Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 10:05

COMMENTAIRE : Ceci un mail reçu des réseaux dans lesquels je suis inscrit par des amis qui veulent me tenir au courant de leurs échanges sur les forums. Il concerne l'intervention de l'ex-président du Brésil LULA en Guinée Equatoriale face à un parterre de présidents africains au sommet de l'Union Africaine (UA) présidée par OBIANG NGUEMA. Le texte original est en italien, d'où la traduction un peu approximative dans la langue de Molière.

J'ai dû passer du temps à en corriger les coquilles avant de vous le soumettre car il mérite d'être présenté au grand public. L'Afrique est à la croisée des chemins. Ou elle retombera en esclavage ou elle adoptera les idées de l'UPIERAD, le parti du Lion de Makanda...

 

Message de l'ex-président Lula à ses homologues Africains : "Cessez de baisser votre pantalon devant les occidentaux".

L'EX PRESIDENT BRESILIEN LULA HUMILIE LES PRESIDENTS AFRICAINS AU SOMMET DE L'UNION AFRICAINE

 
 
Suivant l'exemple de l'Amérique Latine , l'Afrique devrait décider de prendre sa vraie indépendance qui est aux mains des occidentaux , Le continent Africain qui est riche de gisement minéral et de terre fertile , aurait en effet toutes les potentialités pour devenir la première puissance économique planétaire , mais elle est encore opprimée sous la coupole coloniale des grandes puissances de la terre. Ce sont les parole de l'ex-president brésilien LULA DA SILVA ,qui était la semaine dernière en Guinée Equatoriale pour la réunion des chef d'Etats Africains.
Lula a invité les chefs d'Etat à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois , en libye et en Côte-d'Ivoire : l'interférence de la France et des Etats-Unis constitue un sérieux danger pour la souveraineté africaine et pour les futures générations.
Durant l'assemblée générale sur le rôle des jeunes africains, une session détachée de la réunion avec thème la crise libyenne, Lula a accusé les chefs Africains d'être avides , d'assoifés de pouvoir , de trahir leurs propres pays et surtout d'être des servants de l'occident  qui saccage le continent noir et décime sa souveraineté. La devise de ces chefs d'Etat étant : "chacun pour soi, Dieu pour tous" ne portera pas loin l'Afrique, il faut le sens de responsabilité, d'humilité, de dignité et d'Unité pour bien gouverner ! Critiquant le fait que les leaders africains  sont arrivés au pouvoir par un coup d'Etat ou pour le vouloir des puissances occidentales, il a ensuite critiqué et denoncé le monopole des 5 pays (puissances ?) du monde, ajoutant que : "L'UNION AFRICAINE a 1,4 milliards d'habitants, l'AMERIQUE LATINE 400 000 d'habitants et que c'est inconcevable que les USA, LA FRANCE, LA CHINE, LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE dictent la loi au conseil de securité de l'ONU !!!! Surtout que la crise écomìnomique mondiale provient des Etats-Unis".
Et il a déploré le fait que l'UNION AFRICAINE ne soit financée seulement par 5 pays africains et le reste par des dons occidentaux. Par conséquent, L'UA ne peut pas faire les intérêts de l'Afrique et avoir un poids au niveau international. C'est cette même U.A qui légitime les coups d'Etat, les rébellions ou actions illégales pour l'obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections.
Beaucoup de chefs d'Etat présents avaient la tête basse à qui il a réitéré l'invasion francaise dans le continent noir ! LA FRANCE nourrit et arme les rebelles dans les pays qui ont cessé d'être leurs colonies avec des interférences dans les affaires internes des pays africains ! C'est clair, la référence avec le cas de la Côte-d'Ivoire, où Paris avec l'utilisation de la force a enlevé le président LAURENT GBAGBO pour mettre à son poste Ouattara.
Si pour la Côte-d'Ivoire, rien n'a été fait pour arrêter le coup d'Etat, l'Union Africaine peut demander le cessez le feu immédiat en Libye. En soutien s'est ajouté le président Jacob Zuma, un des chefs opposants qui tient tête à l'occident disant qu'ils n'ont pas le droit d'assassiner KADHAFI.
 
Un silence d'ombre dans la salle de l'UA où les présidents qui sont les talons de l'occident étaient nombreux en l'occurrence ABDOULAYE WADE du Sénégal qui a séjourné à Benghazi pour reconnaître le gouvernement des rebelles, BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui a soutenu la rébellion de OUATTARA en Cote-d'Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l'Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie, PAUL KAGAME du Rwanda qui saccage pour le compte de l'occident et puis SASSOU N'GUESSO du Congo Brazzaville, IDRISS DEBY du TCHAD, PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du Togo, ODIMBA ALI BONGO du Gabon et le dernier recruté qui s'est ajouté à la dépendance des puissances de l'oppression est ALLASSANE OUATTARA de la Côte d'Ivoire !
 
TEXTE EN ITALIEN ENTIEREMENT TRADUIT EN FRANCAIS  PAR KOUAME CELESTIN N'BRAH
LE LIEN D'UN JOURNAL OFFICIEL ITALIEN : http://www.rinascita.eu
Partager cet article
Repost0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 22:16

Franchement, l'arrestation de Mampouya Eric si elle a eu vraiment lieu, n'a aucun sens. L'homme est un militant mais n'a rien de la virulence de certains compatriotes qui font feu tous azimuts sur le pouvoir des reptiliens de l'Alima. Si cette affaire n'a pas été une farce ou une feinte du pouvoir pour impressionner les vrais opposants qui ont du coffre, elle ne pouvait pas faire lieu d'une condamnation quelconque au risque de détruire la crédibilité d'un régime qui a prostitué le pays avec de l'obscénité dans les rues où les filles se mettent nues après des enterrements. Le Congo se meurt, le Congo est à l'agonie et à la fin du règne de Sassou, le pays lui ressemblera comme un frère siamois.  Cliquez sur ce lien et vous constaterez la débauche des moeurs d'une ville comme Pointe-Noire qui célébrait le rite du Tchikoumbi (virginité prouvée publiquement après le mariage).

http://www.youtube.com/watch?v=bYuijMuCOJU

Partager cet article
Repost0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 11:27

Cette affaire est encore pour moi une rumeur mais il est bon d'en alerter l'opinion. Si la toile publie l'information, c'est qu'il y a des chances que l'affaire soit avérée. En effet, si Eric Mampouya qui ne faisait que recopier des articles écrits par d'autres - même s'il en signait quelques-uns - est arrêté, imaginez ce que ferait le pouvoir au Lion de Makanda si je rentrais au pays, moi qui ai été identifié physiquement par le général Olessongo et une cohorte d'espions le 21 septembre 2009 - au tribunal de grande instance de Paris...

Eric Mampouya est un ami et son courage mérite d'être reconnu car il a ouvertement écrit sur son blog qu'il allait séjourner à Brazzaville au mois d'août 2011.  Il était donc facile de lui concocter un comité d'accueil.  Au début, je publiais ses textes (supposés) avant qu'il ne crée son propre blog. Vous pouvez encore les trouver sur le site de DNCB...

Il me semble qu'il ait la nationalité française. Si c'est le cas, nous alertons les autorités françaises, l'ambassade de France au Congo de la disparition probable de monsieur Eric Mampouya, citoyen français, à Brazzaville.

A monsieur Denis Sassou Nguesso, vous avez dit qu'au Congo personne n'était emprisonné à cause de ses opinions. Une vidéo existe à ce propos. Nous souhaitons que vous en fassiez la preuve en laissant monsieur Eric Mampouya passer des vacances paisibles avec sa famille. Un homme d'Etat digne de ce nom doit être capable de s'élever au-dessus de la critique de ses concitoyens car elle est légitime puisque le pays va mal. Si nous qui sommes à l'étranger ne disons rien, qui portera la parole du Congo à la face du monde ? C'est ce que j'ai dit au tribunal correctionnel de Paris quand j'ai fait face au procès par procuration que m'a fait le grand éléphant au travers d'un membre de sa famille : tous ceux qui m'ont écrit ont été unanimes à ce sujet. En tout cas, je ne trouve  dans les pulications d'Eric Mampouya aucune virulence qui expliquerait qu'il subisse un interrogatoire musclé de la part du général Ndinga ou du colonel Bayidikila.

Eric Mampouya, je vous le signale, est un civil, un civil inoffensif qui n'a usé que de mots pour dénoncer la détresse de son pays et cela ne mérite pas un comité d'accueil violent et barbare. S'il manquiat un seul doigt à mon ami Eric Mampouya, cher monsieur Denis Sassou Nguesso, vous apparaîtrez à la face du monde entier comme un monstre. Eric Mampouya ne menace point votre pouvoir par sa présence au Congo.

J'ai toujours pensé, monsieur Denis Sassou Nguesso,  qu'il y avait encore en vous un microgramme d'humanité. Je vous prie de ne pas le perdre car aux yeux du monde, vous cesseriez d'appartenir à la gent humaine s'il arrivait malheur à Eric Mampouya. Si pour la mort de Bruno Jaquet Ossébi, vous avez eu l'alibi de l'incendie, dans le cas d'Eric Mampouya, vous n'auriez aucune échappatoire. CET HOMME N'EST PAS UNE MENACE POUR LA SURETE DE L'ETAT ROYAL DONT VOUS ETES LE MALE ALPHA. 

A ceux qui détiennent Eric Mampouya, nous savons que vous avez agi sur ordre de monsieur Denis Sassou Nguesso si l'arrestation iillégale d'Eric Mampouya est avéré. Cet homme bénéficie de la présomption d'innocence puisqu'aucune plainte connue n'a été portée contre lui au Congo qu'on sache. S'il s'agit d'une mesure d'intimidation, vous constatez bien que les deux ans de procès par procuration que j'ai subis n'ont pas entamé ma détermination. Eric Mampouya ne cessera pas son combat.

Cette affaire est encore à tirer au clair mais nous savons qu'Eric Mampouya doit revenir en France. S'il ne revient pas ou s'il revient éclopé, nous saurons tous que la parole de Denis Sassou Nguesso est encore plus légère qu'elle ne l'est déjà quand il prétend que personne n'est en prison au Congo à cause de ses opinions. Dites-nous, au nom de quoi, si le cas est avéré, aurait-on arrêté Eric Mampouya ?

Les Congolais de la diaspora doivent se mobiliser pour soutenir Eric Mampouya pour éviter qu'il ne soit victime du zèle ds chiens de garde de monsieur Denis Sassou Nguesso. 

Eric, courage, nous sommes avec toi. N'aie pas peur. Ils te te feront rien car tu n'as rien à te reprocher.

Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 20:47

Constat séculaire que celui de voir l'Afrique toujours attendre des solutions venues d'ailleurs. Elle a pourtant une organisation nommée Union Africaine à la tête de laquelle trône le Gabonais Ping mais qu'il s'agisse de politique, d'économie, de culture, etc., en cas de problème, les solutions viennent toujours d'ailleurs. Les problèmes sont du dedans, les solutions du dehors. C'est l'image d'un affranchissement impossible à l'Occident que nous donne l'Afrique au moindre problème. Les Etats noirs au sommet desquels règnent les gouverneurs noirs attendent les ordres des maîtres du monde.

La Somalie est en guerre depuis plus de trente ans, la guerre est aussi vieille que la famine. D'ailleurs, les deux sont liées - même si le climat y rajoute de l'aigreur. Il y a des moments comme ça où l'on fait semblant de croire que la souffrance de l'Afrique n'existe plus comme si les Somaliens n'avaient pas faim avant la crise financière que traversent les nations occidentales et les Etats-Unis. Coïncidence informationnelle que les deux informations (crise en Europe et famine en Somalie) apparaissent au même moment ou fait délibéré des médias occidentaux politisés ?

Il est de coutume que l'Europe souffrante se console en exhibant à ses fils la misère de l'Afrique. "Tu n'es bien dans ton pays, mon fils ? Je t'envoie au Sénégal voir le spectacle de la misère et de la nudité économique...". C'est rassurant que la crise occidentale se déroule en pleine abondance du boire et du manger quand l'on voit les corps décharnés des Somaliens. Ca vous calme une opinion nationale, ça humanise la crise car la crise américaine se déroule dans l'embonpoint de ses citoyens gavés d'hormones et de laitages.

L'Afrique doit apprendre à se prendre en main car il n'est pas normal que les Etats africains ne fassent rien et ajournent la réunion sur la Somalie au 25 août 2011. Il y a urgence, Excellences !  Ensemble, vous pouvez être porteurs d'immédiateté, de solutions emblématiques qui démontreraient à la face du monde que le Noir n'est pas indifférent à la douleur du Noir. En Somalie, il y a plus d'hommes de douleur que d'hommes de couleur et c'est toujours à la souffrance de la masse agissante que l'Occident chrétien s'en rappelle. Hélas, les Etats africains sont comme des chiens qui ne regardent que par terre à la recherche d'un os perdu.

Certes, les Etats africains qui sont en autosuffisance alimentaire se comptent sur les doigts de la main mais ce n'est pas une raison pour ne pas intervenir en Somalie, de ne pas tendre la main à un autre pays noir qui meurt de faim. Pourquoi ne pas adopter de petits Somaliens ou accueillir des communautés dans des pays limitrophes afin de leur permettre de produire des denrées alimentaires qui seraent ensuite exportées vers la Somalie ? On peut imaginer des solutions et libérer son imagination ; hélas, les chefs d'Etat africains ne savent pas le faire : c'est plus dans le sens du détournement de denier public qu'ils excellent parmi les grands de ce monde.

L'Europe agit souvent entre monstruosité et humanisme, entre cruauté et paternalisme, entre pillages et dons humanitaires. Comme si on humanisait la monstruosité, la cruauté. L'Afrique souffre d'indifférence parce qu'elle n'a pas appris à aimer son propre frère et les Etats dans leur lenteur d'exécution nous le rappelle tout le temps. Pourtant, c'est le moment d'envoyer le message d'une solidarité africaine agissante - même si je pense que l'on devrait d'abord arrêter la guerre dans la corne de l'Afrique - au besoin, l'Union Africaine devrait assurer une tutelle de la Somalie jusqu'à ce qu'elle soit capable de se régir de façon adulte. Il est curieux que l'Afrique ne produise pas d'armes mais qu'elle couve tout le temps des conflits subis par des populations innocentes. La Somalie n'a pas seulement faim de pain en cette période de ramadan ; elle a aussi soif de paix et de la paix au pain, il doit y avoir deux mains tendues. Deux mains noires qui se regardent en face.

Partager cet article
Repost0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 09:46

Pour comprendre de façon simple notre constat de paradoxe, il vous suffit de prendre illustration sur les individus : si les médias vous disent que Bill Gates ou quelqu'un d'autre est le plus riche du monde, à aucun moment il ne vous viendrait à l'esprit qu'il est aussi le plus endetté de la planète ! En effet, on se demanderait à quoi lui sert sa fortune. La richesse est une thésaurisation, une accumulation qui dépasse plus que de raison, plus que de nécessité. Un riche a de quoi vivre un million de vies à 200 ans voire plus. Donc si l'on se retrouve dans une situation dans laquelle, on perçoit un pays comme l'Amérique dans le profil du pays le plus riche et en même tant dans la figure du pays le plus endetté, on entre en plein paradoxe. Si les Etats-Unis sont le pays le plus riche du monde, pourquoi ont-ils besoin d'emprunter jusqu'à 14000 milliards de dollars et au-delà ? Ce n'est pas seulement le lot des Etats-Unis puisque de nombreux pays sont dans le même panel, dans la même configuration. A la vérité, la richesse des individus n'est pas la richesse des Etats - même si dans le PIB d'une nation, on mélange les individus, les sociétés, les ressources du Trésor du public,  etc.

Que le ciel nous envoie un économiste de génie pour lire ce monde qui marche sur la tête. Aucune théorie économique ne permet de comprendre le fonctionnement de l'économie mondiale actuelle. Des pays riches fortement endettés - notamment les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, des pays pauvres faiblement endettés mais qui ne parviennent pas à se développer de façon concurrentielle aux nations riches - parce qu'il leur manque sûrement le savoir actant nécessaire à leur autodéveloppement. Quant aux bourses en dégringolade, elles ne rendent compte que de l'état à un moment M de la cotation d'entreprises privées  sur les marchés - désormais gérés par des machines, des puissants ordinateurs comme nous l'avons écrit dans un précédent article. L'Etat surveille ces grandes entreprises car il est dépendant de taxes et impôts divers qui lui sont versés par celles-ci.

L'Occident vit au-dessus de ses moyens depuis la fin de la planche à billets pour Etats, vu que les Banques Centrales émettant la monnaie sont des organismes privés. Il y a aussi le gaspillage. Les pays dits riches c'est 20% de la population mondiale qui consomment  80% des ressources de la planète - ce qui est énorme et prête le flanc au gaspillage. Des tonnes de vivres vont à la poubelle tous les jours pendant que l'Afrique meurt de faim sous les Tropiques ou en Somalie. Economie en Europe ne signifie pas gestion à l'essentiel mais à l'excès et il n'est pas étonnant que des problèmes apparaissent.

Il y a l'argent public et l'argent privé. Du côté du privé, les riches deviennent de plus en plus riches. Pendant que l'Amérique quémande une partie de son budget, la société à la pomme Apple engrange des bénéfices colossaux. C'est aussi cela l'Europe, des sociétés plus riches que des Etats, des entreprises fonctionnant  commes des Etats dans l'Etat. On surveille l'argent public par l'endettement et l'argent privé par la croissance. Face à la pression des marchés asiatiques et émergents, l'Europe s'essouffle et semble ne plus tenir le rythme. Rien ne va plus comme avant. Personne n'arrive plus vraiment à enrayer le dysfonctionnement de ces grosses machines conçues pour avaler la plus grosse partie de l'énergie de la planète. L'Europe a connu une crise des banques et connaît aujourd'hui une crise des Etats comme si le sauveur d'hier avait pris aujourd'hui la place du condamné. Comme si cela n'était pas assez compliqué, l'économie américaine va mal, elle dont la note vient d'être dégradée à AA+ (j'aimerais bien connaître la note du Congo...).

Rien ne fonctionne vraiment comme il faut en Occident depuis une vingtaine d'années où les Etats et les nations crient à la crise. Il est évident que les Etats n'ont plus de planche à billets et n'ont plus le droit d'exploiter des entreprises florissantes - à quelques exceptions près - pour faire du bénéfice et éviter le recours à la dette. La seule grande planche qui reste aux Etats européens est l'impôt et les taxes... Une planche pas assez large !

En fait, l'endettement est une sorte de jeu de dupe qui ne sert qu'à tenir les nations en servitude. Même les plus riches. Nous savons que l'Amérique ne remboursera jamais les 14000 milliards de dollars et bien au-delà si l'on se réfère au relèvement de l'endettement de ce pays. C'est une question simple à expliciter : imaginez un Etat qui a besoin de X pour couvrir l'ensemble de ses dépenses et qui se rend compte qu'il ne dispose que de X-A. Il lui faut emprunter A à un taux T - ce qui revient à dire qu'il remboursera A(1+T) et comme il n'a que l'obligation de commencer par d'abord payer les intérêts, il lui faudra, s'il n'a pas réussi à avoir une croissance importante, pour son fonctionnement, à se doter d'une somme correspondante à X+A ; ce qui le conduit à emprunter encore une somme X+2A à un taux qui varie selon la notation du pays qui elle dépend de la capacité du pays à rembourser sa dette. En fait, la croissance des pays n'est suivie à la loupe par les marchés que pour apprécier la capacité des nations à rembourser leurs dettes. Il faut donc que le pays honore ses traites. Supposons que les marchés consentent à lui prêter de l'argent au même taux T, sa dette devient 2A(1+T). Ainsi de suite. En suivant ce modèle qui n'est pas du tout parfait, je vous le concède, on parvient à une dette sans fin. Le compteur chaque seconde de la dette américaine fait peur ! Comme les Etats sous la pression des entreprises sont obligés de ne plus exercer des activités lucratives, ils sont obligés de vivre de taxes, impôts et de dettes. En ce qui concerne les impôts, un tabou a été levé quand le peuple français a compris que TOTAL ne payait pas d'impôts en France, TOTAL, pourtant la plus riche des sociétés cotées au CAC40, la bourse française. Le président français est même allé jusqu'à révéler qu'un million de retraités étaient payés grâce à la dette !

Le modèle de l'économie mondiale embrouillé par des fonctions mathématiques complexes et des ordinateurs devient de moins en moins lisible. Nous savons qu'il y a eu cinq siècles pendant lesquels la traite négrière a fait la fortune de l'Occident. C'est le point de départ de la constitution de grosses fortunes et d'un décollage économique sans précédent du fait d'une main d'oeuvre gratuite. Ensuite, il y a l'exploitation des richesses de l'Afrique et des autres continents conquis, exploitation possible à cause de l'argent de la traite qui a permis la création de certaines grosses banques. Cependant, cela ne suffit pas : la population occidentale grossit vite et avec les deux guerres mondiales plus la faible natalité, l'Europe est vieillissante et cela nécessite beaucoup d'argent. Les Etats doivent s'endetter puisqu'ils ne peuvent indéfiniment relever les taxes.

Comment lire la dette des pays riches ? Un parasitisme supplémentaire au pilliage des richesses ? Un jeu alimenté par les illuminatis qui veulent tenir les nations pour les amener à accepter leur gouvernement mondial ? Pourquoi les créanciers continuent-ils à prêter de l'argent à l'Europe et l'Amérique surendettées - alors qu'ils ne sont pas sûrs d'être remboursés ? Qu'est-ce qui rend légitime l'hégémonie du dollar sur les autres monnaies puisque l'économie américaine chancelle ? Nous avons des doutes sur la légitimité du dollar à être la monnaie universelle puisque l'Amérique est le pays le plus endetté au point où des voix s'élèvent pour la création d'une monnaie neutre.

Le jeu de "si vous arrêtez de me prêter de l'argent, je ne pourrai plus vous rembourser", à qui profite-t-il vraiment ? D'un côté, il y a ceux qui prennent de l'argent et de l'autre, ceux qui tiennent les promesses des remboursement avec intérêts qu'ils appellent TITRES, des dettes d'Etat valables quel que soit le gouvernement en place - au nom de la continuité de l'Etat. Qui prend le plus gros risque ? Jusqu'à quand va-t-on jouer à ce jeu ? 

Nous suivons avec intérêt ce qui se passe au Congo. Ce n'est pas en raccordant Oyo à Imboulou que Denis Sassou Nguesso va rembourser les 285 millions de dollars des Chinois ! A 20.000 francs cfa l'abonnement mensuel, cela ne rapporte pas grand'chose. Encore faille-t-il que les habitants d'Oyo qui laissent les ampoules allumées la journée payent ! Sassou envisage déjà de vendre l'électricité d'Imboulou à Kinshasa qui possède le barrage d'Inga, l'un des plus important d'Afrique ! Quel paradoxe - alors que Brazzaville est toujours dans le noir !

Pendant que l'Europe se soucie de la santé de ses grosses entreprises cotées en bourse et de la crise financière de certains pays comme la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, l'Italie - au moment où le sauvetage de la Banque Centrale Européenne dirigée par monsieur Trichet ne produit pas les résultats escomptés, la famine frappe la corne de l'Afrique et l'Europe endettée doit encore nous venir en aide - alors même que l'Afrique est un continent si riche, elle dont l'UA a reporté sa réunion sur la famine en Somalie au 25 août 2011 comme si on pouvait ajourner la faim !

Il y a quelque chose de paradoxal dans ce monde et on se demande quoi. Ou qui. Entre les besoins réels des uns et la cupidité des autres, il y a un équilibre précaire qui est exagéré par la spéculation. Ce monde tient grâce à la naïveté des Etats-esclaves et à la confiance cupide des maîtres du monde. Si la confiance et la cupidité s'écroulent, vous  vivrez la plus grosse crise de l'humanité.

Dans tout cela, ne perdez pas de vue que l'argent qui sert à manipuler l'humanité, ce n'est que des bouts de papier avec des chiffres dessus qui plongent le monde dans les abysses d'un dérèglement planétaire. De l'argent qui souvent est créé ex nihilo. Nous sommes dans ce monde exactement au point où paradis et enfer se confondent. Ce qui fait que certains sont au paradis et d'autres en enfer sur la même planète. Satan-Eblis-Lucifer ou celui qui a créé ce système de choses a tout d'un homme avec un coeur de tigre et un estomac de baleine...

N.B. Un tableau dynamique de la dette des pays développés qui permet la notation des pays selon un critère de trois A. Source :

http://www.economist.com/blogs/dailychart

Partager cet article
Repost0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 13:21
"Quand les mots dansent l'émotion,
Quand le verbe devient musique de l'âme,
Quand se crée par les signes qui cristallisent nos joies et larmes,
nos rires et regrets, un lien de coeur à corps, de mots à chair,
Un pont de chair à langueur,
Voilà, là tu sais, là tu sens que poesis est né
Pour faire de notre langage l'art de l'émotion par le silence des signes qui parlent..."
Partager cet article
Repost0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 10:53

Même dans ses pires cauchemars, Hosni Moubarak n'imaginait pas qu'il soit un jour jugé dans son royaume. Un pharaon jugé ? inimaginable ! C'est un dieu, un fils d'Horus ! Un aussi long règne finit par donner l'impression que le peuple est soumis, conquis, terrassé à jamais et que tout baigne jusqu'à la mort. Hélas, l'histoire a des soubresauts qui font que des dictateurs ont des surprises désagréables. Bien que malade, Hosni Moubarak doit faire face à la justice de son pays avec deux de ses fils. Ce qui se passe ailleurs nous inspire d'abord des allusions à notre propre pays car nous aussi avons notre Hosni Moubarak en pire : Denis Sassou Nguesso. Aussi, peut-on imaginer que Denis Sassou Nguesso, ses fils, ses frères, ses neveux, etc, se retrouvent face à la justice de notre pays ?

Regardez le visage de l'Egypte sous Hosni Moubarak. L'Egypte a l'électricité, l'eau, le métro, des routes et autoroutes, etc. Un pays qui n'a pas une seule goutte de pétrole ! Le développement d'un pays se lit dans ses infrastructures et le Congo, tout ce que nous voyons, c'est Sassou créant un canal pour doter Oyo d'électricité. L'Egypte,  pays touristique, ne peut pas souffrir de la moindre comparaison avec le Congo qui manque de tout. Sassou en fait ne se préoccupe que des siens et du nord d'abord ; j'en veux pour preuve le fait qu'Oyo, une petite bourgade de pêcheurs transformée en "ville", a l'électricité d'Imboulou avant la capitale Brazzaville tandis que Pointe-Noire, la ville pétrolière, n'a rien du tout. Les crimes de Sassou et de son clan sont de loin plus crapuleux que ceux de Moubarak et de ses fils. Sassou a tué, volé, pillé, vendu le pays aux étrangers. Il a marché sur 100.000 personnes afin de revenir au pouvoir par la force. Alors, je caresse en mon for intérieur l'idée que ce qui arrive à Hosni Moubarak lui arrive demain. En soutenant Kadhafi contre la France, Sassou a cassé la branche où il est accroché. Rien n'empêche que demain il en ressente brutalement la chute même si les richesses pétrolières qu'il donne grâcieusement à la France agissent comme des facteurs atténuant sa trahison - comme un filet de sécurité.

Le fils de Moubarak se voyait déjà au pouvoir mais son avenir, c'est un cachot, derrière les barreaux. Christel Sassou Nguesso doit bien regarder ce qui se passe en Egypte - même si le pays des pharaons n'a rien à voir avec le royaume d'Oyo-Congo. Peut-être que son avenir n'est pas la prison mais pourquoi pas la fuite ?

Partager cet article
Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:38

La gravité des propos tenus par l'homme qui est certainement filmé à son insu est insoutenable : il va jusqu'à dire qu'il manque des chromosomes aux Noirs - c'est-à-dire, que nous n'appartenons pas à la même espèce. Il  félicite sa race en disant : "Il y a cinq siècles, nous avons bien travaillé...". Cet homme qui dit avoir vu Sarkozy - ce qui en fait quelqu'un d'assez proche du président français va jusqu'à dire : "LE PEN a raison..." - ce qui augure du vrai discours que les hommes politiques tiennent quand ils sont entre eux. Il estime que les Noirs doivent servir les gagnants, les conquérants et ceux qui réussissent sont ceux qui l'ont compris. Cela renvoie que le soutien de la France aux dictateurs africains ne peut signifier qu'une chose : ils ont publiquement prêté serment de servir la puissance tricolore. L'homme a un langage châtié, cru et dit ouvertement ce qu'il pense ; les Juifs ne sont pas du reste Rama Yade se voit traiter de "bourgeoise" dont le rôle auprès de Sarkozy était d'attirer les voix de l'électorat noir. Il est convaincu de la supériorité raciale de l'homme blanc que ses propos sont à ne pas en douter des propos racistes.

Il est tellement convaincu de sa supériorité qu'il ne tient même pas à l'expliquer puisqu'il dit : "C'est comme ça... La nature est cruelle". Cependant, la cruauté de l'homme n'est pas celle de la nature : aucun être vivant en dehors de l'homme ne massacre ses semblables ou ne les oblige à travailler pour eux de force. Dans la nature, les animaux prennent ce qui est essentiel à leur survie et il n'y a aucune cruauté à cela. Les lions ne colonisent pas d'autres lions en les forçant à chasser pour eux. Cet homme parle en fait de sa propre cruauté et de celle de l'Occident dans l'histoire. De nos jours, les nations européennes ne dominent sur l'Afrique qu'à cause des lâches comme Denis Sassou Nguesso qui leur accordent TOUT ce qu'ils veulent. Aussi, il est aisé de comprendre pourquoi la France et d'autres puissances essaient de chasser Kadhafi du pouvoir parce qu'il leur tient tête. L'objectif de la protection des populations est déjà atteinte encore qu'il apparaît aujourd'hui des doutes sur les faits concernant ces massacres. 

Les Chinois ont résisté à l'Occident. Aujourd'hui, ils ont la maîtrise de leur économie. La faiblesse des Noirs ne vient du fait qu'il leur manque des chromosomes mais en ce qu'ils souffrent d'un complexe d'infériorité, un trauma causé par cinq siècles d'esclavage. Les idées de l'UPIERAD sont la clé pour libérer l'Afrique des chaînes des puissances occidentales. Notre raciste a bien fait d'évoquer la pugnacité de Mandela qui a sorti l'Afrique du sud de l'Apartheid. Le combat du LION DE MAKANDA est de sortir le Congo des griffes du clan Sassou&Nguesso et de construire un avenir qui regarde le peuple congolais en face.

 

http://youtu.be/SJihwBaEzzs

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 19:25

Au Congo, il y a ceux qui ne savent pas ce qu'ils doivent manger demain et les Généraux. Les Généraux vivent bien - très bien même tandis que des enfants sont obligés de mendier pour survivre parce que l'Etat n'a que faire d'eux ; seule lui importe la conservation du pouvoir. Les Congolais font des pieds et des mains pour que leurs enfants aillent à l'école des cadets qui forment nos soldats. Hélas, cette école est devenue celle où des privilégiés envoient leurs enfants et le concours d'entrée n'est qu'une mascarade. Le pouvoir sait d'avance qui va y aller ou non, les listes étant établies à l'avance.

Savez-vous qu'un Général de l'armée congolaise gagne 5 millions de francs cfa soit plus de 7500 euros ? Dix fois plus qu'un colonel qui ne gagne que 500.000 francs cfa ? Les Généraux sont en majorité du nord mais Sassou sait que pour les tenir, il faut plus que la proximité identitaire : la volonté de puissance n'a que faire du fait que l'on soit Mbochi ou non, du nord ou non. Marien Ngouabi essuyait une tentative de coup d'Etat par mois quand il était au pouvoir. Sassou le sait puisqu'il était l'agitateur en chef de l'armée. Aussi, met-il les mains dans les caisses du Trésor national pour les tenir par l'argent. Eh oui, il y a fort à faire avec l'ambition des uns et des autres parce qu'il doit bien y avoir des ambitieux dans l'armée. Cependant, on y réfléchira à deux fois avant de perdre une position largement avantageuse.Et si le coup d'Etat échouait pour une raison ou une autre ? Vais-je perdre une si belle position de Général pour une gloire hypothétique ?

On pourrait pousser la curiosité jusqu'à se demander combien gagne le seul Général d'armée du Congo si un Général de division reçoit un salaire de 5.000000 de francs cfa ? Certainement le double ou le triple puisque ces émoluments sont fixés de façon arbitraire - de sorte qu'il est plus intéressant d'être officier que docteur dans notre pays.

Sassou sait qu'il doit son pouvoir à l'armée et il sait aussi que c'est par l'armée qu'il pourrait le perdre. Par reconnaissance et par stratégie, il allonge le fric et les Congolais voient de plus en plus les fameux Généraux exhiber des signes extérieurs de richesse. Nous savons que nombreux se sont lancés dans les affaires - notamment à travers leurs femmes. Donner des oeufs pour garder la poule, telle est la politique de Sassou vis-à-vis de l'armée, en fait, sa milice. Avec une telle profusion en billets de banque, l'armée a de fortes raisons de soutenir Denis Sassou Nguesso. Par ailleurs, députés et sénateurs ne sont pas du reste puisqu'ils gagnent aussi des salaires de plusieurs millions.

Le Congo ne peut donc ni compter sur l'armée ni  sur l'élite politique pour faire tomber le grand éléphant. Il ne reste qu'une seule solution : LA RUE ou un coup d'Etat inespéré organisé depuis l'extérieur. Hélas, cette dernière option est peu envisageable, nos officiers en exil n'en possédant pas les moyens. Si Denis Sassou Nguesso, l'homme qui a pris le pouvoir par la force, était renversé par la force, qui s'en plaindrait ?...


Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:33

La franc-maçonnerie est un ordre d'obéissance absolue où l'inférieur doit respect et servilité au supérieur. C'est aussi un espace de confiance aveugle où l'on est sûr du silence des frères qui ont juré fidélité à l'équerre sous les colonnes de Salomon dans la loge - au point de préférer la mort à la trahison d'un frère.  Tout est doc réuni pour qu'elle fonctionne comme un groupe de malfrats sûrs de leur impunité parce que personne ne trahira l'ordre. Il est donc bon lorsqu'on est aux affaires louches de la république, de s'entourer de frères dociles, disciplinés jusqu'à la servilité. Tout dictateur est à peu sûr qu'en présence des frères, il peut dormir tranquille car personne, je dis bien personne n'osera trahir un frère - encore moins un supérieur...

Dans le précarré françafricain, les chefs d'Etat et les ministres sont fournis par la franc-maçonnerie (vous comprenez à présent pourquoi). Il n'y a pas d'exception. Les maçonneries locales, filles-esclaves de la GLNF en général, sont aussi mises à contribution.

En Côte-d'Ivoire, le franc-maçon Alassane Ouattara est entouré de ses frères des Ténèbres,  depuis le premier ministre Guillaume SORO lui-même jusqu'à certains gardes du corps. Le triomphe de la maçonnerie est celui de la néocolonisation qui passe désormais par le canal spirituel pour ensuite faire main basse sur les richesses du continent par la voie économique. Il n'est donc pas étonnant que le business est florissant au sein des loges. La Côte-d'Ivoire est une colonie française parce qu'elle est d'abord une colonie franc-maçonne, euh pardon, une province franc-maçonne...LES_FFM_DE_OUATTARA.jpg

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg