Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 19:27

En ce moment, il prépare activement sa sale besogne de fossoyeur national, en sa qualité de traître éternel et pour échapper à la vindicte populaire qu'il pressent, il a déjà préparé une porte de sortie : il a pris la nationalité française et pourra ainsi fuir le navire tranquillement quand il prendra l'eau et il le sait que les choses tourneront au vinaigre. Tout partira peut-être même de cette occasion. Qui sait ? Comme un pyromane qui a déjà pris les habits du pompier, celui qui a avoué son amitié à Sassou qui le lui a rendu en le décorant, a préparé sa porte de sortie  : prendre une autre nationalité comme certains dans le gouvernement l'ont fait avant lui pour être sûrs de sortir de la tourbe en cas de bourbier.

Il sait que les Congolais sont au courant de son forfait qui n'est plus qu'un secret de polichinelle. En avocat de sa seule petite personne, maître Martin MBERI a déjà tracé la voie qui lui permettra de prendre les voiles. Nous le savons, vous le savez aussi. La traîtrise a bu ton lait, Congo. Ce sont tes propres fils qui te poignardent dans le dos. Il faudra un jour suivre le précepte biblique en séparant le bon grain de l'ivraie...

Tandis que Denis Sassou Nguesso se construit des bunkers comme son ami Mouammar Kadhafi, lui se protège en prenant la nationalité d'un autre pays. L'homme qui aujourd'hui modifie la Constitution congolaise, Martin MBERI, est devenu un citoyen français. Nos sources sont fiables. C'est donc un double traître qui va asséner le coup fatal au Congo, un homme qui a déjà trahi son propre camp, son propre parti l'UPADS, pour le compte de Sassou lors des événements de 1997. Le Congo est le pays où les traîtres ont bon dos...

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 10:59

 

 Le Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires (*)  honorera de sa première visite la République du Congo, du 24 Septembre au 3 Octobre 2011 , afin d'étudier les efforts du pays dans le traitement de la question des disparitions forcées, y compris comment il aborde les cas de disparitions forcées qui ont eu lieu dans le passé : ici, nous voyons tous une allusion aux disparus du Beach.

 

Dans le but de recueillir des informations de sources officielles, le Groupe de travail se réunira avec des responsables gouvernementaux, des organisations de la société civile, des proches de personnes disparues, des représentants des agences des Nations Unies et autres organisations internationales. Nous pouvons augurer d'une coopération faite des autorités congolaises.

 

La délégation du Groupe de travail est constituée de M. Olivier de Frouville, vice-président du Groupe de travail, et un de ses membres, M. Osman El-HajjéLes experts indépendants, qui visitent le pays à l'invitation du Gouvernement, sera accompagné par des membres du Secrétariat du Groupe de travail du Bureau du Haut Commissaire aux droits de l'homme basée à Genève . On se demande pourquoi d'ailleurs pourquoi le gouvernement invite ce groupe de travail car tout ce qui se fait en politique n'est pas anodin. Est-ce une façon de vouloir parvenir à une clôture de l'affaire des disparus du Beach ?

 

A la fin de la visite, le 3 Octobre 2011 , le Groupe de travail tiendra une conférence de presse à Brazzaville , avec plus de détails à suivre.

 

Un rapport final sur la mission sera soumis au Conseil de droits de l'homme en 2012. Nous espérons que celui-ci sera suivi d'effet car nous savons tous que les disparitions et les assassinats ciblés persistent au Congo où le gangstérisme est la seule politique d'Etat qui a pignon sur rue.

 

__________________________

 

(*) Le Groupe de travail est composé de cinq experts indépendants de toutes les régions du monde. Le président-rapporteur est M. Jeremy Sarkin ( Afrique du Sud ), le vice-président est M. Olivier de Frouville ( France ), et les autres membres sont M. Ariel Dulitzky ( Argentine ), Mme Jasminka Dzumhur ( Bosnie et Herzégovine ) , et M. Osman El-Hajjé (Liban ).


 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 10:31


V

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 08:24

Ayant lu mon article sur le retour des fonds vautours au Congo, notre frère le citoyen X, vient de m'envoyer un mail rectificatif : Kensington aurait en fait reçu plus 900 millions de dollars, presque un milliard de dollars à quelques millions de dollars près ! C'est énorme pour une toute petite dette de 3 millions de dollars, dette qui par ailleurs ne s'explique pas si l'on considère que le niveau des surliquidités  le Congo possède à la BEAC est important et cela, CHAQUE ANNEE ! 900 millons de dollars, c'est presque un milliard d'euros, c'est-à-dire, plus de 635 milliards de francs cfa, de l'argent qui aurait permis le démarrage de la construction du barrage de Nsounda à Pointe-Noire où la construction de quatre universités et de quatre hôpitaux hautement équipés. Et il en resterait pour les écoles, les collèges et les lycées !

 Nous écrivons tous les jours pour montrer le gâchis de l'argent de notre pays par un régime malade qui a perdu le sens des responsabilités. Nos écrits ne ventilent pas du vent mais s'appuient sur des faits. En effet, comment comprendre que l'on soit riche et que l'on s'endette tout de même ? Peut-on imaginer que Bill Gates s'endette avec tout le pognon qu'il a ? Nous avons donc fait l'hypothèse qu'il s'agit en vérité d'une dette privée qu'on transforme en dette d'Etat car nous ne voyons pas les bienfaits de ces endettements sur le quotidien du peuple congolais. 

Juste pour ouvrir une parenthèse à propos des dires de monsieur le sinistre porte parole du gouvernement Okiémy : il est tout à fait naturel de concevoir la sortie de sommes gigantesques du trésor public congolais en ce qui concerne l'affaire des mallettes car il suffit d'un ordre d'une mallette qu'on remplirait en devises pour que le ministre des finances s'exécute et si cette mallette est une mallette diplomatique, elle peut voyager sans être fouillée ou dérangée. D'ailleurs, on peut même envisager que ces retraits soient effectués sur les surliquidités du Congo qui ne sont pas comptabilisés dans le budget et comme cela se passe au niveau de la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique Centrale), tout peut se faire incognito.

Je me souviens de la vidéo sur la Françafrique de la scène suivante : Sassou rentre dans sa villa Cristal qui faisait office de palais présidentiel mêlant joyeusement affaires privées et affaires publiques. Il est salué respectueusement par le ministre Ondongo et lui l'air méprisant se contente de dire : "Han, tu as l'argent ?" La vidéo peut se trouver sur Youtube ; vous pouvez donc vérifier. Sassou m'a fait l'impression d'un homme qui ne s'intéresse qu'à l'argent et à rien de plus. Cela prouve qu'Ondongo, ministre des finances, reçoit souvent l'ordre de sortir des mallettes d'argent du Trésor public.

On casse des cacahuètes sur le dos du peuple depuis les indépendances et les mallettes sont comme le prix à payer pour un règne dictatorial toléré, protégé et même encouragé. Ce n'est pas pour rien que l'Elysée est seule à gérer les affaires africaines - alors que tout le reste est soumis à l'assemblée nationale française...

Tout se passe comme si la folie était au pouvoir, comme si la démence dirigeait le pays, comme si Satan lui-même était assis le trône qui devrait normalement faire le bonheur d'un peuple. Quelque part, ce régime a perdu le sens de la réalité comme il a depuis longtemps perdu le sens des responsabilités. Et Sassou oserait parler de responsabilité partagée ? A chacun sa folie, à chacun sa hantise, à chacun son heure de jugement...

Le mail avec le lien du site qui indique la source américaine pour vous permettre de vérifier les dires (c'est une image donc le lien n'est pas actif) :

900M_BIS.jpg


Le Congo n'est-il pas une bonne poire pour la gourmandise de ces pilleurs de nation ? Et Okiemy peut-il nous dire si cet argent a été payé sous une mallette ou avec la permission de la fausse assemblée nationale ? Et toc ! Selon un monsieur de la présidence de la république que je tairai le nom 90% de l'argent du Congo circule de façon souterraine et cet homme travaillait au coeur du système pour que la fiabilité de sa parole ne souffre d'aucune suspicion...

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:56

Les compagnies suivantes sont interdites de survol et d'atterrissage en territoire européen.
Angola : Aerojet, Air 26, Air Gicango, Air jet, Air Nave, Angola Air Services, Diexim, Fly540, Gira Globo, Heliang, Helimalongo, Mavewa, Sonair.
Djibouti : Daallo Airlines.
Guinée équatoriale : Cronos Airlines, Ceiba Intercontinental, Egams, Euroguinena de Aviación y Transportes, General Work Aviación, GETRA (Guina Ecuatorial de Transportes Aéreos), Guinea Airways, Star Equatorial Airlines, UTAGE (Union de Transporte Aéreo de Guinea Ecuatorial).
Liberia : Toutes les compagnies certifiées par les autorités responsables de la surveillance réglementaire du Liberia sont sur la liste noire de la Commission européenne.
République du Congo : Aero Service, Equaflight Services, Société Nouvelle Air Congo, Trans Air Congo.
République démocratique du Congo (RDC) : African Air Services Commuter, Air Kasai, Air Katanga, Air Tropiques, Blue Airlines, Bravo Air Congo, Business Aviation, Busy Bee Congo, Cetraca Aviation Service, CHC Stellavia, Congo Express, Compagnie Africaine d'Aviation (CAA), Doren Air Congo, Entreprise World Airways (EWA), Filair, Galaxy Kavatsi, Gilembe Air Soutenance (Gisair), Goma Express, Gomair, Hewa Bora Airways (HBA), I.T.A.B. (International Trans Air Business), Kin Avia, Korongo Airlines, Lignes Aériennes Congolaises (la compagnie aérienne nationale de la République démocratique du Congo), Malu Aviation, Mango Aviation, Safe Air Company, Services Air, Swala Aviation, TMK Air Commuter, Tracep Congo Aviation, Trans Air Cargo Service, Wimbi Dira Airways, Zaabu International.

République de Mauritanie : Mauritania Airways.

République du Mozambique : Mozambique Airlines - Linhas Aereas de Moçambique, Mozambique Espress/Mex, Trans Airways/Kaya Airlines, Helicopteros Capital, CFA Mozambique, Unique Air Charter, Aerovisao de Mozambique, Safari Air, ETA Air Charter LDA, Emilio Air Charter LDA, CFM-TTA SA, Aero-Servicos SARL, VR Cropsprayers LDA.

République du Bénin : Aero Benin, Africa Airways, Alafia Jet, Benin Golf Air, Benin Littoral Airways, Cotair, Royal Air, Trans Air Benin.

République gabonaise : Afric Aviation, Air Services SA, Air Tourist, Nationale et Regionale Transport, SCD Aviation, Sky Gabon, Solenta Aviation Gabon.

République du Ghana : Meridian Airways Ltd.
Rwanda : Silverback Cargo Freighters.

Sao Tomé-et-Principe : Africa Connection, British Gulf International Company LTD, Executive Jet Services, Global Aviation Operation, Goliaf Air, Island Oil Exploration, STP Airways, Transafrik International LTD, Transcarg, Transliz Aviation (TMS).
Sierra Leone : Air Rum, Destiny Air Services, Heavylift Cargo, Orange Air Sierra Leone LTD, Paramount Airlines, Seven Four Eight, Air Services LTD, Teebah Airways.

Soudan : Sudan Airways, Sun Air Company, Marsland Company, Attico Airlines, Fourty Eight Aviation, Sudanese States Aviation Company, Almajara Aviation, Bader Airlines, Alfa Airlines, Azza Transport Company, Green Flag Aviation, Almajal Aviation Service, Nova Airlines, Tarco Airlines.
Swaziland : Swaziland Airlink.
Zambie : Zambezi Airlines.

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:03

Les Congolais doivent s'attendre comme la dernière fois que le gouvernement du roi Sassou en appelle au soutien du peuple à cause de l'emprise d'un nouveau fonds dit vautour américain sur l'économie du pays à moins qu'Elenga Blaise n'aille encore représenter le Congo pour négocier avec les vautours dévoreurs de crocodiles.

En fait, ce n'est pas Blaise Elenga le négociateur cette fois-ci mais  Pierre Otto Bongo, homme d'affaires et neveu de Denis Sassou Nguesso. Il aura Denis Sassou Nguesso au téléphone qui lui dictera ce qu'il doit répondre aux Américains.

Voici le contexte : après l'affaire Kensington ayant fait trembler le régime de l'Alima, voilà que surgit une nouvelle attaque économique - alors que le Congo a bénéficié d'une remise énorme de dette sous l'option PPTE (Pays Pauvre Très Endetté) attaque  de la part d'un fonds vautour américain dont l'identité se fera bientôt connaître. Néanmoins, nous sommes au courant que le Congo dont la note est de C dans les agences de notation se trouve derechef dans les rets d'un requin de la finance. Vous devez savoir que la note C signifie que le Congo est classé parmi les mauvais payeurs et on ne lui prête de l'argent qu'à condition qu'il accepte des taux d'intérêt de l'ordre d'au moins 60%.

Quand un pays comme le Congo paie 300 miilions de dollars à Kensington une dette d'à peine 3 millions de dollars, un tel comportement devient vite une incitation à racheter ses dettes o pour essorer financièrement le pays et le sucer jusqu'à la moelle. CE QUE FAIT DEJA SI BIEN DENIS SASSOU NGUESSO ET SON CLAN.

Le Congo est une bonne poire, une passoire financière doublée d'une mangeoire où n'importe peut venir se mettre à la table de la république. Sans invitation. D'ailleurs, c'est le propre des vautours de s'inviter tous seuls devant une dépouille ou une carcasse... Et les vautours qui sentent la pourriture de loin, n'hésitent pas à s'inviter au menu. Le Congo est agonisant que déjà on le dévore  cru - alors même qu'il n'est pas totalement décédé. A la gourmandise éléphantesque des Sassou&Nguesso s'ajoute la voracité des vautours qui menaceront de dévorer l'éléphant lui-même s'il ne cède pas à leur gloutonnerie.

Ils le disent si bien : sur terre, tout est limité mais l'argent est la seule chose qui peut croître indéfiniment. On peut ajouter autant de zéro derrière un UN tant qu'on le peut et dans les affaires, c'est tout le contraire de la morale. Il n' y a qu'à voir comment l'Europe est croulante sous les attaques assassines de ses propres fils et ceux de l'étranger. Le climat des affaires louches en France m'amène parfois à me demander si c'est la France qui se congolise ou si c'est le Congo qui se "francise", tellement les comportements se rapprochent à certains égards - même si je reconnais que la France n'est pas le Congo. Loin s'en faut. Argent, pression sur la justice, trafic d'influence, etc, tout indique que le colon et son ex-toujours colonie ont en commun  de plus en plus de pratiques louches.

Sassou va payer. C'est Denis Sassou Nguesso qui s'endette et qui jouit de l'argent emprunté et c'est le Congo qui paye. C'est Denis Sassou Nguesso qui mange caviar sous Champagne et c'est le Congo qui se trouve en état d'ébriété morbide. Il va trouver le moyen de s'entendre avec les fossoyeurs du pays car il y a un peu du vautour dans cet éléphant-là...

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 22:08

Nous avons eu vent du départ de Sassou en vacances à Marbella en Espagne où il possède une villa mal acquise avec une énorme piscine. Ce départ de vacances avait étonné les observateurs dans la mesure où une pandémie sévissait au pays. Vous me direz qu'il droit aux vacances comme tout homme d'Etat. Nous constatons qu'il boude la France parce que trop indiscrète - alors même que l'affaire dite des Biens Mal Acquis piétine. Les juges n'enquêtent plus du tout. Ce n'est pas moi qui le dis mais la télévision française. Trop d'intérêts en jeu et nous découvrons que la justice française n'a jamais été aussi politisée qu'elle ne l'est aujourd'hui sous la présidence Sarkozy. Toute affaire qui pue un peu la politique est vite saupoudrée de parfum, d'oubli, de négligence. Il arrive même qu'on désaisisse des juges ! Vu la lenteur de la justice française, nous pouvons aller nous gratter...

Tout est-il que Sassou a interrompu ses vacances le 10 septembre 2011 pour regagner Oyo. Il a fallu une bonne raison et nous invitons ceux qui ont des informations à ce propos de nous écrire par le menu contact ou de laisser un commentaire.  Pourquoi Denis Sassou Nguesso a-t-il interrompu ses vacances dorés à Marella ? Si vous avez la réponse à cette énigme, veuillez nous donner des informations, s'il vous plaît. Nous redoutons qu'il se passe un jour quelque chose de très grave au Congo et que les Congolais soient les derniers à être informés...

D'ordinaire quand Sassou s'en va faire la fiesta en Espagne, c'est que la situation du pays est pépère. Il abandonne la maison royale à un neveu et s'en va dollars en poches et maîtresses dans l'avion. Le fait qu'il revienne directement au bercail, c'est qu'il s'est passé quelque chose. Ce sentiment d'une situation politique agitée se renforce quand on apprend que tous les vols internationaux ont été annulés vendredi dernier, le 16 septembre 2011. Il y a des choses louches qui se déroulent en ce moment même dans notre pays. Je vais essayer de contacter mon réseau congolais pour en savoir plus. Vivement la fibre optique dans tout le pays pour qu'on soit renseigné en temps utile...

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 10:29

Desire-Kolingba.JPGFrançois Bozizé le prend pour son mentor et a beaucoup de respect et d'égards pour lui. (Vous serez surpris du nombre de membres de son gouvernement qui ont vécu à Brazzaville et François Bozizé lui-même a vécu au Congo à ce qu'il paraît) : en effet, il est pour quelque chose dans sa conquête du pouvoir et surtout, c'est lui qui l'a initié en franc-maçonnerie. Il va jusqu'à recevoir de lui la paie de ses fonctionnaires ou des voitures pour ses ministres. C'est un bon mentor en apparence, le genre de type qui vous dépanne quand ça va mal.

Cependant, lorsqu'il apprendra que Désiré Zanga Kolingba est au Congo, alors que l'ancien ministre est recherché par la justice de son pays, son équerre va se tordre un peu car le frère Grand Maître l'aura quelque peu trahi : celui qui héberge votre ennemi, comment continuer à penser qu'il est votre ami ? C'est cela Denis Sassou Nguesso, un esprit tordu en qui on ne peut avoir confiance, une âme tourmentée qui aime que ses phobies soient aussi celles de ses amis, que ses cauchemars deviennent ceux de ses protégés, que ses hallucinations soient aussi les vôtres. Avec lui, vous aurez plus d'angoisses en étant proche de lui que loin de lui. Il adore tenir vos ennemis en laisse pour les lâcher contre vous en cas de rouspétage. S'il a aidé François Bozizé dans sa marche vers la magouille suprême, pourquoi ne le ferait-il pas pour André Zanga Kolingba ?

Où sont les ennemis de Kabila ? A Brazzaville, peut-être même à Oyo où il y a l'électricité, l'eau et des villas disponibles. Où sont les ennemis de Bozizé ? Ce dernier peut désormais répondre à cette question.

Kolingba est le nom d'une famille puissante qui a jadis gouverné la république centrafricaine. Désiré Zanga Kolingba est le fils du défunt président André Kolingba. Il savait que le seul pays où il pouvait se sentir en sécurité, c'était le Congo. Le Congo est le pays de l'impunité triomphante où tous les grédins de la planète se sentent comme chez eux tellement la magouille et le désordre règnent. C'est à peine que l'on soupçonne l'existence d'un gouvernement central puisque le laisser-aller est immense. C'est une jungle où les rapaces et les truands prospèrent, un univers où les étrangers sont plus chez eux que les Congolais eux-mêmes. D'ailleurs, les Rwandais et autres assassins sur commande ont tous désormais la nationalité congolaise. Au Congo, ce sont les Congolais qui ont peur et les étrangers qui se sentent en sécurité. Au Congo, ce sont les étrangers qui vivent heureux  tandis que la majorité des natifs croupissent dans la misère et se font insulter. Voici un texte plus détaillé (source :

 


Bangui, 14 sept (C.A.P) – Alors que son suppléant aux législatives partielles du 4 septembre dernier et quelques-uns de ses partisans qui ont été interpellés lors d’une manifestation de contestation des résultats de ces partielles du 5ème arrondissement de Bangui sont toujours détenus à la section recherche et investigation (SRI) de la gendarmerie, Désiré Zanga Kolingba l’ancien ministre et fils aîné de feu général André Kolingba serait arrivé à Brazzaville selon des informations proche de son entourage circulant à Bangui.

Certains journaux de Bangui avaient fait état ces derniers jours de ce que suite à la manifestation de ses partisans visant à contester les résultats des partielles du 5ème arrondissement qui avaient donné Mme Francine Dérant Lakoué devant le candidat Désiré Kolingba, des gendarmes se seraient pointés au domicile de l’ancien ministre pour l’arrêter mais celui-ci était absent. Depuis, ses proches étaient demeurés plusieurs durant sans ses nouvelles.

Quelques semaines auparavant, Désiré Kolingba avait été déjà entendu à la SRI dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte sur la disparition de la somme de 20 millions de F CFA sur les 100 millions décaissés par le trésor public pour le règlement de la facture des prestations de la société REGICA de Cyriaque Dussey lors des cérémonies du Cinquantenaire de décembre 2010. REGICA qui réclame le remboursement de son dû accuse l’ancien ministre Simplice Zingas d’avoir ponctionné la somme de 20 millions de F CFA. D’aucuns à Bangui pensent que cet argent a certes été piqué par Zingas mais ce dernier a dû vraisemblablement partager cela avec les anciens ministres Abdallah Kadre et Désiré Kolingba, tous appartenant au tristement célèbre « clan du Darfour » spécialisé dans la prédation financière du trésor public.

Centrafrique-Presse et certains organes de presse de Bangui avaient publié la copie de la lettre adressée en son temps par le président de la commission nationale des fêtes que fut Désiré Kolingba à son collègue délégué aux finances Abdallah Kadre pour l’inciter à faire diligence dans le décaissement des 100 millions de F CFA représentant le montant de la facture à régler à REGICA. Cela fut fait mais au lieu d’un virement bancaire sur le compte de REGICA, c’est plutôt en espèces sonnantes et trébuchantes que ce pactole a circulé de main à main et c’est au finish Zingas qui a déchargé l’enveloppe de 80 millions de F CFA à Mme Dussey.

Tous les protagonistes de cette affaire ont été entendus dans le cadre de l’enquête judiciaire qui a été ouverte après une première audition de Dussey et Zingas par le Médiateur de la République Mgr Paulin Pomodimo sur instruction de Bozizé en personne.

Après son départ du gouvernement en avril dernier, on prêtait à Désiré Kolingba l’intention de solliciter à Bozizé d’être nommé comme ambassadeur de Centrafrique à Paris mais il n’a pu depuis, être reçu par Bozizé qui pour ce poste, continue d’hésiter entre plusieurs personnes dont les noms changent selon les révélations de Centrafrique-Presse. C’est ainsi qu’après Ambroisine Kpongo, le nom d’Elie Ouéfio, secrétaire général à la présidence et du KNK a été écarté. Entre temps on a prêté à Bozizé de penser fortement à Parfait Anicet Mbay mais celui-ci traîne quelques casseroles qui pourraient aussi donner lieu à des ennuis judiciaires donc son éventuelle demande d’agrément pourrait bien être rejetée par Paris.  

Désiré Kolingba connaît bien Brazzaville pour y avoir déjà trouvé refuge après le coup d’Etat manqué du 28 mai 2001 de son défunt père. Il y serait même retourné récemment pour obtenir de quoi  assurer sa campagne électorale pour les récentes partielles. Si sa présence de nouveau à Brazzaville se confirme et s’explique pour des raisons politiques et découle d’une fuite délibérée de Bangui pour se mettre à l’abri au Congo, cela aurait des conséquences politiques sérieuses pour le régime de Bangui même si beaucoup considèrent à Bangui que le fils aîné de Feu général André Kolingba paye ainsi quelque part, son aveugle soutien à Bozizé.


Partager cet article
Repost0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 16:27

D'abord, il faut dire qu'il y a eu une coupure générale d'électricité à Brazzaville et à Pointe-Noire. Certains prétendent que la panne aurait concerné tout le pays. Je parie qu'Oyo était épargné mais ce qui nous a étonné parmi les informations que nous avons reçues, c'est d'apprendre que le trafic aérien a été annulé sur toute l'étendue internationale. Certains vols d'Air France étaient obligés de faire demi-tour - à quelques encâblures du Congo pour non autorisation d'atterrissage.

Si tous ces événements sont avérés, vous pouvez conclure que le fait qu'il y ait eu le barrage d'Imboulou - comme je l'avais prévu, n'a rien changé de la situation énergétique du pays, Imboulou dont on affirme une chute de la production électrique (peut-être le début de la vente de l'électricité vers d'autres cieux...). Sauf peut-être Oyo où Sassou a inauguré un village de policiers où ceux-ci vivent avec toutes leurs familles ; ce qui fait que de nombreux Congolais se demandent pourquoi tout projet initié par Denis Sassou Nguesso doit d'abord concerner Oyo avant toute autre circonscription - comme si Oyo était devenue la capitale du pays.

En fait, Oyo est devenu la capitale politique véritale du pays. Si les Congolais n'intègrent pas cette donnée, ils ne pourront pas comprendre les agissements de Denis Sassou Nguesso qui acte en s'inspirant de  feu le président Houphouet Boigny de la Côte-d'Ivoire qui a fini par faire de Yamoussoukro, son bourg natal, la capitale du Congo. Il a avoué avoir créé le ministère des Grands Travaux en s'inspirant du président Houphouet. C'est en suivant cette logique que nous avons compris que Denis Sassou Nguesso veut faire d'Oyo la capitale du Congo - sans l'avouer. En fait, tout tourne autour d'Oyo : l'électricité, les projets industriels, etc. Oyo est la première servie en tout. On se préoccupe d'abord de cette bourgade de pêcheurs avant tout le reste du pays confirmant le tribalisme éhonté de Denis Sassou Nguesso qui a perdu tout sens des responsabilités politiques.

Nous rechercons encore des informations concernant les causes de l'arrêt du trafic aérien. A-t-il vraiment concerné tout le pays ou juste une partie ? Les témoignages viennent de personnalités sérieuses et sont plausibles à un très haut degré. Il y a forcément une raison majeure pour une telle interruption. Cela dénote néanmoins une instabilité politique qui survient alors même que le grand éléphant politique du Congo n'est pas dans son royaume. En effet, seule une raison politique peut expliquer une telle situation, le Congo n'étant pas en bon terme avec nombre de ses voisins.

Le système dictatorial Denis Sassou Nguesso se délite doucement de l'intérieur et ne conserve que les apparences du pouvoir parce que les crocodiliens du bord de l'Alima savent que le peuple n'est plus avec eux depuis longtemps, un peuple maintenu sous dictature par la force comme on maintient une femme en amour contre son gré by force. Sassou sait que son divorce politique définitif avec le peuple congolais est une question de temps. Wait and see. Believe me,  time for freedom is not so long...

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 10:08

Nous avons besoin de développer un réseau d'information pour traquer le clan Sassou&Nguesso à l'heure H. Sans un puissant réseau, il ne sera pas possible de retrouver tout ce que possède ces crocodiles de par le monde. Pour ne prendre que l'exemple des Kadhafi, ils ont plusieurs affaires au Congo-Brazzaville dont le LAICO MAYA-MAYA, un hôtel de grand standing près de l'aéroport et je ne pense pas que le CNT puisse jamais récupérer de tels biens s'il n'exerce une pression sur le régime de Brazzaville. CELA INDIQUE QUE LAAICO A MUE EN LAICO.

Nous remercions notre frère X qui se reconnaîtra pour le travail qu'il effectue. Que les Congolais qui vivent au Tchad aillent vérifier nos dires : ils entendront le personnel du grand abattoir national du Tchad parler en lingala entre eux, preuve que si le nom est resté "GRAND ABATTOIR DU TCHAD", le propriétaire, lui, a changé depuis longtemps. Et pensez-vous que monsieur Idriss Déby, président du Tchad, ne demande pas de contrepartie au Congo ?

Vous trouverez à présent crédible le fait que je vous révèle que Denis Sassou Nguesso possède lui aussi au travers d'une société un hôtel proche du plus grand aéroport de la capitale angolaise, Luanda. Nous avons juste oublié comment il se nomme. Le business des hôtels de luxe est un marché investi par de nombreux dictateurs mafieux pour cacher le denier public détourné.

CES AFFAIRES MAL ACQUISES SONT DONC DES BIENS DES PEUPLES CONGOLAIS, LYBIEN, TUNISIEN, EGYPTIEN, ETC. Il est est temps que le droit international change pour rendre justice aux peuples floués par les dictateurs qui n'ont aucune légitimité. Aux dictateurs : méfiez-vous car vos alliés occidentaux d'aujourd'hui seront vos ennemis de demain. L'homme qui hier a laissé Kadhafi planter sa tente en plein Paris est son fossoyeur aujourd'hui et il va lui prendre TOUT ce qu'il possède en France pour le rendre au peuple lybien. Alors, méfiance, chers ogres !

Ils viennent au pouvoir pour l'argent, nous viendrons pour rendre au peuple ce qui lui revient vraiment. Nous savons comment ils sont arrivés au pouvoir. Vous ne saurez jamais comment nous y parviendrons. l'UPIERAD assume son statut d'organisation secrète pour éviter toute possibilité d'infiltration.

Voici à présent deux images qui illustrent nos dires.  Un jour, un site comme DNCB sera demain utile pour permettre de retrouver les biens dissimulés par le clan Sassou&Nguesso dans le monde. Nous travaillons dans ce sens mais nous ne parlons pas de tout

Le clan Kadhafi aurait-il l'intention de se planquer au Congo ? Nous en avons l'intuition puisqu'il s'agit pour eux de se cacher dans un pays où l'impunité est de mise. A ce propos, le Congo est une trouvaille parfaite... 

LAICO_HOTEL.jpg

MERIDIEN JA




Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg