Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 11:12

Bonjour, cher frère. 

Ici, les choses vont de pire en pire : manque de carburant avec comme conséquence positive (sic) l'absence d'embouteillage. Pas de gaz butane : les détaillants en profitent pour faire de la surenchère en conditionnant l'accès a la bouteille de gaz par l'achat obligatoire d'une gazinière à simple foyer le tout à 60.000 francs cfa. Ceux-ci argumentent que c'est leur promotion de fin d'année... Le courant et l'eau  deviennent de plus en plus rares. Le transport naguère  très difficile :  il faut actuellement 2000 francs cfa par personne pour vite se déplacer en course combinée.   Je peux préssentir  une augmentation exponentielle des morts par paludisme avec l'arrivée des pluies à cause des caniveaux de rétention  made (in) Viaudo, maire. Bref, je soupçonne le pays d'être en état de faillite.

                                                                   *

Grand-frère,

bonjour.

Je crois que tu as oublié la photo annoncée dans ton mail. Pour les problèmes du Congo, oui, le pays est en faillite et ne survit que par perfusion de la dette sous pétrole gagé. Si un pays mieux géré comme le Vénézuela connaît des problèmes à cause de la chute des cours du pétrole, on voit mal comment le Congo n'en aurait pas - surtout avec le pire des régimes politiques animé par les pires incompétents politiciens de la terre.

Le Congo ressemble à une marmite avec couvercle qui bout  au feu avec un cuistot qui fait croire qu'il y a de la nourriture sous le couvercle alors qu'il n'y a que de l'eau qui bout et que pour mettre quelque chose dans l'assiette de ses enfants, le cuistot est obligé de se prostituer ou de vendre les biens de la maison.

Les caniveaux de Viaudo sont un crime contre l'humanité en ce sens que la culture du moustique pour tuer son propre peuple est criminel. Il faudra qu'il prenne le courage de démolir ses caniveaux et de les reboucher car sans possibilité de déverser l'eau des caniveaux dans une rivière, les caniveaux sont un bouillon de culture du moustique. C'est tout simplement criminel : on cultive le moustique pour augmenter le taux de malades paludéens sans avoir la possibilité de les soigner. Quand j'affirme que l'opération MOUEBARA, un génocide qui consiste à décimer les sudistes afin de niveler démographiquement le sud du pays par rapport au nord, se poursuit, j'ai oublié de dire que certains sudistes sont complices pour entraîner à la mort leurs propres frères. Autrement, le comportement du maire de Pointe-Noire avec ses caniveaux qui ne sont que des points de rétention d'eau de pluie, afin de cultiver le moustique et par conséquent la malaria, est incompréhensible !

L'absence de carburant et de gaz dans un pays producteur de pétrole est tout simplement scandaleux. Il suffit de lire l'article sur le scandale de la CORAF dirigée par Christel Denis Sassou Nguesso pour comprendre que l'essentiel des produits de raffinage du Congo est vendu à l'étranger par des sociétés privées qui font du business avec le fils du gangster en chef du royaume.

Pour le courant et l'eau, déjà que la qualité de l'eau du robinet laisse à désirer, les deux carences sont liées : sans courant, on voit mal comment l'eau peut vous parvenir dans les robinets puisque les stations de pompage fonctionnent à l'électricien ou à l'essence. Or, il y a aussi pénurie d'essence !

Pour la surenchère, c'est souvent la même chose pendant les fêtes. Peut-être même que la rareté est volontairement organisée pour tirer plus de profit. A chaque fois qu'ils ont l'occasion de se remplir les poches au détriment du peuple, le clan au pouvoir ne se gêne pas. TOUS LES PROFITS POUR LES SASSOU & NGUESSO, LES PROBLEMES ET LA MORT POUR LE PEUPLE !

Oui, le pays est en faillite mais d'abord une faillite de compétences car le choix des hommes est complètement subjectif car effectué juste sur la base d'un critère identitaire, les compétences important peu. Il y aussi une faillite morale qui est peut-être la plus importante, dans la mesure où elle entraîne toutes les autres faillites.

Je prie beaucoup pour notre pays. Hélas, il arrive un moment où les prières ne suffisent plus : il faut parfois entrer dans le temple et en chasser les vendeurs cupides qui trompent le peuple...

Pour aborder le champ spirituel qui t"intéresse tant, je t'avais posé une question à laquelle tu n'as pas pris la peine de répondre : comment se fait-il qu'Adam à qui Elohim dit que s'il mangeait du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal il mourrait, n'est pas mort en le mangeant (Genèse 2 : 17) puisque derrière, il a eu des fils et des filles ? Elohim aurait-il menti ? Si Dieu ment, comment la Bible peut-il être considéré comme un livre saint ? S'il n'a pas menti, qui est mort ou qu'est-ce qui est mort en Adam ?

Ton cadet,

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 13:58
LA LOGIQUE QUI RUINE LE CONGO : LE MBOCHI D'ABORD, LES AUTRES APRES S'IL RESTE DE LA PLACE

Depuis 1997, le Congo n'est plus une démocratie. Ni une république. Ni un véritable Etat, non plus. Tous ces problèmes empêchent le développement du pays livré à toutes les cupidités de la planète. L'absence de démocratie dénote de la toute-puissance d'une dictature indécrottable qui ne peut en fait être vaincue que de la même façon dont elle s'est installée au sommet de l'Etat : par la force, qu'elle soit de la rue ou qu'elle prenne la forme d'une force militaire. La république n'existe pas parce que justement la dictature n'y croit pas et fait tout pour la saborder. Quant à l'Etat, il a été privatisé dans la mesure où il fonctionne comme une société privée. Les décisions prises au sommet de l'Etat ne prennent pas en compte les intérêts de l'ensemble de la population mais d'abord ceux d'un gang au pouvoir s'appuyant sur une ethnie, l'ethnie Mbochi - même si tous les Mbochis ne profitent pas du système. La Lettre du Continent a par ailleurs révélée que huit Mbochis, tous d'Oyo, gèrent tous les projets et toutes les ressources du pays.

L'action humaine répond toujours à une logique qui est une constante qui soutient celle-ci et lui donne du sens. Au Congo quand on regarde le déroulement des choses, on constate très vite la prédominance d'une ethnie qui s'est muée en caste dominante, en ethnie-Etat. Elle applique une logique simple : "LE MBOCHI D'ABORD, LES AUTRES APRES S'IL RESTE DE LA PLACE". A tous les niveaux de la république, cette logique est à l'oeuvre : Etat, administration ou fonction publique, force publique, douane, business, occupation du territoire, distribution des ressources nationales, des postes d'emploi. Cette logique ethnie-Etat doublée de la préséance de l'ethnie Mbochi à tous les niveaux entraîne l'impunité, la corruption et plonge le pays dans la décadence car le choix ne se fait pas au niveau des compétences ou au niveau de l'éthique. Le Mbochi se croit tout permis : il vole, tue, spolie, débauche, sans rien craindre. Vous avez tous vu le Mbochi Zulu BAd tuer de pauvres Bakongo innocents - sans craindre quoi que ce soit. Au contraire, il a même été félicité pour cela.

Comme l'ethnie Mbochi croit très vite, et que dans le même temps l'opération MOUEBARA tue les sudistes par tous les moyens, il se trouvera que TOUS les emplois publics, toute la force publique, toute l'administration du pays seront occupés par une seule et même ethnie : L'ETHNIE MBOCHI.

Dans un contexte de conflit idéologique nord/sud avec un nord au pouvoir, c'est le sud qui trinque : chômage, malnutrition, santé défectueuse, arrestations arbitraires, assassinats, empoisonnement, enlèvements, torture, meséducation, insalubrité, environnement pollué par les torchères, etc. Les ressources proviennent du sud mais ce sont d'abord les Mbochis et les nordistes qui en profitent. La course à l'enrichissement illicite fait rage au sein de l'ethnie Mbochi ; on veut exhiber aux yeux de tous la plus grosse villa comme signe extérieur de  richesse avec la voiture la plus chère, etc. Les Mbochis se livrent allègrement au pillage du pays sans personne ne trouve à redire. Les ressources nationales sont gagées, les petites réalisations se font à coups d'endettement, tandis que les 4 à 7000 milliards (en fait dix fois plus) de francs cfa sont détournés par la caste ethnique au pouvoir, la caste ethnie-Etat. Conséquence : LES MBOCHIS AU SEIN DE L'ETAT-ETAT S'ENRICHISSENT, L'ETAT S'APPAUVRIT ET LES CONGOLAIS HERITENT DES DETTES QUE L'ETHNIE(MBOCHI)-ETAT CONTRACTE SANS QUE CELLES-CI PROFITENT VRAIMENT A L'ENSEMBLE DU PAYS, UN PAYS OU LES JEUNES SONT PLETHORIQUES ET SANS AVENIR.

Voilà le Congo qui croit qu'il suffira que chacun ait le droit de vote pour que les problèmes du pays soient résolus ! De toute façon, l'élection n'est qu'une farce que la force impose comme force de loi. Il faudra bien un jour que la force restaure la loi car il n'y a aucun autre moyen. CE QUI EST ENGENDRE PAR LA FORCE NE PEUT PERIR QUE PAR LA FORCE...

Dans un pays où même les ressources stratégiques comme le pétrole ont été privatisées et sont exploitées par la secte ethnique mbochie, l'indépendance, les libertés, la démocratie, la république, l'unité nationale ne sont que des voeux pieux, une manipulation des populations désabusées qui meurent de faim.

Le Congo est une pyramide castifiée ainsi constituée :

- Sassou, le roi, le nkani mbochi au sommet de la pyramide ;

- Sa famille de sang royal ;

- l'ethnie Mbochi  ;

- le clan (avec quelques sudistes, des étrangers, etc) ;

- le nord en tant qu'entité idéologique

et au bas de l'échelle le sud avec le Mukongo à la dernière marche, le Mukongo qu'on piétine, massacre au travers d'un génocide programmé lors de l'opération MOUEBARA qui en fait se poursuit sans que les BAKONGO le sachent. Les prisons sont remplies de Bakongo innocents comme PAULIN MAKAYA tandis que les criminels Mbochis courent les rues.

Il est à peu près certain que cette logique conduira demain à la GUERRE CIVILE. INELUCTABLEMENT. Je vous le dis aujourd'hui, retenez-le. Le Congo n'a qu'un seul avenir : LA GUERRE CIVILE ENTRE LE NORD ET LE SUD...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 11:29
CONSEIL NATION DE TRANSITION : L'EDIFIANTE RENCONTRE A PARIS AVEC LE PRESIDENT MICHEL KAFANDO

Le travail politique ne doit pas se faire que dans le tintamarre et l'exhibitionnisme ; il faut qu'il y ait aussi une part de secret, de labeur silencieux comme le fait la nature qui nous expose juste les fruits de ses exploits à l'aurore quand elle s'est déployée toute la nuit à leur réalisation. 

Le Conseil National de Transition (Congo) a honoré l'invitation du président de la transition réussie du Burkina-Faso, son Excellence Michel Kafando, qui a répondu favorablement à une demande d'entretien que nous avons formulée à son égard. Nous avons reçu une leçon d'humilité devant une grande âme qui a réussi à transformer un essai démocratique en à peine une année. Au moment où l'homme qui va jouer au Burkina-Faso le rôle d'un Mandela en Afrique du sud nous reçoit, il nous apprend qu'il a autorisé la proclamation des résultats de l'élection présidentielle qui a vu Roch Marc Christian Kaboré gagner au premier tour. "Pourquoi attendre ?" A-t-il dit.

La simplicité de l'homme et son naturel vous frappent au premier regard. Le choix de cet homme dans la conduite de la transition politique au pays des hommes intègres a été un des facteurs de réussite de celle-ci. Nous avons compris que ce qui a fait le succès du renouveau démocratique du Burkina-Faso, un pays de dix-huit millions d'habitants avec un budget de 1000 milliards de francs cfa, là où le Congo a quatre fois plus avec une population d'à peine 4 millions d'habitants, c'est la détermination de la jeunesse de ce pays - sans oublier le rôle joué par les femmes et il a insisté pour que les femmes prennent leur part dans la libération démocratique de l'Afrique. Il est évident que si les femmes africaines en général et congolaises en particulier prenaient conscience du rôle qu'elles pourraient jouer dans la lutte contre la dictature, l'impact serait totalement différent aux plans national et international. Déjà au niveau de la diaspora, on observe un très faible taux d'implication de nos soeurs dans nos meetings et manifestations. La femme est mère de toute l'humanité qu'elle a portée dans son ventre. Elle a engendré les génies comme les fous, les sages comme les dictateurs et les enfants que Denis Sassou Nguesso ordonne de massacrer ont des mères qui ne doivent plus faire que pleurer mais s'engager dans la lutte politique qui n'a pas de sexe. Imaginez le meeting du 20 octobre 2015 si les femmes y avaient participé. Les mercenaires de Denis Sassou Nguesso oseraient-ils tirer sur une manifestation de femmes congolaises ? Voilà une idée qui n'a pas encore été exploitée au Congo.

Nous avons beaucoup appris de cet homme qui nous a demandé de rester déterminés et de poursuivre le combat car l'expérience de son pays doit servir d'exemple aux autres pays africains.

Le Conseil National de Transition appelle tous les jeunes du Congo à nous rejoindre dans cette plateforme qui existe déjà au lieu d'en créer mille : que personne ne se focalise sur les détails et l'ambition personnelle. La décision véritable de changement des hommes viendra de l'ensemble des Congolais unis. Nous n'avons fait que voir plus loin avant les autres. Tous ceux qui ont envie à défendre l'idée d'une transition démocratique salutaire ont vocation à nous rejoindre. Nous allons nous appuyer sur la jeunesse de tout le pays qui devient à ce jour notre unique priorité. L'oeuvre de division amorcée depuis des années par la dictature des crocodiles du PCT doit prendre fin. Nous avons assez de ressources pour nourrir, éduquer et employer 4 millions de Congolais. Le reste n'aura plus la moindre importance.

Son Excellence Michel Kafando aspire à connaître son pays, lui qui a beaucoup travaillé à l'étranger et à écouter la musique de Rochereau Tabu Ley entre autres artistes qu'il apprécie mais qu'il n'a jamais eu le temps. Pas sûr cependant que son expérience ne sera pas demandée à la rescousse par le nouveau président du Burkina-Faso qui aura certainement besoin de ses conseils.

Nous avons vécu cette expérience comme une transmission de flambeau. Il faudra reproduire au Congo l'expérience burkinabèe. Nous prenons le pari de relever le défi à l'heure où la transition, une idée que nous avons popularisée, se ressent comme une nécessité dans le processus de restauration de la politique et de la démocratie dans notre pays. NOTRE PRIORITE DESORMAIS, C'EST LA JEUNESSE, TOUTE LA JEUNESSE AU MASCULIN ET AU FEMININ, DE NOTRE PAYS.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 15:39
COP21/ DELEGATION CONGOLAISE : QUELQUES INFOS

Juste pour information, Denis Sassou Nguesso et sa délégation seraient logés à l'hôtel Royal Monceau, au 37, Avenue Hoche, 75008, Paris. Téléphone : 0142998800.

Quant au colonel Bakala Mayinda, il serait au Blanc-Mesnil, dans la maison d'un avocat d'affaires, au deuxième étage, à côté d'une église. Nous n'avons pas plus d'informations. D'aucuns prétendent que l'homme qui aurait piégé Paulin Makaya se trouverait en France pour se faire administrer des soins médicaux aux frais de l'Etat congolais. Il pourrait aussi avoir précédé Denis Sassou Nguesso pour lui aplanir le séjour en sa qualité d'éminence grise des renseignements généraux...

Toutes ces informations sont à prendre au conditionnel et à vérifier. Nous ignorons par contre combien de temps Sassou et sa délégation vont passer à Paris. Il y a plus de cent cinquante personnes qui vont s'exprimer pendant trois minutes. Il est au moins prévisible que Denis Sassou Nguesso prendra le temps d'abuser de ses trois minutes avant de quitter le sol français sur la pointe des pieds.

Nous avons constaté que le monstre de l'Alima est évité par les caméras des chaînes de télévisions françaises - ce qui visiblement traduit un embarras du gouvernement français qui a pris le soin de le placer de façon à ce qu'il n'apparaisse pas dans le cadre immédiat de la caméra, contrairement au président tchadien Idriss Déby Itno.

 

LION DE MAKANDA MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 12:16
PARIS : LE LION DE MAKANDA PARTICIPERA A LA CONFERENCE-DEBAT DE MINGWA BIANGO (CONGO-LIBERTY) A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Toute occasion pour parler du Congo doit être saisie et valorisée. Nous remercions notre jeune frère Mingwa Biango d'avoir pensé à  nous inviter à cette conférence-débat dans un lieu emblématique, là même où se trouve le creuset de la république, l'esprit de la France, le coeur de l'Hexagone : l'Assemblée Nationale française. C'est un lieu symbolique où le Congo-libre doit parler et au Congo enchaîné et à la France. Nous y apporterons une attention particulière. Quand l'esprit des lois qui nous habite nous appelle, nous répondons par l'affirmative. Nous vous incitons à vous inscrire à l'événement. Faisons honneur au Congo.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 16:34

Que notre peuple se souvienne des voies du ciel ! Il y a une puissance surnaturelle qui combat pour lui. Hélas, ceux qui sont dans la place au Congo et qui feignent de le défendre sont des Judas ! Sinon comment expliquer que personne ne saisisse la cour constitutionnelle pour indiquer que Denis Sassou Nguesso qui n'a jamais été président du Congo n'est plus non plus un chef d'Etat puisqu'il a aboli la constitution du 20 janvier 2002 sur laquelle il a prêté serment et qu'il n'a point prêté serment sur la nouvelle fausse constitution ? Comment les Tstay Mabiala, Okombi Salissa, Parfait Kolélas, Mathias Dzon, Kinfoussia et compagnie ne peuvent pas porter plainte à la cour constitutionnelle - même si nous savons que les descendants des cannibales déportés au Congo vont la rejeter ? Ils ont bon dos de critiquer Denis Sassou Nguesso - alors que la bataille doit se mener comme je l'ai dit dès le début sur le terrain de la cour constitutionnelle - même si celle-ci ne vaut plus rien puisque la nouvelle fausse cour constitutionnelle n'a pas encore été mise en place ? Un match de football ne peut se jouer sur un terrain de basket ball. A coup d'Etat constitutionnel, réponse constitutionnelle. Or, depuis le départ, nos soi-disant opposants n'ont présenté aucune requête de cette nature. DEPUIS LE DEPART, J'AI INSISTE POUR DIRE QUE LE COMBAT NE DEVAIT PAS SE DEROULER QUE SUR LES MEETINGS POPULAIRES NON NEGLIGEABLES PAR LEUR IMPACT MAIS AUSSI SUR LE TATAMI JURIDIQUE - MEME SI ON SAIT QUE LA CONSPIRATION DES DESCENDANTS DE CANNIBALES ABES EST TRES PUISSANTE...

C'est conscient que l'imposteur, l'usurpateur descendant de cannibales Abés, Denis Sassou Nguesso, n'a plus vocation à représenter le Congo ou à signer le moindre papier au nom du Congo que j'interpelle la France : AU NOM DE QUI OU DE QUOI AVEZ-VOUS INVITE MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO A LA COP21 - PUISQU'IL N'EST PLUS UN CHEF-GANGSTER D'ETAT ? Si mon pays avait de vrais juristes, il y a là de quoi poursuivre la France ou tout autre pays qui continuerait à reconnaître la signature de monsieur Denis Sassou Nguesso qui n'a plus vocation à signer un seul décret, ni à représenter le Congo, notre pays en quoi que ce soit ! CEUX QUI LE RECOIVENT ENCORE COMME UN GANGSTER D'ETAT ENFREIGNENT LES LOIS INTERNATIONALES ET DEVRAIENT ETRE POURSUIVIS AUPRES DES INSTANCES JUDICIAIRES INTERNATIONALES. Cependant, nous savons que personne au sein de la soi-disant opposition ne peut prendre à coeur de défendre le peuple congolais, certains faux constitutionnalistes s'étant déjà même résignés à reconnaître le putsch constitutionnel. Et ça ose se proclamer professeur d'université, intellectuel, constitutionnaliste, ce genre d'escroc de l'esprit et de la politique, infiltré à la puissance dix au sein de la soi-disant opposition !

Mes chers compatriotes, je vous l'ai dit que les forces du MAL ont été annihilées dans notre pays. C'est parce que les forces du BIEN ne sont pas encore dans la place que la victoire du peuple congolais n'est pas encore effective. Denis Sassou Nguesso n'est plus à l'instant où j'écris ces mots qu'un imposteur, un vulgaire dictateur sans pouvoir constitutionnel au sommet de l'Etat. Seuls ses mercenaires mbochis le maintiennent de force au sommet de l'Etat et je n'ai pas honte de le dire ! Vous savez que c'est la vérité ! Denis Sassou Nguesso est un ngando sans dents constitutionnelles mais personne n'ose le braver pour le renvoyer au fond du fleuve Alima !

SI NOUS AVIONS UNE VRAIE OPPOSITION, ELLE SE LEVERAIT, LIVRERAIT LE BON COMBAT ET L'EMPORTERAIT. HELAS, CEUX QUI JASENT NE SONT EN FAIT QUE LES COMPLICES DE DENIS SASSOU NGUESSO ! Le seul vrai opposant se trouve en prison en la personne de PAULIN MAKAYA. Son incarcération tient lieu de reconnaissance.

Juste un petit mot à l'endroit du Général BINKINKITA : N'ACCEPTEZ PAS LE POSTE INCONSTITUTIONNEL DE PREMIER MINISTRE QUE DENIS SASSOU NGUESSO POURRAIT VOUS PROPOSER ! Denis Sassou Nguesso ne sait plus sur quel pied danser. On évoque même la possibilité de libération du colonel Marcel Ntsourou qu'il nommerait Général pour atténuer sa rancune...

Honte à la France, une démocratie au service des dictatures africaines. Il est inconcevable qu'une démocratie ne prenne pas le parti de la démocratie et des peuples qui luttent pour leur libération mais celui de la dictature et d'un dictateur comme Denis Sassou Nguesso. Les Français ne le savent pas : c'est à cause de ce karma négatif que la puissance française, la première fille de l'église catholique, perd doucement de son prestige car l'esprit des lumières s'enfuit doucement loin d'elle. LE PAYS DES DROITS DE L'HOMME (ON SE DEMANDE BIEN LEQUEL) N'EST PLUS QUE LE PAYS DES DROITS DES DICTATEURS-GOUVERNEURS NOIRS...

 

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

COP21 : AU NOM DE QUOI ET DE QUI LA FRANCE A-T-ELLE INVITE L'EX-CHEF D'ETAT DENIS SASSOU NGUESSO ?
COP21 : AU NOM DE QUOI ET DE QUI LA FRANCE A-T-ELLE INVITE L'EX-CHEF D'ETAT DENIS SASSOU NGUESSO ?
COP21 : AU NOM DE QUOI ET DE QUI LA FRANCE A-T-ELLE INVITE L'EX-CHEF D'ETAT DENIS SASSOU NGUESSO ?
COP21 : AU NOM DE QUOI ET DE QUI LA FRANCE A-T-ELLE INVITE L'EX-CHEF D'ETAT DENIS SASSOU NGUESSO ?
COP21 : AU NOM DE QUOI ET DE QUI LA FRANCE A-T-ELLE INVITE L'EX-CHEF D'ETAT DENIS SASSOU NGUESSO ?
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 13:51
JEUNES DU CONGO, REVEILLEZ-VOUS, REBELLEZ-VOUS !

A vous, jeunes d'une jeunesse sacrifiée, vous, la multitude, vous, la majorité, vous, le peuple, vous, le Congo, ne vous regardez plus comme de simples petites vies mais comme une HISTOIRE et vivez désormais comme une HISTOIRE. Vous portez au fond de vous, dans votre ADN, toute l'histoire charnelle au delà même de Makoko et de Kongo Dia Ntotila, de Ma Loango, vous êtes la lignée de vies qui remontent aux temps anciens jusqu'au premier ancêtre qui vécut dans la lumière céleste du mfumu Nzambi.

Qu'est donc une vie ? Une histoire qui se fait chair et mémoire et qui marche debout vers le futur en portant dans son ADN son passé, mémoire silencieuse tapie au fond de la chair. Vous jeunes, êtes le passé, le présent et le futur. En vous, se trouve déjà la vie future qui se construira à partir de la vie charnelle passée. NE LEGUEZ PAS LA RESIGNATION ET L'ESCLAVAGE A VOS ENFANTS !

Qu'ont-ils fait de vous, jeunes du Congo ? Des esprits à la mémoire effacée, à l'histoire falsifiée, faute de bonne éducation. On a effacé votre passé, on efface votre futur pour vous emprisonner dans le présent, sans avenir, comme des esclaves de ceux qui sont venus d'ailleurs, ces néphilims noirs qu'on déporta de 1910 à 1916 dont les descendants règnent sur vous en vous traitant comme moins que des chiens.

En voici la preuve historiquement recensée par Wikipedia, une preuve cachée dont on évite de parler mais que vous avez le droit de savoir afin de ne pas mourir par manque de connaissance comme il est écrit dans l'Ancien Testament :

 

 

JEUNES DU CONGO, REVEILLEZ-VOUS, REBELLEZ-VOUS !

Rappelez-vous qui vous êtes : vous descendez de ces hommes civilisés qui reçurent Diego Cao pacifiquement en 1482, soit plus de cinq siècles ou plus de 500 ans. Eux, qui sont-ils ? Ils sont de la semence de la violence comme Caïn fut de la semence du serpent, ils descendent de ceux-là mêmes qui furent déportés pour avoir cannibalisé un Français : oui, leurs pères, ces Abés, ont mangé un homme comme on se repaît d'une antilope, ces Abés qui furent déportés au Congo entre 1910 et 1916. Ils ont en eux le goût du sang et tuer pour eux n'est rien. Ils savent que vous êtes les vrais héritiers de ce pays mais ils vous ont volé votre héritage, celui que vos ancêtres vous ont laissé. Ce ne sont pas des Bantous comme vous. Nous descendons d'un peuple très ancien civilisé qui reçut du créateur le KIMUNTU-TSIMUNTU-IMBURU et tous les principes de respect de la vie.

Si vous ne prenez pas conscience que vous êtes sous le joug d'une colonisation du Bantou par des descendants de Ouest-Africains, vous exposez vos enfants et vos petits-enfants à la servitude éternelle car ils projettent à travers la logique ethnie (Mbosi)-Etat de vous dominer jusqu'à la fin des temps.

Ils ont évoqué la décentralisation. Qu'ils l'appliquent donc ! Quelle est selon vous la logique qui prévaut au choix des hommes à des postes de décision importants ? Pourquoi le commandant de la zone militaire de Pointe-Noire est un Mbochi et et non un natif du Kouilou ? N'y a-t-il donc pas un fils du Kouilou qui peut occuper ce poste ? Pourquoi Zulu Bad n'est pas muté à Oyo ? Pourquoi doit-il exercer la terreur à Pointe-Noire ? On doit décentraliser la force publique. On doit décentraliser l'emploi pour que les postes de travail dans le Kouilou, dans le Niari dans la Bouenza, dans la Lékoumou, dans le Pool, dans la Cuvette-ouest, dans les Plateaux, vous reviennent de plein droit.

Ce pays est le nôtre. Pourquoi des étrangers en seraient-ils les maîtres ? Cette terre est à nous. Pourquoi ce serait aux fils des déportés de jouir de toutes ses richesses ? Je souffre de voir mon peuple asservi par des étrangers.

C'est à la France que nous devons ce malheur qui s'est abattu sur nous car des cannibales ont été installés entre 1910 et 1916 sur la terre sacrée du Congo. DES CANNIBALES ONT PRIS LE POUVOIR AU CONGO !

Nous ne pouvons laisser l'esclavage en héritage aux véritables fils du Ntsi. Non, nous ne pouvons pas continuer à exposer nos descendants aux balles sadiques d'un Zulu BAD qui à mes yeux symbolise la haine des véritables fils du Congo profond.

Ils ne sont là que depuis 1910 mais ils ont tué comme s'ils se trouvaient au Congo depuis 1492 ! Même le colon français n'a pas autant de mal à ce pays que ces fils de déportés ouest-africains.

Il est temps que vous prenez conscience que l'esprit qui m'anime ne m'appartient pas mais il s'agit de la voix de vos ancêtres qui vient vous réveiller de votre sommeil qui vous précipite vers la mort si vous ne réagissez pas.

JEUNES DU CONGO, VOUS LES FILS DU NTSI, REVEILLEZ-VOUS, REBELLEZ-VOUS ! CHASSEZ LES PREFETS, MAIRES, DIRECTEURS, FILS DE DEPORTES, CHASSEZ LES POLICIERS, GENDARMES, SOLDATS, FILS DE DEPORTES DE VOS TERRES ! QU'ILS RETOURNENT CHEZ EUX, CHEZ LEURS NKANIS ! N'acceptez plus qu'on vous vole vos terres, vos richesses, vos emplois. VOUS AVEZ RECU LE CONGO EN HERITAGE DES ANCETRES ET NON L'ESCLAVAGE QU'ILS VOUS IMPOSENT DEPUIS 32 ANS !

Nous n'allons pas continuer à vivre esclaves de fils de déportés ouest-Africains ! Que les traîtres qui collaborent avec cette imposture soient aussi frappés du sceau de votre colère !

Levez-vous, lions, lionceaux du Congo ! LES ANCETRES ONT SONNE L'HEURE DE LA LIBERATION ! VOUS, DESCENDANTS DE TYO, DE MA-LOANGO, DE MBANZA KONGO, UNISSEZ VOS FORCES ET CHASSEZ CEUX QUI CONSPIRENT A VERSER VOS LARMES ET VOTRE SANG ! LE POUVOIR, C'EST VOUS ! PRENEZ LE POUVOIR ET SAUVEZ LE CONGO DE LA MAIN DU FILS DE L'ETRANGER !

Que ce message soit recopié et distribué pour que tous les vrais fils du NTSI en prennent connaissance. Que le Dieu de nos ancêtres bénisse le Congo !

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 12:37
COP21 : EN ACCORDANT 3 MINUTES A SASSOU, C'EST DEJA UN ECHEC !

Nous avons appris que Denis Sassou Nguesso serait déjà à Paris, ce samedi 28 novembre 2015 pour participer lundi à la COP21. C'est déjà écoeurant et dégoûtant qu'il soit invité mais que François Hollande et l'ONU lui accordent 3 minutes pour parler au nom de l'Afrique, c'est insultant pour le continent et méprisant pour le peuple congolais qui subit le terrorisme d'Etat au quotidien au Congo : intimidations, enlèvements, arrestations arbitraires, tortures, assassinats, viols, braquages, etc., sont le lot de nos compatriotes forcés de supporter un terroriste en col blanc qui s'incruste au sommet de l'Etat avec la complicité de la France qui ne saurait se passer de son gouverneur noir. Insultant pour le continent africain de se voir représenté par un terroriste dictateur comme si personne d'autre ne méritait de représenter ce continent et méprisant pour le peuple congolais de voir que le monstre qu'il a vomi est le bienvenu en France, le pays soi-disant des droits de l'homme !

Le monstre de l'Alima, dernier mokilimbembé de Lucifer, est à Paris avec sa garde républicaine dévancée par le colonel Bakala. Selon l'information que nous avons reçue, certains des caporaux de la garde républicaine resteront à Paris où ils demanderont l'asile politique afin d'infiltrer la diaspora résistante avec pour mission d'assassiner, d'empoisonner certaines personnalités gênantes. Pour ceux qui en douteraient, il vous suffit de penser au Général Ferdinand Mbaou toujours hospitalisé pour avoir reçu une balle dans le dos. Nous demandons à la diaspora de faire attention à tout nouveau venu mal identifié.

C'est une espèce de mode de parler du climat tout en le laissant se détériorer. A quoi servent toutes ces discussions sur le climat si rien ne change au final ? Lors d'événements comme la COP21, on pollue par tous ces avions venus de tant de pays après avoir parcouru des milliers de kilomètres pour rien, par toutes ces voitures de délégations officielles qui écumeront pendant quinze jours les rues de Paris pour un résultat bien maigre - d'autant que personne parmi les plus gros pollueurs ne veut changer son modus vivendi. Tant que la croissance sera le maître-mot de la culture capitaliste mondiale, on voit mal comment la Chine, les Etats-Unis, l'Inde, entre autres, se passeraient de dégager du dioxyde de carbone.

CROITRE ECONOMIQUEMENT = POLLUER DE FACON EXPONENTIELLE.

Sans être pessimiste, on peut déjà dire que question image, inviter Denis Sassou Nguesso et lui accorder 3 minutes de parole,  en ayant fait de lui le porte-parole de l'Afrique, lui, un terroriste, un dictateur ennemi de la démocratie, une arme de destruction massive pour son peuple, c'est échouer avant même d'avoir commencé. Quand une démocratie comme la France honore ainsi un dictateur qui a reçu le plébiscite de François Hollande pour perpétrer son coup d'Etat constitutionnel, on envoie un mauvais message en direction de l'Afrique. Il y a en effet dans ce vaste continent des hommes dignes de mieux représenter le vieux continent. Aussi, de nombreux spécialistes ne comprennent pas le choix de Denis Sassou Nguesso pour représenter l'Afrique car c'est scandaleusement honteux pour ce continent. Qu'il parle encore alors qu'il est l'un des plus grands fossoyeurs de la forêt équatoriale, un terroriste même pour les arbres du bassin du Congo qui crient au scandale.

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 14:33
ARRESTATION ARBITRAIRE DE PAULIN MAKAYA : LE PLAN POURSUIVI PAR SASSOU

Ce n'est pas tout de perpétrer un coup d'Etat constitutionnel. Encore faille-t-il s'assurer que la nouvelle fausse Constitution que l'on promulgue ne va pas profiter à quelqu'un d'autre qui pourrait rebattre toutes les cartes au sommet de l'Etat. Les meetings ont montré que si le sud du pays se mobilisait derrière un seul candidat, il battrait à coup sûr le candidat du PCT qui sera soutenu par l'ethnie Mbochi car nous savons que le candidat du PCT sera forcément Mbochi. Même avec des listes truquées, rien n'est moins sûr : on peut perdre une élection présidentielle. Nous savons tous que Denis Sassou Nguesso se portera candidat à sa propre succession pour conserver le pouvoir au nord, au sein de l'ethnie(Mbochi)-Etat et poursuivre la logique ethno-régionale de l'ethnie(Mbochi)-Etat. Comme il l'a dit lors d'un discours à Pointe-Noire, la bête d'Edou sait que l'important n'est pas de prendre le pouvoir mais de le conserver. Et pour cela, il lui faut une stratégie qui a déjà fait ses preuves en 2009 : écarter toute concurrence sérieuse au poste de gangster en chef au sommet de l'Etat pour que celui-ci reste à jamais une ethnie(Mbochi)-Etat tempérée pour raison de dissimulation par quelques ministres de plusieurs autres ethnies.

Nous apprenons des rumeurs curieuses du genre : l'injustice par procuration, par le biais d'Oko Ngakala, s'apprêterait à ôter l'immunité parlementaire de Pascal Tsaty Mabiala, d'André Okombi Salissa et de Parfait Kolélas. Certains prétendent qu'ils seraient aux arrêts mais une chose après l'autre. Oko qui montre la mer à Ngakala doit d'abord sévir. Ensuite, le gang pourra mettre ces personnalités gênantes aux arrêts dans la même cellule que Paulin Makaya - si les pressions internationales ne font pas échouer ce plan.

Il se murmure que Pierre Oba serait revenu aux bonnes grâces du système ethnie(Mbochi)-Etat en s'ouvrant grande l'oreille de notre pachyderme dictateur, lui qui a toujours reproché au fétichiste franc-maçon Jean Dominique Okemba de lui avoir piqué sa place de numéro deux au sein de l'ethnie(Mbochi)-Etat. Quoi qu'il en soit, la logique sous-jacente qui permet de comprendre toutes ces intimidations et toutes ces arrestations est la suivante : Denis Sassou Nguesso veut comme en 2009 écarter tout candidat sérieux aux prochaines élections présidentielles. C'est la seule raison valide à l'arrestation de Paulin Makaya. Le monstre de l'Alima sait que s'il n'arrête pas Tsaty, Okombi et Kolélas, il se retrouvera devant des candidats plus populaires que lui, avec le risque de se faire battre - même si le pouvoir de proclamation  de Zéphyrin Mboulou peut toujours corriger les urnes. C'est un risque qui peut faire basculer le pays dans le cas où les Congolais se rendraient massivement aux urnes pour faire battre Sassou. Non, il faut éviter un tel risque : il faut arrêter les leaders du FROCAD et de l'IDC qui ont des vélléités présidentielles pour que Denis Sassou Nguesso ne se retrouve une fois encore que devant des candidats de pacotille, d'autant plus malléables à souhait qu'ils seront corrompus, Denis Sassou Nguesso ayant lui-même financé leurs candidatures.

Le Congo va mal à cause des dérives de la logique ethnie(Mbochi)-Etat. Le pays ne vit que sous perfusion de l'endettement. Tout est financé par la dette - notamment les quelques infrastructures visibles, le budget pays (entre 4000 et 10000 milliards de francs cfa) étant accaparé par les hyènes et les vautours de l'ethnie(Mbochi)-Etat. Les créanciers redoutent même de ne pas être capables de récupérer leur argent. Il y a d'énormes tensions au sommet de l'Etat. Le pétrole est gagé jusqu'en 2025. Denis Sassou Nguesso doit rester en poste pour couvrir toute cette magouille car si le bouchon ethnie(Mbochi)-Etat saute, les Congolais risquent de se rendre compte que le pays est en fait ruiné - en dépit de la réduction de la dette lors de l'accès à l'initiative PPTE (Pays Pauvre Très Endetté). Le Congo est désormais PPTER : PAYS PAUVRE TRES ENDETTE RUINE, à cause du parasitisme de l'ethnie(Mbochi)-Etat. Les créanciers ont aussi fait du lobbying auprès de François Hollande aux prises désormais avec le terrorisme de l'EI pour que Denis Sassou Nguesso reste en poste au sommet de la république royale bananière car un Mukongo nationaliste ou un Téké au sommet de l'Etat pourrait remettre en question cette mafia-business qui se goinfre sur la dépouille Congo. Il suffira que les cours du pétrole baissent encore un peu pour que la situation soit intenable, la SNPC ne brassant plus que du vent car les créanciers sont dans la maison SNPC pour gérer eux-mêmes les voies et moyens qui leur permettront de mieux récupérer leur dû. Il n'y a plus de gaz butane au Congo ; l'essence raffinée se fait rare. Tout produit raffiné est désormais plus vendu à l'étranger qu'à l'intérieur du pays. Sassou a peut-être gagné un sursis en ourdissant son enième coup d'Etat mais la bataille contre les forces du ciel est perdue d'avance et il le sait. Même tous ses réseaux cumulés ne pourront pas toujours le tirer d'affaire.

Si seulement, l'opposition congolaise pouvait n'avoir qu'un seul candidat à l'élection présidentielle prochaine, elle battrait Denis Sassou Nguesso à coup sûr. Cependant, comment contenir tous ces ego excités par l'ethnie, par le clan, par leur parti politique ? Il va bien falloir pour une fois se dépasser en signant éventuellement une alliance préalable de gouvernement dans le seul but de battre Denis Sassou Nguesso à son propre jeu. C'est un jeu d'échecs truqué qui peut être gagné par la soi-disant opposition si elle se dépasse et se surpasse en se focalisant juste sur l'objectif de faire dégringoler Denis Sassou Nnguesso du sommet de l'ethnie(Mbochi)-Etat afin de le déprivatiser.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 22:50
COMMENTAIRE/A AMOUR : LA VERITE N'A PAS FINI DE VOUS EFFRAYER !

Madame ou Monsieur Amour, juste pour vous répondre de façon concise : je ne divise pas ; je dénonce le tribalisme, la logique Ethnie-Etat, par delà le fait que tous ceux qui profitent d'une injustice la soutiennent, d'où qu'ils viennent.

Ceux qui tiennent les armes, vous savez d'où ils viennent : ce sont les enfants de la Cuvette. Ils ne peuvent tenir leurs propres parents en otage ; cela n'a pas de sens. Madame ou monsieur Amour, l'amour n'est pas de l'aveuglement idéologique. On ne peut construire une nation que si on dénonce les facteurs qui divisent les citoyens. Il est peu probable que la milice ethnique de Sassou tire à Oyo comme elle le fait à Pointe-Noire. Non, rien n'empêche que les populations du nord du Congo protestent contre les horreurs du terrorisme d'Etat. Elles sont plus libres que celles du sud qui osent braver le régime. Arrêtez cette manipulation de nordistes pris en otage. Les armes de destruction massive de Sassou ne sont pas tournées vers le septentrion mais vers le midi - même si on déplore des accidents tragiques comme celui du 4 mars 2012 qui n'a pas vu un soulèvement des populations du nord - alors qu'ailleurs, cela aurait provoqué le début de la révolte contre le régime inique de Denis Sassou Nguesso. 
La solution du Congo qui souffre ne peut provenir que du dépassement de l'idéologie séparatiste et apartheidisant de l'ETHNIE-ETAT. Non, au nord, les populations ne sont pas prises en otage ; le cas de Lékana au contraire confirme que la milice ethnisée s'attaque à un espace non-mbochi parce que téké. Le salut ne peut venir que du nord car au nord, on peut manifester sans risquer quoi que ce soit. Vous me lisez mal comme NSK avec des présupposés et des préjugés. Je suis celui qui a dit que Sassou n'a qu'une ethnie : LE POUVOIR. Je ne pense pas que l'on puisse expliquer la passivité des populations du nord par une quelconque prise d'otage. Non, ce raisonnement ne peut se démontrer.  N'avez-vous pas lu que le régime du PCT distribuait des armes aux populations du nord ? A-t-on jamais désarmé les miliciens  Cobras de monsieur Denis Sassou Nguesso ? 

Les enlèvements, les arrestations arbitraires, les assassinats, les intimidations concernent avant tout les sudistes ; il faudra que les nordistes le dénoncent mais pour l'instant, je n'ai pas vu les protestations des nordistes contre l'acte barbare de ZULU BAD qui demeure libre comme le vent - alors que c'est un meurtrier. Au nom de quelle idéologie un meurtrier mbochi comme ZULU BAD est libre - alors qu'un pacifique Mukongo comme Paulin Makaya est en prison ? Même si tous les nordistes ne cautionnent pas les agissements de Sassou mais ils le soutiennent pour que le pouvoir demeure au septentrion et cela, vous ne pouvez pas le nier. Dénoncer le tribalisme comme instrument de conservation du pouvoir devrait être la tâche de tout démocrate. 
Pour votre gouverne, je n'ai jamais soutenu la politique tribale de Pascal Lissouba ou celle des présidents du sud puisque j'affirme le phénomène de cyclicité de l'ethnocentrisme depuis les indépendances. Tous les présidents depuis le commencement ont péché par tribalisme ; je l'ai dit et redit. Il vous suffit de me relire.

Oui, les sudistes sont corrompus mais ils doivent bien survivre dans un environnement où tous les emplois sont orientés ethniquement selon la proximité au régime. De nombreux nordistes rejoignirent bien le camp du professeur Pascal Lissouba quand ce dernier était au pouvoir - dans la même logique de survie. Il faut arrêter avec les réactions épidermiques quand on dénonce le tribalisme. Ce n'est pas parce que des sudistes soutiennent le tribalisme, le clanisme et le népotisme de Sassou pour survivre qu'il ne faut pas le dénoncer : ils sont dans la logique "TOSSA O LIYA", une logique de survie dans un pays ou l'ETHNIE-ETAT a tous les pouvoirs. C'est à cause de votre cécité qu'un jour, excédées par trop d'injustice, les populations brimées et esclavagisées se soulèveront pour de bon. jusqu'à la scission. Pourquoi ? Parce qu'elles seront massacrées et l'ONU ne pourra que leur concéder un Etat.

Quand on prêche l'amour comme monsieur ou madame Amour, on défend les droits de tous et on dénonce ce qui divise. Ne vous dissimulez pas derrière le slogan : tous tribaux. Denis Sassou Nguesso a érigé le tribalisme en politique d'Etat comme jamais auparavant et toute personne saine d'esprit ne saurait  le nier.
Non, c'est LDM qui est dans le vrai en dénonçant la logique qui prime dans notre pays ; tous ceux qui comme vous s'en offusquent soutiennent Denis Sassou Nguesso dans la mesure où ILS PLAIDENT POUR LE STATU QUO. Que proposez-vous contre la haine politiquement instrumentalisée dans notre pays, une haine qui exploite la dichotomie nord/sud ? Je crois que là, vous ne serez pas capable de me répondre. Certainement au nom de la solidarité ethno-régionale avec le système.

Je le répète : je ne suis pas pour la scission mais pour la fin de la transformation des droits et des devoirs de tous en privilèges ethno-régionaux. Et si je dois dénoncer le tribalisme pour que certains par manque d'arguments me traitent de sécessionniste, je préfère courir le risque. J'attends toujours qu'au nord, on se soulève, on proteste contre les dérives du régime des crocodiles du PCT.

La bonne posture n'est pas la peur, ni la scission mais la recherche de la fin des injustices et cela doit se traduire surtout au nord par une révolte significative, le nord qui profite largement des injustices de ce système satanique.

Au sud, nous avons chassé Youlou du pouvoir. Il est peu probable que si Youlou était du nord, que les populations du nord eussent agi de la la même façon.

LA VERITE VOUS CULPABILISE, LA CULPABILITE VOUS ACCABLE ET LA PEUR VOUS MET SUR LA DEFENSIVE. VOUS N'AVEZ PAS FINI D'AVOIR PEUR, MADAME OU MONSIEUR AMOUR !

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg