons de personnes. Pendant que la Chine voit la pandémie reculer chez elle, l'Europe tousse et tremble, le capitalisme a la fièvre car les bourses perdent du terrain financier. Des milliards de dollars s'évaporent. Même l'Afrique dont les natifs kamites étaient présumés invulnérables n'est plus épargnée, le coronavirus ayant obtenu un visa pour aller sévir sur place. Le Congo n'est plus épargné non plus : d'un cas, nous sommes passés à trois. En fait, le coronavirus est bien dans la foule. On voit le premier ministre du royaume multiplier les déclarations.

 

Les rumeurs se multiplient. Un proche conseiller du premier ministre Clément Mouambe un certain Jean Baptiste a été testé positif au Covid-19. Nous avons entendu madame Lydia Mikolo, ministre de la santé, a affirmé péremptoirement qu'aucun membre du gouverne-MENT n'a été testé positif au Covid-19. Clément Mouambe ne donne pas pour l'instant des signes ou ne présente pas les symptômes du coronavirus - alors que la rumeur veut que le fils Thystère soit en quarantaine.

C'est que le coronavirus ne fait pas acception de personne : il a frappé le roi Albert II, paralysé des ministres, affaibli des députés. La femme du premier ministre du Canada est victime du coronavirus. Nul n'est au-dessus de sa morsure.

 

C'est alors que le pavé nous a été jeté en pleine poire par le pasteur Israël Noumazalay avec comme appuis des audios où il est bien articulé vocalement que "papy" ou le "président" serait atteint du coronavirus.

 

Dans les audios que j'ai entendus, Denis Sassou Nguesso n'est pas cité nominalement. Mais il est question d'un lieu, Oyo, attaché à un homme, à un seul chef de l'État : Denis Sassou Nguesso. Israël Noumazalay pose une question : "où se trouve Denis Sassou Nguesso pendant que tous les autres présidents s'expriment pour donner des directives à leurs peuples respectifs ?" 

 

Noumazalay lance même un défi pour qu'apparaisse en public l'éléphant du Congo. Qui peut croire qu'un petit virus, le Covid-19, puisse terrasser un si gros et grand éléphant ? Selon Israël Noumazalay, Denis Sassou Nguesso serait sous assistance respiratoire et qu'il avait, en dépit de ses 76 ans, une chance de s'en sortir.

 

Le Congo se trouve économiquement en eaux troubles noyé par la banqueroute. Le baril de pétrole est aujourd'hui à 23 ou 27 dollars. Avec le gage du pétrole, il n'est pas certain de nous rapporter grand' chose. La disparition brutale du grand ndzokousaure pourrait nous plonger dans la nuit de l'inconnu.

 

​​​​Sassou est une force mentale, une puissance énergétique gavée de pouvoir, de tous les pouvoirs. Bien que nous ayons entendu sa supposée petite fille pleurer à Oyo, et un homme pleurer au téléphone après les propos d'un médecin, nous disons que Denis Sassou Nguesso est plus fort que le coronavirus et qu'il se pourrait que tout ceci ne soit qu'une rumeur. Si par hasard, tout ceci n'était pas une Fake News, nous laissons le destin suivre son cours. Dans tous les cas, il le suivra.

 

Nous allons suivre de près les prestations vidéos de monsieur Israël Noumazalay qui semble avoir un réseau d'information logé au cœur de l'ethnie-Etat, au point de recueillir les pleurs d'une petite fille...

 

Cet article a pour objectif de faire réagir le système. Nous avons besoin d'être tous rassurés sur l'état de santé de l'homme qui tient les manettes du pouvoir dans notre pays.

 

​​​​​​Si par la force du destin, l'homme d'Edou  était atteint du coronavirus, il faut craindre et redouter que son cercle immédiat soit aussi affecté. Il faudra que tous ceux qui gravitent autour du pouvoir, et ils sont nombreux, soient testés. Un virus, ce Covid-19, possède la puissance nécessaire pour décimer tout un État. Nous ne le souhaitons pas mais les jours qui viennent seront décisifs...

 

Le sort de notre peuple serait en jeu si l'irréparable frappait l'éléphant de l'Alima. Le Congo n'a pas les moyens d'endurer une banqueroute économique, une pandémie mondiale et une guerre de succession. Que NZAMBI LE CRÉATEUR de nos ancêtres protège le Congo des heures qui pourraient être les plus sombres de son histoire.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 09:27

 

Le Lion du clan MAKANDA/DIKAND' avait averti tous ceux qui soupent  la nuit venue - à la table du démon : Chers gloutons, méfiez-vous ! Manger avec le diable, c'est manger avec l'injustice et la mort. Le diable n'a pas d'amis, juste des serviteurs et surtout, c'est toujours un mauvais maître même pour le meilleur des serviteurs.

 

Depuis un moment, le ndzokousaure a franchi le Rubicon de l'impunité ethnique en arrêtant quelques serviteurs de la dictature quand ils ne sont pas simplement assassinés. Les finances du Congo se portant mal pour ne pas dire à l'agonie, Denis Sassou Nguesso va commencer à se montrer un peu plus sévère à l'égard des siens, menu fretin en tête. La récente arrestation arbitraire de monsieur Nicolas OKANDZI est un indicateur de cette nouvelle politique, à une petite année de la prochaine élection présidentielle. Denis Sassou Nguesso doit faire semblant d'être un homme de parole : il a promis de s'en prendre aux délinquants financiers ; il doit le faire pour aussi donner des gages au FMI qui lui reproche son manque de transparence dans les affaires louches financières du Congo et son laxisme à l'égard des pilleurs de la république. Néanmoins, ce n'est pas une raison pour ne pas respecter le droit et la justice. QUITTE À RENDRE DES COMPTES, TOUT LE MONDE, MENU FRETIN ET GROS POISSONS, DOIT RENDRE DES COMPTES. Il ne peut y avoir l'impunité pour quelques-uns et l'injustice pour d'autres.

 

Par ailleurs, je propose la création d'un organe de surveillance de l'argent public confié à une structure judiciaire fiable. La sortie du moindre franc CFA doit être justifiée et communiquée publiquement à l'assemblée nationale

 

Nous suivons de près l'évolution apocalyptique mondiale mais nous jetons toujours un oeil sur ce qu'il se passe dans notre pays le Congo. Avec le coronavirus et la chute des cours de pétrole, la banqueroute provoquée par le régime des barbarosaures de l'Alima risque de muter en véritable enfer économique- même si le Congo est déjà un faubourg de l'enfer sur terre.

 

En quête d'argent et de boucs émissaires, l'ethnie-Etat risque de cannibaliser ses propres enfants, conséquence de la politique "LES MBOCHIS D'ABORD" pour garantir l'avenir des Mbochis. Nous avons toujours dénoncé la politique de la cooptation tribale au moindre poste de décision car il est toujours très difficile de punir un proche à cause des pressions familiales, claniques et ethniques.

 

L'affaire Christian Roger Okemba,  pilleur de la mairie de Brazzaville, s'élargit en affaire Nicolas OKANDZI dont l'épouse réclame la libération de son mari qui selon elle n'a pas volé. Néanmoins, il faut comprendre qu'en sa qualité de directeur général du budget, Nicolas OKANDZI doit être entendu par la justice pour qu'il puisse expliquer comment des milliards de francs cfa sortent aussi facilement des caisses de l'Etat. Il n'est pas certainement le seul qui doit être entendu mais il est important de l'auditionner. 

 

Monsieur Ngondo, Trésorier Payeur Général, qui a autorisé la sortie du milliard pour le compte de la fille de Christian Roger Okemba - a été entendu le 10 mars 2020 à la DGST et relâché. Pour être entendu à nouveau le 11 mars 2020. S'il a été relâché, on se demande pourquoi OKANDZI ne le serait-il pas. Et cela, sans préjuger de son innocence ou de sa culpabilité. 

 

C'est juste qu'il nous faut savoir si la DGST est l'endroit idéal pour l'entendre. C'est une affaire instruite par un juge d'instruction et non par un tribunal spécial ou une (in)justice parallèle. Nombreux en profitent pour rappeler que Nicolas OKANDZI a du sang sur les mains pour avoir assassiné sans être inquiété un domestique au motif que ce cernier lui aurait soutiré la somme de 56 millions de francs cfa. Par définition, l'injustice est injuste et finit toujours par vous rattraper en s'en prenant à vous...

 

Nous n'avons pas toutes les pièces du puzzle pour apporter un jugement serein dans cette affaire. S'il n'a pas volé, la question est : Pourquoi Nicolas OKANDZI est-il retenu à la DGST ? A-t-il quelque chose à voir avec le décaissement des fonds détournés par Christian Roger Okemba en sa qualité de directeur général du budget ? Si tel est le cas, quel rapport avec la direction générale de la sécurité du territoire ? Ce n'est donc pas juste une affaire de détournement d'argent mais aussi une affaire de sécurité du territoire ? Dans ce cas, nombreux devraient être dans les geôles de la DGST car si un petit milliard est une affaire de sécurité du territoire, que penser de ceux qui comme Jean Jacques Bouya détournent des centaines de milliards de francs CFA ?

 

Madame Nicolas OKANDZI a raison de défendre son mari. Une convocation ne peut faire l'objet d'une arrestation - sans jugement et sans condamnation. Bien sûr qu'il faut passer à la pêche aux gros poissons mais dans les règles du droit, s'il vous plaît. Cette dame semble dire que son époux est malade et qu'il doit prendre ses médicaments. A quel titre la DGST se permet-elle de retenir des personnes ? Dans une affaire ordinaire, il revient au juge d'instruction d'interroger des suspects. Qu'on nous dise quel est le statut de la DGST : est-elle un pendant du ministère de la justice ? Il semble que non. C'est plutôt si on en croit la rumeur un lieu de tortures et de tourments.

 

Nous voulons que les charognards qui se repaissent de la dépouille du Congo soient jugés et condamnés. Dans les règles du droit et ce qui en reste de la justice. Le régime ne peut pas arrêter monsieur Nicolas OKANDZI, pas plus que n'importe quelle personnalité publique - sans communiquer au peuple pourquoi il est convoqué et retenu à la DGST. Ça s'apparente à un enlèvement déguisé en convocation. On peut aussi parler de séquestration. Nous avons le droit de savoir comment fonctionne la DGST. Quel est son statut ? Son rayon d'action ? Ses limites ? Est-ce une (in)justice parallèle ? Le détournement de l'argent public est-il du ressort de la justice civile ou de celui de l'injustice politique ? Nous voulons que tout cela soit tiré au clair. Le peuple congolais doit savoir comment une mafia s'emploie à détourner l'argent public. Il faut donc un procès public retransmis à la radio. Les gros poissons se sont suffisamment empiffrés dans le Trésor Public. Il est temps de procéder à la pêche...

 

Sans préjuger de l'innocence ou de la culpabilité de monsieur Nicolas OKANDZI dans l'affaire du milliard de francs CFA évaporé que l'on ne retrouvera jamais, nous demandons à la direction générale de l'injustice et de la torture d'État de rendre à madame Nicolas OKANDZI son époux - en prenant les précautions pour qu'il ne puisse pas se soustraire à la justice - même si cette dernière est biaisée parce que totalement politisée.

 

Certes, nous combattons ce régime depuis plus de deux décennies mais même si l'injustice s'applique à un serviteur du régime des crocodiles du PCTue, nous devons la combattre...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA, 

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 12:46

Le Congo vient de décider de mettre en quarantaine toutes les personnes en provenance d'un pays à risque concernant le coronavirus. Sont concernées des personnes en provenance de Chine, de France et d'Italie - pour ne citer que ces trois pays.

 

Pour ma part, la décision peut se comprendre mais dans quelles conditions se fera la quarantaine ? Tous fourrés au même endroit ? Où donc ? A-t-on dans notre grandes villes des endroits dédiés, médicalement adaptés à la quarantaine ? Le site de Kintélé par exemple n'est pas adapté à une quarantaine de masse. Mettra-t-on tout le monde en quarantaine ? Ne verra-t-on pas certains jouer de leurs relations pour éviter la quarantaine ? Nous connaissons notre pays. Il y a déjà un Chinois revenu de Chine qui est soit mort, soit libre de ses mouvements à Dolisie.

Nous ne croyons pas que le régime se permettra de mettre de puissants étrangers en quarantaine - comme l'a fait la Mauritanie qui vient de renvoyer quinze Italiens dans leur pays pour refus de quarantaine. Les filles, fils, femmes et concubines des puissants seront exemptés de quarantaine.

 

Il y a au moins sept vols par semaine en provenance de la seule France au Congo. Avec une moyenne de cent personnes par vol, il faudra des places de quarantaine pour 700 personnes. Où loger tout ce monde ? Qui prendra en charge leur nutrition et le reste de leurs besoins ? l'État a-t-il prévu un budget pour la quarantaine de ces personnes ? Que se passera-t-il à la fin de la quarantaine ? De nombreuses questions se posent.

 

Madame Lydia Mikolo, ministre de la santé, doit apporter des réponses précises à cette situation : elle a dit que le Congo a déjà fait face à des pandémies comme EBOLA. Cependant, en matière de quarantaine de masse, quelle est l'expérience de notre pays ? Nous estimons que le Congo n'est pas prêt à gérer ce genre de situation en milieu urbain.

 

Cela fera du monde en quarantaine si des vols viennent d'Italie, de France, de Chine, du Sénégal, d'Allemagne dans notre pays. Nous estimons qu'ils seront des milliers en quarantaine en à peine deux semaines. La quarantaine est tout bonnement impossible dans des conditions décentes. On devra passer de la quarantaine au confinement à domicile. Or, le régime ne peut pas mettre un policier pour surveiller chaque personne confinée à domicile. 

 

Si des règles de promiscuité préventive ne sont pas rigoureuses, à savoir une quarantaine individualisée, cela pourrait mettre en danger ceux qui ne sont pas malades si des examens préalables efficaces ne sont pas faits.

 

On pourrait fermer certaines frontières aériennes pour un temps déterminé. Vous ne trouvez pas ? En dictature, le Congo a toujours eu du mal avec la rigueur des lois et du droit. Si la Chine a réduit l'impact du coronavirus sur sa population, c'est grâce à sa rigueur. Nous ne croyons pas qu'au pays du laxisme, la quarantaine puisse servir à grand' chose. Nous doutons de la sécurité hermétique des lieux de quarantaine et surtout, nous savons que les gardes, s'il y en a, seront facilement corrompus.

Nous concluons que la quarantaine est déjà vouée à l'échec. Il faut juste espérer que le coronavirus ne franchisse pas l'équateur...

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB

Partager cet article
Repost0
25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 08:55

L’épidémie de coronavirus et la complicité chinoise et occidentale contre les Africains : les vérités qu’on ne nous dit pas et les précautions que nous devons prendre


Par Dr. Marthe Mulumba (RD Congo), Dr. Thomas Koffi (Côte d’Ivoire)  et Dr. Elisabeth NYONGO (Kenya)

Nous, médecins et personnel de santé africains, nous avons décidé de lancer cet appel urgent pour avertir tous les Africains de ne pas croire en la vidéo qui circule actuellement sur les réseaux sociaux ces derniers jours en provenance de Chine et qui montre un étudiant africain qui aurait prouvé qu’il est immunisé contre le coronavirus et de dire les vérités que nos gouvernements et les puissances étrangères ne veulent pas que nos populations sachent sur cette maladie. 

 

Cette vidéo est complètement fausse et elle fait partie d’une manipulation et une stratégie cyniques pour réduire la population africaine. En effet, comme vous savez, dans la majorité des intérêts et projets que les Chinois ont en Afrique, ils n’emploient que leurs propres frères. Donc, si les Africains croient qu’ils ne courent pas de risque avec le coronavirus, les Chinois pourront toujours massivement envoyer leur main-d’œuvre dans nos pays. Comme le cheval de Troie, ces chinois porteurs du coronavirus vont infecter les Africains, en commençant surtout avec les femmes. Car tout le monde sait que pour répandre rapidement une maladie dans les pays africains, il faut passer par les femmes parce qu’elles sont majoritaires dans les domaines et les espaces publics comme les marchés, les champs, la gastronomie, etc. où les populations sont en contact permanent et non protégé les unes avec les autres. Les Chinois ont fabriqué cette fausse vidéo pour baisser la vigilance des Africains et nous empêcher de nous protéger efficacement en les empêchant d’entrer dans nos pays. Malheureusement, sous le prétexte de vanter la force physique et la puissance naturelle des gènes noirs, beaucoup de nos internautes et militants bien intentionnées mais naïfs, propagent cette fausse vidéo. Il est honteux que cet étudiant africain ait accepté de jouer cette comédie pour quelques billets de banque. C’est scandaleux et indigne de notre jeunesse !

 

Mais nous devons surtout dénoncer publiquement les pressions que nous et plusieurs autres collègues médecins avons reçues de nos gouvernements pour ne pas dire la vérité sur les manœuvres de la Chine et des puissances occidentales dans cette affaire de coronavirus. EN effet, comme toujours quand éclate une épidémie, les pays occidentaux prennent des mesures efficaces pour informer, avertir et protéger leurs populations. Puis ils partagent leurs informations, leurs connaissances et leurs techniques de prévention et de guérison avec les asiatiques et les arabes. Mais les Africains et la Diaspora Noire, ils s’en fichent complètement. Au contraire, à travers le FMI et la Banque Mondiale, les occidentaux imposent des politiques économiques, sociales et financières qui forcent les pays africains à privatiser la santé et l’éducation. Or, nos dirigeants sont tellement corrompus, peureux et incompétents qu’ils ne peuvent pas leur résister pour protéger la santé et défendre les vies des Africains. Conséquence: les Africains sont ceux qui sont toujours le plus touchés par toutes sortes d’épidémies. Pire, quand elles sont finies chez les autres, chez nous ces épidémies s’accumulent sur celles qui n’ont jamais été éradiquées, ce qui aggrave la situation.

 

Nous, médecins et professionnels de santé africains, nous n’avons pas le pouvoir de changer les dirigeants africains et de mettre fin aux interventions néfastes des occidentaux dans nos politiques de santé. La seule arme que nous avons pour aider notre peuple, c’est l’information et la sensibilisation. Et vous, chers Sœurs et Frères, chers Enfants, Parents et Grands-Parents, votre seule chance de rester en bonne santé et en vie, c’est de faire de la bonne prévention. En effet, si vous attendez de tomber malades, l’absence de bonnes structures médicales dans nos pays va aboutir à votre mort. Même ceux qui vivent en Europe sont aussi en danger car comme vous savez, en cas d’urgence médicale ou de crise sanitaire, ce sont toujours les blancs qui sont d’abord bien traités, ensuite les asiatiques et les arabes, et nous on ne nous considère qu’en dernier lieu. Donc, évitons avant tout ces maladies qui sortent on ne sait d’où.

 

La seule façon pour les Noirs de se protéger contre le coronavirus :

Devant l’épidémie de Coronavirus, nous vous appelons tous à respecter scrupuleusement les mesures suivantes :

1. Évitez au moins pendant les deux prochaines années tout contact avec les ressortissants, les aliments, les animaux et tout autre produit en provenance de Chine et d’Asie.

 

2. Évitez aussi les contacts avec les ressortissants, les aliments, les animaux et tout autre produit en provenance d’Europe et des Pays Arabes. 

 

3. La raison est que, comme la période d’incubation du Coronavirus est très longue, c’est sûr que les ressortissants, aliments, animaux et produits en provenance de Chine qui étaient déjà sur le marché international étaient déjà contaminés avant que l’épidémie n’explose. Mais comme les hommes d’affaires européens, asiatiques et arabes ne peuvent plus écouler ces produits dans leurs pays au risque de contaminer leurs populations, c’est en Afrique et dans la Diaspora Noire qu’ils vont déverser cela comme toujours. Rappelez-vous le scandale des déchets toxiques déversés en Côte d’Ivoire et au Ghana, de l’épidémie de choléra apportée en Ayiti par les soldats Népalais de l’ONU, etc. 

 

3. Donc, *à ceux qui vivent en Afrique : s’il-vous-plaît, n’achetez plus rien de ce que vous devez manger, mettre dans ou porter sur votre corps dans les magasins d’import-export.*

Approvisionnez-vous directement et exclusivement auprès des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, artisans, industriels locaux. Pareil pour ceux qui sont dans les Antilles et l’Amérique du Sud. *Quant à ceux qui sont dans les pays européens, asiatiques et arabes, qu’ils exigent des boutiques afro qu’elles commandent désormais leurs produits directement chez les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, artisans et industriels basés en Afrique.* Et s’il-vous-plaît, exigez qu’ils vous montrent la preuve que ce qu’ils vendent vient vraiment d’Afrique. Car, comme vous savez, les mafias chinoises, asiatiques, européennes et arabes copient et contrefont maintenant beaucoup de produits africains pour les déverser partout en Afrique et les remplir dans les Afro-Shops à l’étranger (qu’ils contrôlent d’ailleurs pour la plupart) afin de gagner l’argent qui circule dans les familles et les communautés africaines qui veulent consommer africain en Europe. 

 

4. *Les États Africains doivent interdire provisoirement aux compagnies chinoises, asiatiques, européennes et arabes qui opèrent sur le Continent, d’envoyer de nouveaux travailleurs en provenance de leurs pays chez nous et limiter les visas dans ce sens, car ils sont potentiellement porteurs du nouveau virus.* De la même manière, ceux qui sont déjà chez nous ne doivent pas retourner dans leurs pays et revenir chez nous (soit ils ne bougent pas, soit ils rentrent pour ne plus revenir pendant deux années minimum).

 

*L’importance du délai de deux ans :*

Nous vous prions de respecter ces précautions et appliquer ces mesures pendant au moins deux ans parce que, du point de vue médical, contrairement à ce que l’industrie pharmaceutique occidentale vous fait croire juste pour vendre ses médicaments inefficaces et ses drogues addictives, le corps humain a besoin d’un minimum de temps pour s’adapter à une nouvelle maladie et développer des mécanismes internes pour la combattre efficacement, avec ou sans médicament. Or, ce processus d’adaptation dure plus ou moins longtemps en fonction de la distance qu’il y a entre le foyer (topologique/géographique, anthropologique/physiologique, économique/matériel et sociologique/culturel) où la maladie a éclaté et les endroits où elle se propage ensuite.

 

Cela signifie par exemple que, si une maladie éclate en Chine, les Chinois en souffriront beaucoup plus que les autres au début, mais ils sont aussi ceux dont les organismes s’adapteront le plus vite au nouveau virus. De sorte que, quand ce virus sortira de la Chine et fera des ravages ailleurs, les corps des Chinois auront entretemps développé des antigènes ou des anticorps qui leur permettront de résister plus efficacement à la maladie. Dans cette situation, les pays et peuples qui sont le plus éloignés des Chinois seront aussi ceux qui souffriront le plus des effets de ce virus. Or c’est le cas des pays africains; et avec l’absence de bonnes politiques de santé et de bonnes structures et infrastructures médicales, les ravages vont être terribles. (Sans oublier le fait que racistes comme ils sont, un jour vous entendrez Asiatiques, Européens et Arabes se mettre ensemble pour prétendre qu’en fait, ce virus ne venait pas de Chine, mais d’Afrique). C’est aussi pourquoi, même si cela sera difficile au niveau de certaines de nos familles, il faudra que nos gens qui vivent, travaillent ou étudient actuellement en Chine, ne rentrent pas au pays pendant les deux prochaines années.

 

C’est sûr que, dans deux ans, la maladie aura atteint tous les quatre coins de la terre, dont l’Afrique et on saura comment les différents groupes de populations réagissent à ça. En fonction de cela et d’ici là, les médicaments appropriés auront été trouvés et on aura vérifié leur efficacité. Avant ce délai, ce serait irresponsable et dangereux pour nous, Africains et les Noirs en général, d’aller en Chine et en Asie et d’avoir des contacts trop étroits avec  les gens, les aliments, les animaux et les produits en provenance de ce pays et de cette région.

Merci d’appliquer ces consignes et de partager ce message.


Informons-nous, éduquons-nous et protégeons-nous ensemble, ou bien nous mourrons tous ensemble.

Kinshassa, Abidajan et Nairobi, le 15 février 2020

 

COMMENTAIRE : Le gouvernement congolais risque d'entrer en complicité avec les Chinois pour introduire le coronavirus dans notre pays où les Chinois vont et viennent librement entre la Chine et le Congo.  Denis Sassou Nguesso en profitera pour réduire les populations Kongos du Sud - pour des motifs électoraux.  

Certains disent que le coronavirus chinois est déjà à Dolisie.  SI DENIS SASSOU NGUESSO NE FERME PAS LES FRONTIÈRES AÉRIENNES ENTRE LA CHINE ET LE CONGO, C'EST QU'IL EST DE MÈCHE AVEC LES CHINOIS POUR RÉDUIRE LES POPULATIONS DU SUD. 

Le coronavirus a été inventé  en laboratoire pour réduire massivement la population mondiale - surtout la population africaine. Nous sommes donc en danger car le racisme unit toutes les puissances de ce monde contre les BENA NTEMO.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA

Partager cet article
Repost0
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 08:35

En général, le régime dictatorial de Denis Sassou Nguesso fait peu cas des étudiants congolais qu'il envoie lui-même à l'étranger : ils sont souvent privés de bourses d'études si ce ne sont pas des études qui ne sont pas payées. Nous nous rappelons encore du scandale provoqué par la situation des étudiants congolais à Cuba. Avec l'apparition du coronavirus en Chine, la situation des étudiants congolais dans ce pays est devenu plus que dramatique - notamment ceux qui étudient à Wuhan : ce n'est pas le coronavirus chinois qui risque de les tuer mais la faim.

 

Voir des étudiants congolais abandonnés à eux-mêmes en Chine nous donne une lecture significative de la nature de la structure qui administre notre pays : un État menteur, un État irresponsable, un État qui a assassiné la honte, un État indigne, un État absent quand son peuple et ses citoyens ont besoin de lui, un État familial, clanique, privatisé, un État incapable, sans grandeur, sans honneur qui abandonne des étudiants qu'il a lui-même envoyés en Chine dont 105 à Wuhan, bref, un État criminel, un État gangster, un État kleptomane, un État voyou, un État fou, inhumain, en somme, un non-État, un groupe de malfaiteurs pratiquant du gangstérisme comme seul moyen de se maintenir au sommet du pays.

 

Pendant que tous les autres États s'occupent de leurs citoyens en Chine, notre groupement de malfaiteurs se réduit à des promesses qui ne seront jamais tenues : 200 millions de francs CFA de promesses, zéro franc envoyé aux étudiants congolais en Chine...

Des étudiants congolais errent dans les rues,  à Wuhan, en Chine, le ventre vide, en quête de quelque chose à manger. Des étudiants réduits à la mendicité par un État mendiant parce qu'il détourne tout l'argent qui se trouve dans les caisses du Trésor public - pour ensuite aller endetter le pays, ce qui est une forme de mendicité à ce niveau. On doit s'endetter pour tout, même pour acheter un vélo ! Toute une image d'un peuple qu'on affame quand on ne lui tire pas dessus.

 

C'est dans les petites choses que l'on juge la qualité des hommes. Ce n'est pas un État mais un club de gangsters incapables de gérer cinq cents personnes. Comment ces ngwakatours en costume cravate peuvent prétendre s'occuper de 5 millions de personnes ? 

Tout ce que les membres de ce non-État savent faire, c'est multiplier les conquêtes féminines. Un non-Etat bonobo, lubrique, un non-État incompétent composé de brigands en col blanc, des énergumènes dont la crasse intérieure fait ressembler à des poubelles humaines.

 

Nous n'avons pas besoin du coronavirus chez nous car nous avons déjà un non-Etat coronavirus. Au Congo, la déchéance humaine a pris le pouvoir et conduit notre peuple vers la perdition. Ils ont fait de notre Congo un enfer.

 

Mon message au non-État nyongologue : si vous ne vous occupez pas de vos étudiants, les Chinois finiront par vous les renvoyer. Et vous aurez le coronavirus chinois se promenant librement dans les rues de Brazzaville, de Pointe-Noire, entre autres villes du Congo. Un État a au moins le sens de l'honneur quand il a tout perdu. Or, vous avez perdu même le sens de l'honneur. C'est pour cela que je parle de non-État. Le monde vous regarde, la Chine qui vient de refuser de financer la Zone Économique Spéciale de Pointe-Noire vous regarde,  les Congolais vous regardent. Un jour, vous recevrez la gifle de l'histoire...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

Lion De Makanda,

Mwan' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg