Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 17:00

Voici un commentaire que je viens de poster sur un post concernant la mélanine :

"Le noir n'est pas une couleur. C'est L'expression totale du spectre lumineux avant sa diffraction. Pour faire simple, chaque photon lumineux en partant du soleil se décompose lorsqu'il arrive sur terre en plusieurs autres couleurs. Le noir est le symbole de LA LUMIÈRE complète. Les hommes de couleur, ce sont les autres. Pas les Kamites. Nous sommes l'homme primordial, le repère, le point zéro à partir duquel les autres êtres humains sont  et doivent être appréciés.

 

Il faut sortir de cette idéologie qui place le leucoderme au centre du système. Les soi-disant "Blancs" sont des hommes de couleur. Pourquoi ? Parce qu'ils sont une dégradation épidermique par raréfaction de mélanine. La vie humaine part de l'homme à peau de lumière, celui qui est à tort qualifié de "Noir", alors que c'est un fils de la lumière qu'il absorbe en totalité. C'est en fait de cette opération que la mélanine est le résultat. Arrêtez de penser comme ceux qui nous rabaissent.

 

L'histoire des proies n'est pas celle des prédateurs. Apprenez à rejeter ce que l'on veut vous imposer comme vision de vous-mêmes. PERSONNE N'A LE DROIT DE NOUS DIRE CE QUE NOUS SOMMES. NOUS NE SOMMES PAS DES NOIRS CAR LA SEULE PEAU NE SUFFIT PAS À NOUS DÉFINIR MAIS NOUS SOMMES LES BENA NTEMO, LES FILLES ET FILS DE LA LUMIÈRE DIVINE, LE SOLEIL ÉTANT L'ASTRE DE LA VIE QUE KALÛNGA A CRÉÉ POUR ANIMER LES ÊTRES VIVANTS SUR TERRE.

​​

Nous devons être fiers de notre peau, de nos identités, de nos cultures originelles. Notre peau est la plus adaptée pour la vie sur terre. 

Oui, ils connaissent l'importance de la mélanine et son rôle dans tout l'univers car c'est une substance divine. Ils vous poussent à vous détester dans le but de vous dominer.

 

EN CE MOMENT MÊME, LA NASA ETUDIE COMMENT UTILISER LA MÉLANINE POUR VOYAGER VERS MARS - ALORS QU'IL SERAIT PLUS SIMPLE DE FORMER LES BENA NTEMO PLUS ADAPTÉS À VOYAGER VERS LES ÉTOILES...

 

La phéomélanine que l'on trouve chez les Leucodermes provoque des cancers de la peau et des cancers tout court. La médecine le sait. Cependant, elle épouse le point de vue de la SUPRÉMATIE leucoderme et ne dit rien - alors même que la mélanine est vendue dans des pharmacies. Il est temps de s'armer de connaissance jusqu'aux dents pour sortir du complexe d'infériorité dans lequel nous avons été plongés depuis des siècles. "

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB
'

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 20:39

Le scandale de l'assassinat de George Floyd a ébranlé l'Amérique. Chauvin, le policier leucoderme qui, la main dans la poche, a appuyé son genou sur son cou pendant près de neuf minutes, savait pertinemment que cela allait provoquer sa mort. Il a fixé les gens qui le filmaient, les mains dans les poches, sûr de son impunité. Il a gardé son genou trois minutes de plus alors qu'il était mort - même si la presse leucoderme américaine estimait qu'il était juste évanoui. Un crime pour rien - puisque le billet de 20 dollars pour lequel il avait été arrêté était vrai. Il a fallu attendre avant de voir le meurtrier de sang froid Chauvin se faire arrêter et il a encore fallu que toute l'Amérique s'emballe pour qu'on arrête ses trois complices policiers. Quant à Chauvin, son crime est passé d'homicide involontaire de premier degré à meurtre involontaire - pour lui éviter la chaise électrique. C'est la première fois que cela arrive qu'un "Blanc" se fasse qualifier de meurtrier pour avoir assassiné un "nègre". Chauvin sera probablement le premier policier leucoderme américain à prendre quarante ans pour le meurtre d'un être inférieur. Il doit être étonné que cela tombe sur lui alors que les policiers tuent des nègres avec des balles dans le dos sans endurer la prison.

 

Donald Trump, le raciste président américain, s'est fendu de ses tweets habituels allant jusqu'à se brouiller avec les réseaux sociaux. Même l'armée qu'il voulait envoyer en guerre contre le peuple américain l'a défié en refusant de lever l'arme contre les manifestants, arguant que la constitution américaine le permettait. La foule a manifesté devant la maison blanche. Il fallait montrer qu'il n'était pas bunkerisé. Il va donc se permettre une sortie vers l'église des présidents en prenant une photo où il brandit la Bible, sa BIBLE - sans dire un mot. Nous allons essayer de décrypter le sens de ce geste.

Le premier à brandir une Bible fut un Juif américain qui comme argument à ce qui se passe en Palestine a levé sa Bible en expliquant que c'était elle qui scellait la légitimité d'Israël sur ce territoire - parce que c'était écrit dans la Bible qui avait consigné le droit divin. Le dieu personnel des Juifs, un personnage raciste, leur avait donné le pays qui va entre l'Égypte et l'Euphrate à son peuple "élu".  D'ailleurs, il est écrit que tout territoire où le Juif pose le pied lui appartient. Les Juifs ne suivent pas le droit humain mais d'abord le droit "divin". Même si nous savons que la Bible n'a rien de divin - mais juste à voir avec les aspirations de domination totale d'un petit peuple mauvais, ennemi de l'humanité, ces monstres y croient mordicus.

 

J'ignore si Donald Trump a des origines juives mais son racisme et son soutien à Israël à tort et à travers sont évidents. Cet homme a envoyé un message aux gouverneurs américains en les traitant de faibles face aux manifestants contre l'assassinat de George Floyd, leur conseillant plutôt d'être DOMINATEURS.

 

En brandissant la Bible, Donald Trump aussi légitime  ce qui se passe aux États-Unis par le faux droit divin qui institue l'inégalité entre les hommes. L'église a trouvé que l'esclavage était justifié par le faux dieu raciste de la Bible.

 

1) Même si l'homme a été créé à l'image de dieu (Genèse 1 : 27), selon la Torah juive, partie de la Bible chrétienne, les esclavagistes estiment que le Blanc est supérieur et que le Nègre inférieur. Les Juifs vont jusqu'à estimer qu'ils sont les seuls à se prévaloir du titre d'êtres humains dans leur Talmud, les autres étant des animaux ou des insectes (Goyim). Certains Juifs ont même inventé le concept de "préhumains" pour expliquer que la création humaine commence par eux - ce qui est farfelu comme théorie. Cependant, nous voyons où ce genre de théorie satanique conduit le monde car ces croyances-là sont esclavagistes et conduisent à la manifestation d'une cruauté qui se justifie au nom d'un faux dieu raciste inventé par un petit peuple de psychopathes ;

 

2) la Bible dit clairement que les Juifs peuvent tuer, massacrer les "nègres" et les non Blancs. On peut tout leur prendre, biens, terres - sans le moindre scrupule. Toute l'histoire des conquêtes le prouve ;

 

3) le faux dieu juif a autorisé l'esclavage : même le Juif pouvait être esclave d'un autre Juif forcé de le libérer après sept ans (jubilé). C'est donc légitime de le pratiquer et de disposer de la vie de l'esclave non juif comme on l'entend. IL N'EST DONC PAS ÉTONNANT QUE LES JUIFS AIENT FINANCÉ ET PARTICIPÉ ACTIVEMENT À LA DÉPORTATION DES MÉLANODERMES  ;

 

4) les Nègres ont été maudits par le faux dieu juif à être les esclaves des esclaves (des Juifs). Il vous suffit de comprendre que derrière la malédiction inventée de Cham, c'est toute la race noire qui est maudite. Dans l'esprit du Juif chauffé à vif par la Torah et le Talmud, il y a le Juif, le Blanc, les autres races, et enfin les "nègres" à la dernière place - alors que nous sommes en vérité à la première place pour avoir été créé les premiers. IL EST DONC FAUX DE DIRE QUE NOUS SOMMES LES HOMMES DE COULEUR CAR NOUS SOMMES LA RÉFÉRENCE, LE REPÈRE ET LE POINT ZÉRO DE LA CRÉATION. LES HOMMES DE COULEUR, CE SONT LES AUTRES ET NON NOUS. C'est une inversion des valeurs comme cela est souvent pratiqué par les puissances du monde. L'HOMME, LA CRÉATURE PREMIÈRE HUMAINE VÉRITABLE, ORIGINELLE, C'EST NOUS, LES BENA NTEMO. Les autres se sont différenciés de nous. Ce sont eux les hommes de couleur, pas nous. Le noir n'est pas une couleur mais le spectre total de la lumière. C'est pour cela que notre véritable nom est BENA NTEMO au pluriel et MWANA NTEMO au singulier.

 

C'est cela qu'exprime le bras levé de Donald Trump brandissant la Bible, le symbole de la supériorité du droit divin sur le droit humain. C'est aussi sur la base de la supériorité du droit divin qu'il proclame Jérusalem comme capitale du peuple juif et qu'il ordonne le vol des territoires de la Cisjordanie aux Palestiniens.

 

On ne doit pas se faire d'illusions : il y aura d'autres George Floyd aux États-Unis et ailleurs, en Europe, en Chine, en Inde, en Arabie Saoudite, en Libye, partout où les hommes ont moins de mélanine que les Kamites. Nous sommes détestés par tous les autres. Hélas, l'Afrique n'a pas les moyens de défendre les hommes à la peau noire car c'est un continent faible, pauvre bien que riche en ressources et dominé.

 

Lors des tueries des journalistes de Charlie Hebdo, en France, on a vu tous les présidents africains, esclaves de l'Hexagone, aller défiler à Paris. Pour la mort de George Floyd, silence absolu. Personne ne défend le nègre. Même pas le nègre qui en acceptant les livres saints étrangers, a accepté sa place d'inférieur, sa place d'esclave. Les autres ne changeront pas car l'idéologie religieuse leur donne un pouvoir sur nous ; c'est à nous de changer et pas autrement.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 21:43



Dans l’intimité de nos convictions et au plus fort de nos contradictions, nos angoisses et ténèbres, n’oublions jamais, mes frères et sœurs, que, partout où nous nous trouvons, au Congo, nous sommes chez nous et soyons en fiers. Celles et ceux qui ont choisi de vivre dans la diaspora, soyez heureuses et heureux d’y vivre dans le strict respect des lois et règlements de vos différentes terres d’accueil.

« La route du paradis commence par l’enfer. » Dante

Nos détracteurs ne cessent de nier l’évidence de notre existence territoriale, linguistique et humaine alors qu’ils nous côtoient, nous parlent et acceptent, malgré eux, notre cohabitation en tant que sous-groupe du grand groupe Kongo. Leur détermination maladive de domination, a développé en eux, une haine viscérale contre nos diverses actions et réactions. Ne les haïssons pas en revanche et ayons en crainte la vengeance qui ne pourrait être qu’aveuglement de notre conscience.

Certains nous humilient pour tenter d’étouffer notre patriotisme et notre attachement aux valeurs cardinales de la république que sont l’unité, le travail et le progrès. N’imitons pas leur paganisme et leur velléité infantile, nous avons le devoir sacré de faire toujours preuve de bon sens. La vertu, la mieux partagée au monde.

Ils ont, dans la jouissance épicurienne de leur pouvoir, confiné notre génie créateur à l’exercice des métiers de survie et à la soumission administrative, économique et militaire dans le simple but d’affirmer leur soi-disant «supériorité intellectuelle». Pardonnons la bassesse de leur démarche et comprenons avec regret, l’étroitesse de leur vision de développement de notre pays, parce que le Congo des métiers et de la pensée positive sont des alternatives fiables et viables de développement contre leur frénésie de dilapidation des biens et des ressources naturelles.

Ils ne veulent pas nous entendre donner de la voix dans la dynamique politique du pays et ne tolèrent pas la concurrence des idées de développement de la pensée politique congolaise. Ignorons leur arrogance et n’hésitons en aucun cas de parler, même dans les circonstances les plus dramatiques de notre existence car de la contradiction des idées, jaillit la lumière.

Dans son archaïsme politique, le lari est patriote lorsqu’il est mort ou soumis. Voilà pourquoi ils ont froidement détruit nos villages et nos plantations, dilapidé nos biens, arraché les nôtres à la vie, dépersonnalisé nos enfants, violé nos filles, nos sœurs, nos femmes et nos mamans, retourné les nôtres contre nous à l’effet de voir leurs ordres aux affaires publiques plus prégnants. Dans nos réactions, ayons en crainte la rancune qui n’est pas une option du vivre ensemble. Notre responsabilité de prouver notre grandeur est mise à rude épreuve. Nous sommes des Laris décomplexés qui ont à cœur, le développement harmonieux du Congo avec tous les Congolais et toutes les Congolaises. Allons donc, comme d’habitude, partout sur toute l’étendue du territoire national, vivre ensemble avec les autres.

Le vivre ensemble, chez nous, n’est ni une recommandation politique, ni une quête permanente de consolidation de la paix, comme ces illusionnistes le claironnent partout et à qui veut les entendre s’égosiller. Le vivre ensemble est notre nature et notre mode de vie. Nous ne savons pas vivre sans les autres. Voilà pourquoi, nous partons chez les autres même s’ils arrivent difficilement chez nous.

Notre volonté et notre détermination de fusionner avec les autres pour avancer, nous a valu des clichés les plus humiliants à savoir : "Agip Recherche, Laris idiots, têtus, cafards, chauves-souris, tchèques, etc.". En vérité, ce regard croisé à notre égard, est une fiction entretenue par ces moribonds politiques en mal de gloire qui croient être au service de la Nation congolaise par le jeu de la diffamation et du dénigrement. Nous sommes convaincus que c’est en s’approchant auprès des autres compatriotes que nous mutualisons nos énergies à l’effet de créer la richesse. Idiots, nous ne le sommes pas, parce que nous ne pourrons jamais faire la volonté de la dictature. L’histoire politique congolaise est riche d’enseignements sur notre cas ; têtus, encore moins, nous sommes simplement clairvoyants ; cafards ou chauves-souris, nous ne nous retrouvons pas dans les deux cas, ce sont des injures des hommes politiques d’un autre âge qui croient nous démoraliser dans notre dynamique du vivre ensemble. N’oublions jamais que nous sommes les pionniers du vivre ensemble que les autres découvrent maintenant après avoir tout détruit. Devant le malaise social qu’ils ont causé, ils se perdent dans les labyrinthes de l’éthique pour vouloir, à tout prix, recoudre le tissu social que leur sénilité politique a déchiré.
« Comment Satan peut-il se chasser lui-même ? Si les membres d’un royaume luttent les uns contre les autres, ce royaume ne peut pas se maintenir. » Marc 3 : 23-24

Certains des nôtres ont collaboré avec nos bourreaux dans le but d’atténuer leur cruauté à notre égard. Nous comprenons la bonne intention de leur démarche, mais hélas, la réalité de terrain a montré qu’ils ne les ont accompagnés que dans la médiocrité de leur égocentrisme. Nos bourreaux n’ont pas voulu changer. Sont-ils donc des morts ou des imbéciles qui gouvernent le Congo depuis les années 68 ? L’immortalité du fondateur de leur parti en est la cause ? En effet, loin d’être le parti de la force positive d’esprit et de la raison, le parti d’incrédulité créé par ces gouverneurs à vie de la république, est toujours perçu par l’opinion comme un parti d’égarement et de la faiblesse politique à l’origine de tous les maux que le Covid19 a révélée.

Quant à ceux qui ont, par pure traîtrise, collaboré avec eux pour les aider à nous détruire, nous plaignons simplement les hommes et les femmes qui ont eu l’honneur d’être les victimes de leur zèle. Vos partenaires à la destruction du Congo ont atteint leur objectif. Soyez honnis et ressaisissez-vous, car l’ampleur de l’abîme que vous avez occasionné contre les vôtres a dépassé les limites de l’entendement humain.

« Puis fleur sur feuille faiblit, tel l’Eden en faillite, telle l’aube devant le jour. L’or ne dure pas toujours. » - Robert Frost -


De grâce, dans la peau immaculée de notre raisonnement, explorons les limites de notre être, soyons conscients de l’évidence de notre existence territoriale, linguistique et humaine. Le lari est et sera. Nous sommes une âme. Les politiciens en quête permanente de distinction de vanité et de gloriole, ont développé cette cacophonie pour assouvir leur soif inextinguible de domination et de pouvoir. Notre idéal c’est d’être justes, doux, humbles, patients, polis, discrets et généreux. Sachons pardonner les injures, recherchons la vraie gloire, méprisons l’arrogance et « faisons plus de cas des grands talents et de grandes vertus que des grands biens de la fortune. » ST-Pierre, Discours préliminaire de ses annales politiques.

Ils sont humains comme nous, ils ne doivent pas, en conséquence, nous imposer leur vision qui ne cadre pas avec le vivre ensemble. Notre intuition reste et restera notre arme de détection et de dénonciation de leur gestion prussienne de la république. Hitler n’avait pu donner une coloration hitlérienne du monde avec tous les moyens psychologiques, techniques, matériels et humains qu’il s’était donnés.

Dès lors, dénoncer ou lutter contre un mal qui gangrène le fonctionnement de la république, n’est pas en soi, un manque de considération de l’autorité qui fait mal ; mais au contraire, il s’agit de stigmatiser l’acte qui ne favorise pas l’harmonie sociale.

Entre nous, en quoi les changements cycliques des constitutions par les mêmes gouverneurs peuvent-ils ne pas être dénoncés au bénéfice de l’alternance et du vivre ensemble ? Mieux encore, quelle est la plus-value économique et sociale de la destruction du Département du Pool si ce n’est la pure expression du cynisme et de la barbarie de leurs auteurs qui ne cadrent plus avec les temps modernes ?

Frères et sœurs laris divisés par la haine savamment distillée par nos détracteurs, si nous continuons à nous regarder en chiens de faïence, l’appauvrissement sera notre éternelle récompense. Songeons-y. Si « le Pool est la locomotive du développement du Congo », le Lari est son carburant. Demeurons donc ce carburant de qualité supérieure qui fera fonctionner la locomotive. Par l’intégrité de nos chants, nos idées et nos actes, hâtons vers la raison ces âmes politiques attardées.

Très fier d’être Lari, j’ai écrit.


Mwang’ Milongui

Partager cet article
Repost0
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 12:15

La question de l'immigration ne se pose que pour des mouvements de populations qui se déplacent du sud au nord. Les Occidentaux ne sont pas concernés : ce sont des envahisseurs. Ils s'imposent à vous - sans vous demander votre avis. Les Américains ne sont-ils pas en Syrie sans l'accord des Syriens ? Les Occidentaux peuvent même aller dans certains pays sans visa - alors qu'il faut un visa pour entrer en Europe.

 

J'ai reçu une vidéo de la part de mon ami Joseph qui m'a inspiré la réponse que je publie ici. On ne peut pas plaisanter avec la question des mouvements migratoires car c'est le fondement de l'histoire de l'humanité. Certes, l'instauration des frontières a ralenti la vitesse des mouvements migratoires mais n'a pas fait disparaître le phénomène. Les migrations sont nécessaires notamment pour des raisons génétiques. Tous les tenants de la pureté de la race peuvent aller se gratter...

 

Joseph, bonjour. Je crois que ce philosophe de la bière doit affiner sa théorie. C'est faux de croire que tous les Africains demeurent en Europe. Il y a ceux qui rentrent définitivement en Afrique - sans faire de bruit ou de publicité, ceux qui font des aller-retour, ceux qui redoutent pour leur vie, ceux qui sont malades et qui ne peuvent rentrer parce qu'ils savent que leur pays ne pourra pas les soigner. Certains rentrent, font dix ans et reviennent. Il y a ceux qui ne rentrent pas parce qu'ils n'ont pas les moyens de survie au pays, n'ayant pas pris le temps de construire une maison, de monter quelques affaires. D'autres travaillent, vont en vacances et attendent la retraite pour revenir définitivement en Afrique. Certains ont décidé de rester parce qu'ils sont découragés pour avoir subi des crocs-en-jambes au pays en voulant monter des affaires. 

 

Le thème ici, c'est le projet migrationnel. Il ne concerne pas que les Africains. Il y a de nombreux retraités français qui s'installent au Maroc ou au Sénégal pour vivre confortablement avec leur petite retraite. Généraliser sa petite expérience à tout le monde indique un niveau d'esprit faible. De plus, ce n'est même pas drôle.

 

J'ai déjà eu à aider un ami qui travaillait à l'Office des Migrations Internationales à ce propos. Le problème, c'est la longueur du processus d'intégration en France, notamment. Si tu passes dix ans avant d'être régularisé, c'est dix ans de perdus. Ensuite, il faut trouver un travail stable. Ça peut encore prendre du temps. Or, si l'Europe te disait : "Monsieur X, vous allez être régularisé sur quinze ans. Nous vous trouvons du travail là où il nous manque du personnel. Nous retenons la moitié de votre salaire. Au bout de quinze ans, vous choisissez : soit vous rentrez chez vous, soit on prend tout votre argent et vous restez."

Je crois qu'il y a de quoi réfléchir. Prendre 30000 euros + les frais de licenciement et aller monter un projet en Afrique ou ailleurs ou sacrifier 40000 euros, par exemple. C'est vrai qu'il y va des droits de l'homme, de la liberté, etc.

 

Juste pour dire que l'Europe a sa part de responsabilité dans cette affaire. Je ne parle pas de sa responsabilité dans la paupérisation de nos pays - ce qui les rend moins attractifs mais juste du processus compliqué d'intégration des migrants. 

 

Cette affaire est structurelle. Ce n'est pas un petit philosophe de la bière qui peut l'explorer. En Europe, pour des raisons politiques, on agite juste l'immigration mais pas l'émigration. Il y a de nombreuses personnes qui regagnent l'Afrique. J'ai connu un jeune Congolais qui avait un projet de taxis. Il a travaillé durement, payé 5   taxis qu'il a expédiés au Congo. Il est ensuite rentré. Ce qui le favorisa dans ce projet, c'est qu'il vivait chez son frère aîné. Au bout de six ans, il est retourné au Congo. Il n'est plus jamais revenu en France.

 

Il y a des Occidentaux qui sont allés en Afrique et qui s'y sont installés pour de bon. Pose-t-on le problème de leur retour en Europe ? Pourquoi les Mindélés peuvent rester et s'installer chez nous sans que la réciproque soit valable ici ? La planète est notre maison à tous. Là où l'homme s'y trouve heureux, il devrait s'y installer.

 

Si demain, pour des raisons de pollution, de terres arables, les Européens devraient quitter l'Europe pour s'installer en Afrique moins polluée, je ne pense même pas qu'ils demanderaient notre avis. Par le passé, ils se sont installés chez nous sans notre avis. Aujourd'hui, ils détiennent toutes les terres de l'Afrique du Sud où ils ont privatisé même la faune sauvage.

 

Je te connais assez sérieux pour que tu distingues le philosophe de la bière et une réflexion en profondeur. Ne plaisantons pas sur ce genre de sujet : de nombreux destins sont en jeu.

 

Quand l'Allemagne reçoit plus d'un million d'immigrés afin de combler ses problèmes de tension en main d'oeuvre, je ne crois pas que c'est pour que ce million s'en aille au bout de cinq ans.

 

La question migrationnelle n'est pas simple. Récemment, l'Espagne annonçait qu'elle allait avoir besoin d'immigrés pour compenser son problème de main d'oeuvre.

 

L'Europe est vieillissante. Cela complique le transfert de la force de travail d'un pays à l'autre. Tous les plombiers polonais ne suffiraient pas à combler les lacunes démographiques en Europe. Dans dix ans, elle aura besoin de plus d'immigrés. On regardera encore du côté de l'Afrique. Pourquoi ? Parce que l'Europe a échoué en matière d'immigration entre pays européens - malgré l'ouverture des frontières qui avait été créée à cet effet. 

 

On ne vous dit pas que l'immigration rapporte plus qu'elle ne coûte ; ça refroidirait les politiques extrémistes qui en font leur choux gras. Il ne faut pas plaisanter avec ce genre de problème.

 

Je n'ai même pas abordé le racisme comme incidence migratoire. On veut bien que les "nègres" travaillent pour enrichir l'Europe mais on ne les aime pas. A chaque élection, c'est sur l'immigration que se fait la différence. Peut-on se passer d'immigrés ? Certainement pas ! Qui va balayer les rues pavées d'Europe ? Qui va s'occuper des personnes âgées ? Travailler dans les restaurants, etc ?

 

Sous Charles Pasqua, ministre de l'intérieur, on a vu un aéroport international français devenir une poubelle  où rôdaient des rats à cause de la grève du personnel immigré chargé du nettoyage. Ils en avaient marre du contrôle au faciès quotidien. Pasqua finit par comprendre que l'immigration zéro était une utopie. Il l'avoua plus tard sur une chaîne de télévision.

 

Pour ma part, je rêve qu'il y ait plus d'Africains en Europe pour peser sur la politique intérieure des pays européens. Ce qui pourrait par exaspération pousser les Occidentaux à démocratiser l'Afrique - en nous libérant des dictateurs. Je rêve d'un Obama au pouvoir dans tous les pays d'Europe. 

 

Je sais pourquoi l'immigration fait tant peur à l'Europe. La puissance reproductive du Kamite y est pour quelque chose - surtout que la densité séminale de l'Occidental ne cesse de baisser. La politique, c'est aussi une question d'entre-jambes. Celui qui bande et tire mieux que l'autre peut faire basculer une arène politique ou carrément changer le visage d'une société. Sachez que la problématique de la réduction de la population mondiale ne concerne que l'Afrique au sud des Tropiques...

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 10:16

Monsieur Taki,

bonjour.
Vous me demandez si l'Afrique peut récupérer sa culture. A mes yeux, la question la plus importante de toutes depuis que l'Afrique est plongée dans les chaînes du "modernisme". C'est très difficile de revenir à nos cultures ancestrales car nous sommes dépendants d'autres cultures qui ont été  dominantes et qui dominent  toujours les nôtres. Dépendants parce que nous consommons tout ce qui vient de l'étranger : éducation, religion, identité, culture, systèmes politiques, paradigme de santé, modèle de développement. Dans la nature qui est le livre de NZAMBI KALÛNGA, le VRAI CRÉATEUR, c'est un cas unique. Dans ce contexte, nous sommes cernés de toutes parts. Même ce que nous mangeons ou portons vient de l'étranger.
 
Nos ancêtres étaient eux-mêmes quand ils ne dépendaient de personne, produisaient leurs propres cultures et organisaient leur existence sans rien attendre de personne. Ils vivaient en bonne intelligence avec la nature et respectaient les autres êtres vivants. Le modèle que les fils des Ténèbres sont venus nous imposer est un modèle destructeur, esclavagiste. La terre est ravagée de toutes parts et l'homme est esclave de l'homme - même si cet esclavage est désormais nommé autrement. Les ennemis de l'humanité ne se gênent pas de dire ouvertement qu'ils veulent asservir l'humanité au nom d'une fausse divinité qui n'est que la projection de leurs mauvais penchants et de leur folie satanique.
 
 
Pour récupérer notre culture, il nous faut d'abord récupérer nos identités et valoriser nos cultures à nos enfants dès la naissance. Or, nous éduquons nos enfants à ressembler, à obéir et à se sentir inférieurs aux Occidentaux, aux Asiatiques, bref, à tout ce qui a peu de mélanine sur l'épiderme.
 
 
Les traîtres à cette cause, ce sont nos propres frères d'abord car ils pactisent avec ceux qui nous méprisent et nous haïssent. Dès le début, ce fut le cas.
 
Pour faire un pas dans cette direction, il faut des hommes politiques nouveaux, des visionnaires, des prophètes pour réintroduire ce que j'appelle la religion du KIKULU. Hélas, dès qu'un homme de cette trempe apparaît, il se fait assassiner par une ou des mains noires au service des puissances étrangères qui corrompent ou tiennent nos hommes politiques.
 
 
Les Kamites sont les seuls à accueillir leurs ennemis, ceux qui projettent de les tuer, avec le sourire, une assiette de cacahuètes à la main - alors qu'ils savent combien leurs hôtes sont mauvais. Nous devons commencer par enseigner notre histoire à nos enfants - pour qu'ils sachent QUI est leur ennemi, QUI est celui qui les empêche d'être à la ressemblance de leurs ancêtres. En effet, partout dans la nature, les espèces vivantes ressemblent à leurs ancêtres. Le buffle d'aujourd'hui agit comme le tout premier buffle. Le lion comme le premier lion. L'abeille comme la première abeille. Nous, BENA NTEMO, sommes les seuls à ne pas vivre à l'instar de nos ancêtres - de sorte que notre plus grand combat est de redevenir nous-mêmes. 
 
Les tortues viennent toujours pondre là où elles sont nées - c'est-à-dire, là où les premières tortues ont donné la vie. Nous avons perdu la mémoire. C'est la première chose à récupérer. Nous devons refuser que ce soient les étrangers qui nous disent qui nous sommes. Nous ne sommes pas des Noirs. Il faut refuser cette considération insultante, raciste et diminuante. Nous sommes les BENA NTEMO, les fils de la lumière divine car la couleur de notre peau est le résultat du fait qu'elle absorbe TOUTE la lumière VIVANTE du soleil. Or, c'est cette lumière qui est la matrice de la vie sur terre. C'est donc l'expression physique de la lumière divine. Notre peau est ainsi la plus belle, la plus adaptée à la vie sur terre, la mélanine qu'elle contient étant une substance divine. C'est en cela que nos ancêtres rendaient un culte au soleil comme le symbole visible du Créateur visible. Sans le soleil, il n'y aurait pas de vie sur terre. C'est pour cela que nous ne sommes pas des "Noirs" mais des filles et des fils de la lumière divine. Nous sommes les BENA NTEMO. Commencer par l'admettre est la première marche vers la résurrection du MUNTU VÉRITABLE que nous avons égaré au-dedans de nous.
 
Le chemin vers la récupération de notre identité profonde sera long si nous prenons un chemin long mais il peut être court si nous choisissons le chemin de la résurrection intérieure.
 
 
MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB'
Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 20:08

Bill Gates est un assassin qui se fait passer pour un philanthrope au travers de sa fondation Bill et Melinda Gates. Il contrôle des sociétés pharmaceutiques et aussi l'OMS qui fait vacciner des gens de force en Inde et en Afrique. Ce monstre diabolique profite de son énorme fortune pour assouvir ses penchants d'assassin. Son projet de réduire la population mondiale à travers la vaccination, le luciférien Bill Gates l'a annoncé publiquement mais personne n'a pris la peine de l'attaquer devant les tribunaux américains - même si une pétition a été lancée contre lui. Il est peu probable qu'elle ouvre une enquête qui permettrait à la justice américaine de traduire ce criminel devant les tribunaux américains.

 

Je mets en ligne le lien vers une vidéo qui vous permettra de comprendre que cet homme sans pitié dont les origines ne peuvent que renvoyer à celles des fils des Ténèbres - est un génocidaire qui veut éradiquer la race noire de la surface de la terre avec la complicité de nos gouvernements. J'ai été choqué de voir cet homme qui a été chassé en Inde être reçu par Félix Antoine Tshisekedi.

 

Il faut vraiment intensifier la campagne de boycott de l'OMS qui sert désormais les plans macabres de Bill Gates. Si des gens se présentent avec des vaccins, il faut les appliquer sur eux-mêmes et leurs familles de force et les chasser. Les enfants qui se font vacciner meurent très vite. Ils deviennent stériles et leur quotient intellectuel est très bas.

 

Il faut boycotter l'OMS et les vaccins de Bill Gates. CET HOMME MÉRITE D'ÊTRE JUGÉ POUR CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ. Hélas, il mourra de sa belle mort comme un second docteur Menguele ou docteur de la mort - sans être inquiété par personne. Le pire est que les États africains reçoivent ce salaud dont la Fondation satanique est poursuivie par l'État indien. Espérons que Bill Gates soit aussi poursuivi devant la justice américaine.

 

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 16:09

Pressé d'exhiber la preuve qu'il y avait vraiment des guéris du coronavirus chinois, le non-Etat congolais a dû diligenter un cas de guérison dont seule la sortie a été filmée - sans apporter la preuve que la personne était vraiment atteinte du coronavirus. Rien sur le diagnostic, rien sur l'hospitalisation, aucune image sur le traitement reçu. Juste une émission bidon pour tromper le grand public. Le régime croyait que nous n'allions pas découvrir le pot aux roses pourries qui sentaient mauvais à plus de sept mille kilomètres. C'était ne pas compter sur les réseaux sociaux, les bottes de sept lieues de la vérité.

 

Un audio circule les réseaux sociaux pour démentir la guérison d'une femme du coronavirus chinois à l'hôpital Adolphe Cissé. Son époux pasteur a été convoqué pour que son épouse hospitalisée à Adolphe Cissé accepte d'apparaître comme la première guérie assumée et visible du coronavirus. En fait, cette femme souffrait d'insuffisance rénale. Après quelques séances de dyalise, elle se porte mieux. Pendant que l'administration de l'hôpital A. Cissé embobinait son époux, les caméras de Téléfoufou étaient déjà là - suppliant juste la dame, madame Romaric, de juste dire qu'elle était guérie.

 

En étudiant la vidéo dont je ne parviens pas à mettre le lien sur votre blog, on constate que madame Romaric ne dit pas qu'elle a souffert du coronavirus mais juste qu'elle est guérie par la grâce de Dieu (et non de la médecine congolaise). Mais de quoi est-elle guérie ? On observe même qu'elle sort sans masque, le met et le retire encore en s'exprimant devant les caméras. Ce n'est pas le comportement d'une personne qui a souffert du coronavirus ! Quand on souffre ou quand on a souffert du coronavirus chinois, on met le masque pour protéger les autres et se protéger car on est prudent. Madame Romaric boîte - ce qui indique des problèmes à la hanche ou au pied - ce qui correspond mieux aux symptômes de l'insuffisance rénale.

 

Pourquoi Téléfoufou s'est muée en Télé Foutaises ? Pour sortir le régime d'un mauvais pas car le peuple doute de plus en plus des fausses statistiques du gouvernement. On ne voit ni les malades, ni les guéris du coronavirus - ce qui a même suscité la colère d'un maire à Brazzaville. Pourquoi Téléfoufou devenue Télé FOUTAISES, une expression qui va bientôt devenir plus célèbre que Téléfoufou, a réalisé ce montage mensonger ? Parce que les crocosaures cupides du PCTue ont besoin de l'argent du fonds Covid-19 de l'OMS. Sans malades, sans statistiques, le régime des boukoutosaures ne toucherait pas d'argent facile de la part de l'OMS.

 

Le pauvre pasteur dont la femme a menti à ses compatriotes pour pas un rond a honte car telle n'était pas son intention. Il a été piégé avec sa femme. Le coronavirus n'est même pas testé dans notre pays où le système sanitaire de madame Jacqueline Lydia Mikolo est le plus nul du monde. Les tests ne sont pas déjà fiables. Le Congo n'en dispose même pas et surtout, madame Mikolo n'a jamais doté nos hôpitaux de lits adaptés aux malades du coronavirus. On n'a qu'une dame qui sort en boîtillant - sans plus.

 

Téléfoufou-Foutaises a cru nous rouler dans la Mouambe en montant ce scénario. Voilà un pays où le gouvernement détourne les cartons de Covid-Organics donnés gratuitement au Congo par l'État malgache. Et on veut nous faire croire qu'une dame a été soignée du coronavirus - alors que les médecins, les infirmiers et les aide-soignants prennent la poudre d'escampette à la vue d'un prétendu malade du coronavirus. Comment le directeur de l'hôpital Adolphe Cissé peut-il dire qu'ils ont commencé à soigner des malades du coronavirus depuis février 2020 si la maladie dans notre pays ne s'est déclarée qu'à partir du mois de mars 2020 ?

 

Avec quoi pouvait-il soigner le coronavirus si les tests n'existaient pas dans nos hôpitaux et qu'il n'y avait pas de traitement  en février 2020  et qu'il n'y avait au Congo aucun malade connu à cette époque ?

 

Il vaut vraiment que Télé FOUTAISES garde ses coups fourrés pour elle. On comprend pourquoi le journaliste censuré pour avoir demandé à voir des malades guéris du coronavirus a été rappelé. Cependant, nous ne sommes pas dupes. L'ethnie-État ment dès qu'il ouvre sa bouche. Télé FOUTAISES n'est pas du reste. Il faut mentir pour que l'OMS allonge le fric facile. Demain, sur la base de fausses statistiques, l'ethnie-Etat exposera nos concitoyens à de faux vaccins qui réduiront drastiquement la faible population de notre pays. Téléfoufou devient Télé FOUTAISES. La preuve ? Dès qu'un journaliste abonde dans le sens de la vérité, le griot du régime l'écarte illico de l'antenne. Comment pouvez-vous croire une telle institution qui ne sert qu'à distiller les mensonges d'un non-Etat ? Ouvrez l'oeil, chers compatriotes ! Le mensonge est dans l'ADN même de l'ethnie-Etat dont tous les membres des MENTEURS et des voleurs pathologiques.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 16:11

L'histoire sert à déterminer le comportement présent pour éviter les erreurs du passé afin de modifier le futur à notre avantage. L'histoire nous renseigne sur ceux qui nous aiment ou nous détestent - sur la façon dont les autres races et peuples se  sont comportés ou se comportent à notre égard pour que nous puissions changer notre regard et notre attitude.

 

Nous avons compris en étudiant l'histoire que tous ceux qui ont un déficit de mélanine sur leur peau haïssent les Kamites, les BENA NTEMO, les filles et fils de la lumière. Tous veulent piller nos ressources ou nous exterminer. De toute façon, pour eux, nous ne sommes que des animaux bons à l'esclavage. Les Arabes vont jusqu'à soutenir que les Noirs viennent de l'enfer. Après l'esclavage, la colonisation, la destruction de nos civilisations, l'enjeu aujourd'hui pour nous, c'est d'échapper à l'extermination. Pourquoi ? Parce que désormais, c'est notre terre qu'ils veulent posséder. Pour cela, il faut lourdement dépeupler l'Afrique. Or, les Africains sont exposés par leurs propres chefs d'État à la merci de la volonté criminelle des puissances du monde - d'autant que nos politichiens sont corrompus. On reçoit tout sans vérifier ce que l'on nous envoie. Nous devons nous doter de laboratoires pour cela.

 

Nous avons conseillé la vigilance aux Etats africains pour TOUT ce que les puissances du monde nous envoient car il est facile de décimer des populations entières derrière des vaccins, au travers d'aliments, de vêtements, de médicaments, etc.

 

La RDC a testé du riz reçu de l'ONU et a découvert qu'il était empoisonné. Le Canada a découvert que les écouvillons reçus de Chine étaient souillés au coronavirus à hauteur de 380000 échantillons sur 3 millions. Le président tanzanien découvre que les tests sur le coronavirus sont peu fiables. Des papayes, des chèvres sont positives au coronavirus. C'est donc un test peu fiable qui souvent se révèle positif pour des gens qui ne sont pas en réalité atteint de coronavirus. On veut créer une psychose mondiale pour diffuser un vaccin qui sera délétère pour les Africains.

 

Selon David Icke, l'inventeur du test utilisé pour diagnostiquer le coronavirus chinois reconnaît que celui-ci n'est pas fiable. Il ne peut que produire des erreurs de mesures sérologiques. Les Tanzaniens ne peuvent donc que trouver des aberrations en testant des chèvres des papayes et les fruits du jacquier.

 

Il faut que l'Afrique se prenne en main. Voilà des années qu'aucun vaccin n'a été trouvé pour le virus du sida ou Ebola parce qu'ils sévissent d'abord en Afrique. On terrorise les Africains avec une pandémie qui ne fait même pas 3000 morts sur le continent africain. Quand Madagascar trouve une solution, l'Europe dénigre le traitement malgache. Il faut savoir que les arguments avancés du genre l'artémisia a des effets secondaires ne sont pas sérieux : tous les médicaments occidentaux sont chimiques et non naturels avec de nombreux effets secondaires. Et, il faut noter que ces médicaments ne guérissent pas, se contentant de rendre la maladie chronique - pour mieux enrichir BIG PHARMA.

 

L'Afrique a été conditionnée à ne pas consommer ce qu'elle produit - alors qu'avant l'arrivée des fils des Ténèbres, nos ancêtres s'en sortaient très bien. Tout vient d'ailleurs, même ce que nous pensons - alors que nous avons des cerveaux. Même et surtout la pensée religieuse vient d'ailleurs. Il est temps que nous produisions ce que nous consommons. Acceptons de faire des erreurs pour avancer. Si nous suivons ce chemin, nous finirons par commencer à apporter des solutions à nos problèmes par nos propres moyens.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 14:49

 

On doit commémorer l'abolition de l'esclavage dont la gloire revient à ceux qui l'ont causé ? Chère Veroniqua, sais-tu au moins qu'ils se sont empressés de le faire parce que les déportés d'Afrique en Amérique étaient sur le point de se libérer par leurs propres moyens comme en Haïti ? Cette libération ne pouvait être que violente jusqu'à détruire la société esclavagiste. Ma chère amie, il faut approfondir l'histoire de notre race pour mieux comprendre certaines choses.

 

Ceux qui nous oppriment dès qu'ils sentent qu'on commence à se libérer de nous-mêmes, par nos propres moyens, s'empressent de devenir les héros de notre libération pour toujours vous insinuer l'idée qu'ils sont les maîtres : ils font le mal et il font le bien pour qu'on les considère comme des dieux. 

 

Vous ne verrez pas les Toubabs célébrer l'abolition de l'esclavage. On ne commémore pas la faiblesse des autres mais sa propre force. Les Français commémorent la victoire sur l'Allemagne nazie. Ça peut se comprendre. Les Africains ne commémorent pas leurs résistants. Pourtant, c'est le courage, l'audace, la dignité, la vertu, le combat pour la dignité qu'il faut commémorer mais on ne le fait jamais. Ce que l'on commémore, c'est ce qu'on a reçu - jamais ce qu'on a acquis de ses propres moyens. On ne remercie pas son bourreau d'avoir arrêté de vous fouetter. Surtout, on ne célèbre pas cela ! C'est honteux !

 

Cette commémoration de l'abolition de l'esclavage est une arnaque : elle fait glorifier l'esclavagiste par l'esclave, elle transforme un monstre humain en sauveur.

 

ON NE DOIT CÉLÉBRER QUE LES LIBÉRATIONS OU LES RÉSISTANCES ET NON LES ABOLITIONS QUI SONT DES MARQUES DE NOTRE FAIBLESSE. 

 

C'est la même chose pour les fausses indépendances. Ils colonisent. Dès qu'ils sentent que les "nègres" peuvent se libérer de leurs liens, ils proclament l'indépendance.

Nous devons choisir les commémorations qui nous glorifient, nous, les Kamites et non celles qui nous diminuent. Les Toubabs doivent se dire : "Regardez ceux-là commémorer une abolition que nous leur avons accordée alors qu'ils n'ont même pas été capables de se libérer d'eux-mêmes !" C'est une honte de commémorer Schoelcher et de ne pas célébrer ceux qui ont vaincu les armées esclavagistes à Haïti et ailleurs. Schoelcher n'a fait qu'arrêter un processus de libération qui aurait pu donner confiance aux Kamites qu'à chaque qu'ils se battent pour leur liberté, ils sont capables de l'emporter. C'est honteux de commémorer Schoelcher et non Makandala. Que se serait-il passé si les barbares n'avaient pas aboli l'esclavage ? Ils risquaient de se faire massacrer par des déportés et exilés kamites en colère. Partout dans les Antilles et les Amériques, la révolte couvait et s'organisait. Pour éviter cela et garder le contrôle de la situation, les monstres humains ont préféré proclamer l'abolition pour apparaître comme les sauveurs - alors que c'étaient eux les bourreaux ! C'était habile de leur part, n'est-ce pas ? Leur jeu a toujours été le même : être à la fois le bourreau et le sauveur. J'ai surnommé ce jeu : "LE JEU DE DIEU". Sans bourreau, sans criminel, sans injustice, il ne peut y avoir de salut ou de sauveur. Celui qui est à la fois le bourreau et le sauveur tient les destins comme le fait le CRÉATEUR. C'est pour cela qu'il joue à "dieu".

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 22:36

Au Congo, la réalité dépasse la fiction en matière d'inventivité. Le génie du mal a une telle créativité que les scénaristes de Hollywood devraient venir prendre des cours dans notre pays. Tenez, en matière de travail, par exemple, il y a ceux qui perçoivent un salaire alors qu'ils vivent à l'étranger, ceux qui ont quatre salaires, ceux qui n'existent même pas mais qui perçoivent une paie, ceux qui touchent un salaire qui n'est pas le leur, ceux qui sont retraités comme cette dame impotente qui vient de retrouver un travail, enfin les morts qui continuent à percevoir leur salaire comme feue madame Marie Thérèse Mouebo, décédée à Pointe-Noire en février 2020,  suite à un AVC, nommée par décret numéro 2020-125 du 8 mai 2020 au poste d'administrateur- Maire de la communauté urbaine de Kibangou.

 

Denis Sassou Nguesso et Clément Mouambe ont signé ce décret. Le premier ministre a une excuse : à cause de la lourdeur de la mouambe, il dort assis sur un siège ou pire, debout, les yeux ouverts. Le ndzokousaure qui a une longue expérience d'espion n'en a aucune. Il a pourtant tendance à se renseigner sur tout. C'est impossible que ses multiples démons ne l'aient pas averti.

 

Que des personnes continuent à travailler pour éviter la retraite aux pensions plus aléatoires dans notre pays, on peut le comprendre, notamment quand ils travaillent au Trésor public. Peut-être sont-ils irremplaçables à leurs postes pour qu'on ferme les yeux sur cette désobéissance. Après tout, ils ne volent pas leurs salaires et surtout, ils ne tombent pas dans le crime de lèse-ministre comme tous ces journalistes que Thierry Moungalla a virés.

 

Mais là où le régime dépasse tout ce qui peut s'imaginer dans notre pays, c'est quand une morte est nommée maire de Kibangou. On suppose qu'elle ressuscitera tous les jours pour venir travailler et regagner sa tombe le soir venu.

 

Au moment où nous écrivons ce texte, aucun décret rectificatif n'a pas été pris pour changer la situation. Tout de même, quitter Pointe-Noire pour venir travailler à Kibangou, ça fait une belle distance ! No problem : sa tombe sera dotée d'une voiture de fonction...

 

Des jeunes cherchent désespérément du travail dans notre pays. Curieusement, ce sont les morts qui sont recrutés ! Il nous faut avaler un éléphant avec une bonne dose de naïveté pour admettre un tel tour de passe-passe qui dépasse l'entendement. Il faudra bien vérifier la liste ci-dessous pour vérifier si feue Mouebo est la seule maire zombie. On ne sait jamais.

 

Si cette affaire est vraiment avérée, on peut se dire que dans notre pays, personne ne contrôle personne - sauf quand il s'agit de surveiller ceux qui en veulent au pouvoir de papy niongologue-boukoutologue-muyibilogue. Pour le ndzokousaure, l'homme des masses affamées, l'homme des massacres concrets, seul compte le pouvoir pour exercer un gangstérisme d'État et s'enrichir au-delà de l'imaginable.

 

Le baril de pétrole est au plus bas. Nous l'avons tous entendu lors de son entretien sur France 24, cela n'inquiète nullement Denis Sassou Nguesso. En tout cas, ce ne sont pas les morts qui viendront réclamer un salaire chaque fin de mois ! Embaucher les défunts a au moins cet avantage. Les retraités n'ont pas de venin ; les morts n'ont pas de voix car ils n'ont plus de bouche...

 

Nous avons déjà décrit comment il était possible avec une bonne base de données et un logiciel dédié de contrôler les entrées et les sorties de fonctionnaires et des agents de l'État à partir d'un intranet. On peut relier les morgues, les aéroports, les frontières et la fonction publique. La même base de données peut aussi gérer les naissances, l'entrée et la sortie des étrangers dans notre pays. Tout ça pour pas cher. Il suffit d'un bon serveur et de plusieurs ordinateurs reliés en réseau intranet et de bons programmeurs-développeurs de progiciels...

 

Denis Sassou Nguesso sait qu'au Congo, tout est possible parce que tout est permis : il n'y a aucune limite dans la magouille et dans la bêtise. Au pays où la honte a été assassinée, où le ridicule ne tue pas, on n'a pas d'état d'âme parce que l'État n'a pas d'âme à son sommet. Juste un monstre à visage humain.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

 

 

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg