Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 23:32

Dieu est VERITE. Il n'est ni dans l'église, ni dans le monde. On doit le chercher en esprit au dedans de nous CAR LA VERITE DEMEURE AU DEDANS DE L'HOMME. C'est une donnée intérieure, c'est pour cela que les anciens la considéraient comme une transformation intérieure de l'homme. C'est aussi pour cela que notre corps est un TEMPLE. Le reste, c'est de la publicité et de la propagande des sectes et des religions.

LA MANIFESTATION DE LA VERITE SE DEROULE TOUJOURS AU DEDANS DE NOUS, DANS NOTRE ESPRIT CAR LA NATURE DE LA VERITE N'EST PAS MATERIELLE MAIS SPIRITUELLE. On dit que Dieu est Esprit parce que SA nature, c'est la VERITE. LA VERITE CONSTITUE LE CORPS DIVIN. C'est pour cela que les VRAIS ADORATEURS adorent Dieu en esprit et en vérité. Ce qui au dedans de nous appréhende LA VERITE, c'est l'ESPRIT. Les sens de l'homme ne sont que des éléments externes de l'esprit intérieur qui lui permettent d'appréhender la réalité matérielle. L'ESPRIT PEUT VOIR SANS LES YEUX ET ENTENDRE SANS OREILLES. Avec quoi entendez-vous votre propre voix intérieure ?

Personne ne nous apprend ce qu'est la vérité si nous ne l'appréhendons de nous-même. LA VERITE N'A QUE FAIRE DE LA PEUR, DE LA SEDUCTION OU DU FANATISME RELIGIEUX.

Merci de ne plus m'envoyer des liens de texte de propagande. J'ai découvert l'antique doctrine des maîtres de sagesse.

On peut vivre charnellement dans le monde mais en esprit ETRE HORS DU MONDE. Même les apôtres de Jésus ne sont pas sortis du monde physique ou des sociétés de leur époque. Il n'y a qu'à lire les actes des apôtres.

Il faut arrêter de croire des inepties. Il vous est demandé de chercher. "CHERCHEZ (LA VERITE) ET VOUS (LA) TROUVEREZ".

 

Ceux qui ont vécu à part de la société (et non du monde), ce sont les Esséniens car les pharisiens et les saducéens avaient dénaturé la vraie daat yehoudi (religion juive) mais certains d'entre eux vivaient au milieu du peuple - en suivant une morale spirituelle à part.

La séparation d'avec le monde est spirituelle. Ceux qui disent que vous êtes sortis de l'église mais vous ne sortez pas du monde n'ont rien compris : NE PAS ETRE DE CE MONDE NE SIGNIFIE PAS VIVRE SUR LA LUNE MAIS NE PAS ADHERER A LA LOGIQUE DU SYSTEME INSTAURE PAR LE MALIN ET APPREHENDER LA CREATION SELON UNE APPROCHE SPIRITUELLE TOTALEMENT DECONNECTEE DE LA LOGIQUE MATERIELLE QUI MENE CE MONDE A SA PERTE...

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 21:16

En ce moment, au Congo, pendant que les retraités meurent de faim, que les étudiants ont des problèmes, que les salariés ont du mal à joindre les deux bouts, la préoccupation de l'ethnie-Etat, c'est un livre écrit par un homme de droit. La question du génocide évoquée dans le livre de maître Dominique Nkounkou, docteur en Droit international, ne peut être réfutée comme l'ont fait les deux griots du régime Thierry Moungalla, menteur devant le grand ndzokou plusieurs fois confondu et Asie Savon de Marseille qui salit le mental, que si l'ethnie-Etat congolais permet qu'une enquête internationale indépendante soit faite sur la question : ON DOIT SAVOIR CE QUI S'EST PASSE DANS LE POOL EN 1998, EN 2000 ET EN 2016. On doit faire un décompte démographique macabre pour commencer par montrer s'il n'y a pas eu intention de massacrer les populations laries depuis les années 1998 ou 2000.

 

Un génocide est intentionnel, programmé politiquement. Il est possible de montrer que la seule région qui est sous le feu des bombardements, des massacres de masse, de l'empoisonnement des sources d'eau et de l'abattage massif des arbres fruitiers est la région du Pool qui hélas est majoritairement habitée par les populations laries. Je parle de majorité car on y trouve aussi des Tékés, entre autres. Ma thèse a évoqué le génocide des populations kongos pour des raisons de nivellement politique car les populations kongos sont majoritaires sur les populations ngalas - obligeant le régime de l'Alima à gonfler artificiellement les régions du nord de la république lors des élections.

 

L'idéologue de la dichotomie politique nord/sud est feu Ambroise Noumazalaye qui a dit que le sud étant plus peuplé, dans le sous-entendu d'une élection à orientation tribale, un nordiste ne peut jamais accéder au pouvoir.  Cela a entraîné la logique du putsch nordiste perpétuel depuis Marien Ngouabi. On taxe souvent le vote dans notre pays d'être un vote ethniquement orienté - ce qui a été démenti par les voix obtenues par le Général Jean Marie Michel Mokoko dans le sud du pays majoritairement kongo, les Bakongos ayant démontré un plus grand penchant démocratique et une plus grande intelligence politique. En effet, au nord, le vote est resté tribal, les candidats comme Parfait Kolélas n'y ayant pas eu un nombre important de voix parce que sudistes.

 

Pour revenir sur le livre du docteur Dominique Nkounkou, je peux comprendre qu'il inquiète car l'idée du génocide qu'il développe, si elle est entendue dans les sphères internationales conduirait inéluctablement à une condamnation et peut-être des procès voire des poursuites suivies d'emprisonnement à l'échelle internationale. Il ne faut donc pas que cette thèse soit répandue et qu'elle prenne corps dans les esprits. Le système dictatorial envoie ses griots allumer des contre-feux. Cela ne suffit pas : on interdit le livre au Congo - sans l'avoir lu, juste par une peur primaire. Attendez, lisez-le ! Il ne se réduit pas à une image ! Il faut en  démonter l'argumentation en rapportant des données de terrain, notamment celles du Pool depuis les années 1998, 2000, 2016 : il ne suffit pas de dire que les Laris vivent en paix dans de nombreuses régions pour donner à penser qu'il n'y a pas génocide. Les Juifs vivaient aussi en dehors de l'Allemagne ; cela n'a pas empêché que l'on parle de génocide. Idem pour le génocide arménien.

 

Lorsqu'on écarte les Kongos ou les Laris de la sphère publique, lorsqu'on attribue l'emploi juste aux Mbochis et aux nordistes, on veut que les Kongos ou les Laris meurent de faim, de soif, de maladie car privés d'emplois, ils ne peuvent pas manger à leur faim ou se soigner. Lorsqu'on bombarde des villages, qu'on les brûle parce que ce sont de villages laris ou kongos, on est dans une intention génocidaire. Les vidéos de 2000 montrent des meurtriers nordistes, drogués qui tirent sur tout ce qui bouge dans le Pool. Il y a là volonté manifeste d'exterminer des populations par simple goût du sang parce qu'elles ne sont pas ngalas ou mbochies. Cette affaire de génocide n'est pas une simple querelle de mots. il faut que :

1) l'on compare les populations du Pool avant 2000, en 2000, en 2016, après 2016. En effet, même si on se contente de massacrer les populations du Pool parce que laries, c'est déjà une volonté génocidaire, c'est déjà un génocide;

2) l'on nous explique pourquoi toutes les régions du nord sont tranquilles et qu'on s'en prend toujours à la région du Pool - à la moindre occasion, au moindre prétexte ;

3) l'on nous motive les destructions des villages, l'empoisonnement de l'eau, l'abattage des arbres fruitiers et l'assassinat gratuit des populations du Pool ; 

4) le pouvoir ethnique venu des bords de l'Alima explique pourquoi les populations kongos et laries qui sont parvenues à fuir dans la Bouenza n'ont reçu aucune aide de l'Etat - alors que les populations nordistes ayant subi le petit Hiroshima  ont été aidées - sur la simple base tribale ;

5) l'on interroge les survivants du Pool pour qu'ils disent si tous les membres de leurs familles sont vivants ou si nombreux ont été assassinés au prétexte d'une opération de police à l'encontre de Ntumi que l'on vient d'amnistier afin qu'il puisse encore en 2021 servir de prétexte à consolidation du pouvoir illégitime de monsieur Denis Sassou alias Nguesso.

Pour ma part, j'ai toujours observé le nivellement des populations kongos majoritaires au Congo pour que les Ngalas soient supérieurs en nombre - de sorte que la démocratie électorale à orientation tribale ou ethnique soit favorable au nord de la république. On néglige les populations kongos, on va jusqu'à détruire l'éducation pour les abrutir - ce que Sassou a publiquement avoué dans une vidéo, on prive les populations kongos d'emploi dans le public comme le privé - sauf à des pures fins de saupoudrage nationaliste.

 

Il y a depuis le retour au pouvoir par la force de monsieur Sassou une volonté manifeste génocidaire à l'égard des populations kongos. Il suffit de voir comment se distribuent les ressources nationales qui pourtant proviennent majoritairement des régions sud du pays. Les villes du sud sont volontairement appauvries, affamées. Même la politique de priver le sud du pays d'électricité entre dans cette logique génocidaire : vous n'avez pas de courant, vous ne pouvez rien conserver et cela ruine vos commerces.

L'ethnie-Etat au Congo applique une politique nazie à l'égard des populations kongos que les membres de l'ethnie au pouvoir sont prêts à massacrer jusqu'au dernier en somalisant ou en rwandisant le Congo. C'est une posture génocidaire poursuivie par Denis Sassou Nguesso depuis près de 40 ans. C'est toujours les populations sudistes qu'on asphyxie. On néglige les régions du sud et on détruit de manière répétée la région très active du Pool. Pour cela, on prend prétexte sur tout pour détruire, pour massacrer, pour affamer, pour empoisonner, pour laisser mourir les populations du sud, notamment laries ou kongos.

 

On ne peut donc pas critiquer à coups de cris et de griffes ou d'arrachage de cheveux un livre qui avance une thèse qui ne peut se récuser que sur le terrain.  UN GENOCIDE, C'EST UN MASSACRE DE MASSE AU SEUL TITRE DE L'ETHNIE, DE L'ORIGINE, DE L'IDENTITE PAR UNE STRUCTURE ETATIQUE, ETHNIQUE CONSTITUEE QUI PROFITE SOUVENT D'UNE POSITION POLITIQUE POUR PERPETRER SON EXTERMINATION. On doit enfin permettre des enquêtes internationales dans le Pool, s'appuyer sur les populations survivantes pour établir s'il y a eu oui ou non GENOCIDE des Laris.

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 09:47

Il est une guerre entre le mensonge et la VERITE qui existe depuis le commencement de l'humanité. Le mensonge est source de la croyance aveugle. Sur le plan spirituel, vous devez dire dans quel camp vous vous situez au lieu de venir poser des questions qui n'ont aucun lien les unes avec les autres.

C'est leur propre BIBLE qui dit ceci : " LES VRAIS ADORATEURS ADORERONT LE PERE EN ESPRIT ET EN VERITE". Cela veut dire que ceux qui se contentent de croire aveuglement sans rechercher la VERITE car ELLE se cherche, ne sont pas des VRAIS adorateurs. Ce verset exclut la croyance comme principe fondateur de la manifestation de la FOI VERITABLE.

DIEU, NZAMBI A MPUNGU, en sa qualité de CREATEUR, n'est pas un sujet de croyance mais de VERITE car la VERITE EST SA NATURE. LA VERITE N'EST PAS UNE DONNEE MATERIELLE - MEME SI LA MATIERE EST SON EPIPHENOMENE : LA VERITE EST STRICTEMENT DU DOMAINE DE L'ESPRIT.

Adorer Dieu en esprit, c'est l'adorer en VERITE. C'est la même chose. SI LA VERITE EST LA NATURE DE DIEU, SON CORPS SPIRITUEL, LA CROYANCE AVEUGLE N'EST PAS DE SON CRU. La science a une preuve de Dieu : l'univers informé. L'information dans la matière ou dans l'onde prouve qu'il y a QUELQU'UN qui l'a mise. Dieu n'est pas un objet de croyance...

Cela dit, il a quand même fallu aux peuples conceptualiser le divin et à ce propos, tous les concepts religieux et tous les mythes fondamentaux sont nés en terre d'Afrique comme nous l'avons déjà montré dans un précédent article : qu'il s'agisse de l'âme, du Paradis (Amadouat), de l'enfer et du jugement divin, de la crucifixion, de la résurrection, de la vie après la mort, du péché, du salut, de la trinité, etc.

Aujourd'hui, nous nous attaquons à la trinité qui est rendue par le christianisme dans le "Père", le "Fils" et le "Saint Esprit" qui joue ici le rôle de la mère car il faut être deux pour avoir un fils. Il faut noter qu'il existe aussi une trinité hindoue appelée trimurti avec Dieu le conservateur (Braman), Dieu le Conservateur (Vichnou) et Dieu le destructeur (Shiva). Cette trimurti qui se résume dans l'AUM ne renvoie en fait qu'à une seule personne en trois fonction : Dieu qui crée, qui conserve et qui ensuite détruit. La trinité de l'église romaine ne vient pas de cette trimurti mais bien de l'Egypte comme nous l'avons écrit sur les réseaux sociaux :

"... les Grecs ont déformé les noms de nos divinités pour en affaiblir la puissance. Ils ont même récupéré certains à leur profit : Isis s'appelle Asset, surnommée Meri Amen, ou par déformation Meri Amon, Mari Amon, Mariam, Myriam, Marie, la Bien-Aimée d'Amen. Osiris s'appelle Asar. Tu remarques que je dis Amen et non Amon car on retrouve le vrai nom du dieu UNIQUE INVISIBLE, c'est AMEN comme dans Amenophis ou Amenemaat, Touth Ank Amen (Toutankamon), etc.

On trouvera le nom de ce DIEU à la fin de la prière juive qui se termine par Amen. Pour embrouiller nos esprits, ils ont dit que cela voulait dire: "AINSI SOIT-IL", ce qui est faux mais cela a fini par être accepté. Notre Père qui est aux Cieux, que ton nom soit sanctifié, etc. Quel est ce nom qui doit être sanctifié ? Il est donné à la fin de la prière : AMEN.

Horus, c'est Heru, Herou, c'est lui le KRST originel qu'on appelle aussi Yshu qui deviendra Ishu, Yeshu, Jésus. Et Osiris est Yuef qui deviendra Yossef, Joseph. La vraie trinité originelle plus vieille de trois mille ans que la chrétienne est MeriAmen (le Saint-Esprit), Yshu Heru KRST (le Fils) et Asar - Osiris (Yuef), le Père. "

Tout y passe dans le mythe de la trinité égyptienne avec la naissance virginale puisqu'en reconstituant le corps de son époux, Asset (Isis) n'a pas pu retrouver le phallus. On parle aussi de curcifixion et de résurrection d'Horus, le KRST. L'église romaine n'a donc rien inventé.

TOUS LES CONCEPTS RELIGIEUX ET TOUS LES MYTHES FONDAMENTAUX SONT NES AFRIQUE

L'égyptologue anglais Wallis Budge a montré que même le mythe d'Adam et Eve est originaire d'Egypte. La Bible est un plagiat de nombreux textes égyptiens, sumériens et babyloniens dont la rédaction s'est faite sous la direction du roi Josias soutenu par le grand prêtre Hilqiyahou et s'est poursuivie à Babylone pendant l'exil sous la direction d'Ezra, Néhémie, Sheshbatsar, Zorobabel et les autres.

Les Africains doivent se réapproprier leur héritage religieux et spirituel et cesser de croire que les Occidentaux ou les Arabes peuvent leur apporter ce qui leur a été volé hier. Nous sommes les inventeurs du fait religieux et du fait spirituel pour avoir été les premiers en contact avec le divin. Nous sommes les seuls, nous Mélanodermes, à procéder de la CREATION DIVINE, le reste est PROCREATION ou MODIFICATION ARTIFICIELLE PAR DEFORMATION GENETIQUE de la création divine pour fabriquer génétiquement une entité à la disposition des forces du MAL. Hélas, nombreux sont nos sœurs et frères victimes de l'esclavage religieux. On peut leur apporter la vérité sur un plateau d'argent qu'ils préfèreront manger le mensonge par terre tellement la croyance a détruit leur faculté à penser par eux-mêmes, à s'interroger et à chercher la vérité qui ne se croit pas qui se cherche - selon ce qui est pourtant écrit dans leur propre Bible.

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 08:52
CAMEROUN/COMME PREVU BIYA A GAGNE : PROPOSITION POUR LA DEMOCRATIE ELECTORALE EN AFRIQUE
Bonjour, mukutu. Préoccupé par la publication d'un livre dont les numéros ISBN papier et livre numérique ont déjà été attribués et le dépôt légal effectué à la BNF, j'écris peu sur le blog me consacrant à la dernière touche du manuscrit mais je dois nourrir mes lecteurs qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux où je suis plus entreprenant. Par ailleurs, je conseille à tous mes abonnés de me suivre sur Facebook (Lion De Makanda Benzila).
 
Les résultats de l'élection présidentielle du mois d'octobre 2018 au Cameroun étaient prévisibles comme nous l'avons prédit ensemble. Paul Biya, 85 ans, au pouvoir depuis 1982, a gagné comme prévu. Peut-être par la fraude comme le clame son principal adversaire monsieur Kamto. C'est ce que j'appelle le pouvoir de proclamation.
 
Que va faire Kamto ?J'ai suivi son discours vidéo. Face à une cour constitutionnelle corrompue, que peut-il faire ? Que lui reste-t-il comme voie de recours - surtout qu'il prétend se battre sur le plan juridique ? Il n'y a aucune voie de recours internationale et la France soutient Biya. Qu'est-ce qui va se passer ? Je présume : rien.
 
En Afrique, la souveraineté nationale nous dessert sur le plan juridique car nous sommes abandonnés à nous-mêmes. Les dictateurs le savent. Les puissances occidentales se réfugient derrière la non ingérence pour cause de souveraineté.  Pourtant, les Occidentaux usent parfois de la force pour imposer leurs préférences en matière de candidat comme ce fut le cas avec le Burkinabè Ouattara en Côte d'Ivoire. On peut évoquer le cas Sassou soutenu militairement par le gouvernement de Jacques Chirac lors de son coup d'Etat en 1992 ou le cas Bokassa destitué par Giscard d'Estaing. Les exemples sont nombreux au cours de notre histoire politique.
 
Quelle est cette soif de pouvoir qui pousse un vieillard de 85 ans à s'accrocher au pouvoir ? A-t-il reçu ordre de son "employeur" français comme le dit Dieudonné de rester au pouvoir ?
 
Il faut que nos peuples apprennent à défendre leurs suffrages car ce qui se passe en Afrique ressemble fort bien à des hold-up, à des opérations de lèse-peuple.
 
En Afrique, il est rare de voir une élection libre et transparente. Et même si elle l'était, il resterait le cas de corruption des institutions par le pouvoir en place, souvent des dictatures. Or, l'expérience montre que les pays africains ne savent pas encore surmonter les dictatures. On fait confiance aux institutions sous les ordres d'une dictature. Je pense qu'on devrait penser à contourner les institutions d'État par des institutions ad hoc qu'on dissoudrait à la fin des élections. Cela ne peut se faire que si on change la constitution. Et même là, qui les constituerait ? Elles doivent échapper aux États. C'est complexe d'échapper aux institutions officielles dans lesquelles nos pays sont emprisonnés. Elles ne viennent pas de l'Afrique. Il faudra des institutions qui respectent l'âme africaine. Le piège occidental qui étouffe notre démocratie doit être détruit. Cela suppose une remise en cause des institutions et de la démocratie à l'Occidentale. l'Afrique doit inventer sa propre démocratie...
 
Le système électoral et démocratique des Occidentaux est "bloquant" pour les peuples. Par système bloquant, nous entendons un système qui écarte les peuples du jeu de la décision finale qui revient aux institutions dont les membres sont souvent cooptés par des systèmes politiques nommés partis politiques - ce qui n'a rien à voir avec le peuple qui se contente de voter et qui ensuite perd la main sur le processus électoral après le vote. En Afrique, cela ouvre les portes à toutes les dérives.
Nous avons déjà proposé quelques idées sur le contrôle du processus électoral en Afrique comme le fait de filmer le processus électoral dans les bureaux de vote ou la photographie des résultats signés par toutes les parties en lice mais cela s'avère insuffisant pour le respect de la volonté des peuples. A la fin, les soldats emportent les urnes et les dictatures peuvent ensuite procéder à leur forfaiture en truquant les élections. On pourrait imaginer un processus électoral dans lequel le peuple garderait la main de bout en bout. Si au lieu de ne déplacer que les urnes, on déplaçait toutes les équipes des bureaux de vote avec les représentants de tous les candidats ainsi que tous les bordereaux de vote pour ensuite compiler les résultats devant tout le peuple avec transmission du processus en direct à la télévision, la cour constitutionnelle se contentant de valider en direct le résultat compilé par les équipes des bureaux de vote déplacées dans la capitale avec leurs urnes ? On peut parier que la fraude ne serait plus possible...
 
NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,
LION DE MAKANDA,
MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 21:17

LE PLUS PETIT TRIBALISME PROVOQUE DE TRÈS GRANDES SOUFFRANCES ALLANT JUSQU'À LA DESTRUCTION D'UN PAYS. C'EST UN SUJET A NE PAS PRENDRE A LA LÉGÈRE. LE TRIBALISME EST COMME UNE GUERRE MENTALE QUI NE FINIT JAMAIS SI TOUT LE MONDE N'Y RENONCE PAS EN MÊME TEMPS. D'AILLEURS, LE RACISME LUI-MÊME N'EST QU'UNE FORME DE TRIBALISME A UNE PLUS PLUS GRANDE ÉCHELLE, UN TRIBALISME SUR BASE DE DIFFÉRENCE EPIDERMIQUE : IL Y A D'UN COTE LA TRIBU DES NOIRS ET CELLE DES AUTRES COULEURS QUI SE CROIENT SUPÉRIEURES PARCE QUE PLUS CLAIRES DE PEAU. ON DISCRIMINE SUR LA BASE DE LA COULEUR DE PEAU COMME ON ECARTE SUR LA BASE DE LA REGION OU DE L'ORIGINE ETHNIQUE. C'EST LE MEME PHENOMENE, LA MEME MALADIE...

 

AU MAROC, ON TUE IMPUNÉMENT DES AFRICAINS SUR LA BASE DE LA COULEUR DE LA PEAU. LES ARABES LIBYENS ONT RETABLI L'ESCLAVAGE DES NEGRES. EN INDE, LES HINDOUS TUENT DES NOIRS. LES CHINOIS VONT JUSQU'A MANGER DES NOIRS AU NOM DE LA DIFFERENCE DE PEAU. VOUS AVEZ VU DES SUD-AFRICAINS MASSACRER DES AFRICAINS OUBLIANT MEME QU'HIER, L'AFRIQUE NOIRE S'EST MOBILISEE POUR LA FIN DE L'APARTHEID. L'ANGOLA A EXPULSE DES CONGOLAIS D'EN FACE - ALORS QUE MOBUTU LES A RECUS EN MASSE. TOUT CECI POUR DIRE QUE LE NATIONALISME CHAUVIN EST AUSSI UNE FORME DE TRIBALISME SUR LA BASE DE LA DIFFERENCE NATIONALE. PARTOUT, C'EST LE MEME PHENOMENE : AU NOM DE LA DIFFERENCE, ON ECARTE, ON DISCRIMINE, ON TUE ! LE MEME POISON MENTAL !

CERTAINS CRITIQUENT LE TRIBALISME DE DENIS SASSOU NGUESSO, ALORS QU'ILS LUI RESSEMBLENT QUAND ON ETUDIE LEUR ACTION A UNE PETITE ECHELLE. AU CONGO, AUSSI COMPETENT QUE VOUS ETES, ON VOUS ECARTE PARCE QUE VOUS N'ETES PAS MBOCHI OU NORDISTE. CA FAIT QUELLE DIFFERENCE AVEC CEUX QUI ORGANISENT DES EVENEMENTS ET ECARTENT LEURS COMPATRIOTES AU NOM DE LA DIFFERENCE ETHNO-REGIONALE ?

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 19:11
CONGO : ECAIR RETRIBUE EN SECRET LES EMPLOYES DE LA DIRECTION A BRAZZAVILLE AFIN DE RELANCER SES ACTIVITES

"Je croyais que le Congo allait changer mais je vois que rien ne changera tant que les Mbochis seront au pouvoir", nous dit notre informateur. Il nous apprend que la société ECAIR qui accuse plus de douze mois d'arriérés de salaires paye les employés de la direction de Brazzaville depuis deux mois car la compagnie compte relancer ses activité avec madame Moussa comme DG - malgré le fiasco et la faillite de la société, les autres salariés de la compagnie étant totalement négligés. De plus, il nous apprend que sur les 290 millions de francs cfa décaissés par la banque COFINA qui appartiendrait à la famille Sassou & Nguesso, une bonne partie a servi à payer des salariés fantômes, virtuels. Trois avions ont été envoyés en révision pour la relance des activités de la société. Parmi les privilégiés à qui on a versé un salaire depuis deux mois, on compte de nombreux Mbochis. De toute façon, nous le savons tous qu'au Congo, quand on parle de direction, il est toujours plus question de Mbochis que du personnel issu des autres ethnies du Congo.

A ceux qui ont eu la chance de voir leur salaire versé, on a explicitement dit qu'il était hors de question de leur payer leurs arriérés de salaires qui sont passés à la trappe. Ils doivent se compter de ce qu'on leur verse en catimini tandis que les autres employés d'ECAIR crèvent la dalle.

Nous nous demandons comment une société qui a échoué lamentablement peut réussir quand rien n'a changé et que les mêmes personnes avec les mêmes méthodes mafieuses sont toujours à la tête de la société.

Ceux qui perçoivent un salaire à Brazzaville sont bien contents car cela leur permet de nourrir leurs familles mais ils savent que cette discrimination au titre de l'ethnie est inique et que la société ECAIR qui reprendra bientôt ses activités financées par la banque COFINA ne fera pas long feu.

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 19:56

Nous vivons dans une époque terrible où la guerre informationnelle fait rage. La guerre de la communication se déroule au quotidien, à la vitesse de la lumière au travers des médias officiels et d'internet. Fake news, manipulations, mensonges, contre-vérités, rumeurs de toutes sortes circulent pour contrôler ce que l'humanité doit penser, ce que les peuples doivent avaler. Les images sont truquées avec Photoshop et même les vidéos le sont aussi. Il y a plus de désinformation que d'information, de mensonge que de vérité. Dans un monde où la surveillance électronique est totale, on parvient tout de même à dissimuler la vérité. Rien n'exclut que le régime dictatorial venu des bords de l'Alima inocule des préjugés pour que ce qui se passe vraiment nous échappe et que nous nous résignons à croire les fausses données qu'on nous fait avaler du genre : les autorités chinoises empêchent la sortie de l'argent du Congo en Chine et que les membres de l'ethnie-Etat qui ont de l'argent au pays des yeux bridés ne peuvent pas le sortir. Eh bien, nous allons prouver que cela est faux à partir de documents qui semblent authentiques obtenus sur le site de Congo-liberty - à partir d'un article de Rigobert Ossébi qui prend le sujet dans le seul angle du vol avec comme titre :

"Jean-Jacques Bouya pilote des vols massifs d’argent de la Chine à Dubaï "

Pour être plus rigoureux dans l'approche des données analysées, le ventripotent neveu du barbarosaure ne pilote pas des vols massifs, les vols ayant déjà été faits en amont au Congo - en sortant l'argent du Trésor public congolais vers la Chine. Ce qui est managé ici, c'est la sortie de milliards de francs cfa de la Chine vers un autre pays comme les Emirats Arabes Unis, plus précisément vers Dubaï, en prévision d'un risque électoral pouvant occasionner la chute du pouvoir.

Commençons par examiner la pièce à conviction n° 1 pour en tirer toutes les observations qui découleraient des propos mêmes de Jean Jacques Bouya, l'éternel ministres des petits et des grands détournements derrière des petits travaux surfacturés :

Le 12 mars 2016, dans un contexte de campagne d'élection présidentielle, Jean Jacques Bouya transmet une missive au Directeur Général de JIANGSU INTERNATIONAL libellée en français - ce qui signifie que soit ce dernier lit le français ou qu'il a à sa disposition de bons traducteurs, encore qu'un logiciel pourrait très bien faire l'affaire. L'homme aux ascaris bien nourris redoute que son oncle perde le pouvoir et s'emploie à mettre son argent au vert hors de Chine, preuve qu'il ne fait trop confiance à l'alliée, à la Chine, complice de toutes les escroqueries. 

Jean Jacques Bouya parle "d'accords". S'il commet l'imprudence d'évoquer la somme en francs cfa (48.500.000.000 de francs cfa), c'est que cet argent dont il prélève une partie vient du Congo. L'hypothèse la plus plausible dans le cas d'une vraie entreprise chinoise laisse penser à des rétrocessions d'argent pour attribution de marchés d'Etat surfacturés. Le ventripotent plein d'ascaris cède le marché qu'il surfacture et reçoit en retour une rétro-commission. Il peut aussi s'agir d'une entreprise créée par Jean Jacques Bouya qui passe par un prête-nom chinois pour sortir l'argent du Trésor Public à travers des mécanismes d'attribution de marchés.

Notre ventripotent national a l'entière confiance de son oncle le ndzokousaure qui l'a même décoré ; il ne craint rien.

On a comme l'impression que le compte de Dubaï appartient à une succursale de la même société JIANGSU puisqu'elle se nomme VISION JIANGSU INTL MIDDLE EAST. Si Jean Jacques Bouya propose ce nouveau compte bancaire, c'est qu'il y possède la gestion, qu'il lui est possible de récupérer la somme convertie en dollars - soit plus de 82 millions de dollars. Cela renforce l'hypothèse que même la société domiciliée en Chine pourrait appartenir à Jean Jacques Bouya.

On comprend ici que le mécanisme de sortie de l'argent part de l'ethnie-Etat au Congo, passe par une société prête-nom chinoise qui ensuite sort l'argent en versant une partie de celui-ci dans le compte d'une succursale hors de Chine. Et de la sorte, l'argent peut finir par se retrouver dans un paradis fiscal...

Voici à présent la preuve que cet argent est bien sorti de Chine démentant qu'on ne puisse pas sortir l'argent de Chine pour un autre pays :

Le 15 mars 2016, soit 3 jours plus tard, l'argent était sorti de Chine ! Et en plus de vingt ans, on peut imaginer le nombre de fois qu'une telle opération a été ordonnée par Jean Jacques Bouya qui est manifestement l'un des hommes les plus riches du Congo derrière son oncle et son cousin Kiki Rikiki.

Qu'on arrête donc de nous bassiner avec des mensonges qu'il n'est pas possible de sortir l'argent de Chine. Nous avons ici la preuve que cela est possible, du moins d'entreprise à entreprise et pourquoi pas de compte individuel à compte individuel. Une chose est certaine, Jean Jacques Bouya possède des milliards de francs cfa détournés en Chine et il n'est pas certainement le seul. Si l'argent du fonds des générations futures s'y trouvait, il est à peu près certain qu'il s'est volatilisé dans des paradis fiscaux.

Le gouvernement chinois ferme les yeux sur le détournement de l'argent public congolais - ce qui fait de la Chine un paradis fiscal, un pays qui encourage la ruine des pays africains comme le Congo par leurs dirigeants. La Chine devrait être poursuivie pour blanchiment d'argent auprès de tribunaux internationaux.

En tout cas, cela semble difficile qu'on retrouve un jour tous ces milliers de milliards de francs cfa détournés par la famille Sassou & Nguesso.

La Chine pollue actuellement notre pays, détruit nos forêts et dévalise notre littoral en poissons. Elle exploite même notre pétrole avec plus de 100 puits onshore ! Qu'on vienne encore me dire que ce pays est un pays ami de l'Afrique. Derrière les sourires au rictus jaune tous yeux bridés plissés, il y a de la cupidité et des cœurs sans pitié. Nous avons un grave problème à régler demain qui s'appelle la Chine, en plus de la restauration de la démocratie dans notre pays...

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 21:38

La soif de connaissance spirituelle est très grande chez les Noirs - parce qu'ils ont été nourris par des mensonges et non par la vérité. Je vais publier un livre à ce propos. Je laisse d'abord paraître celui qui va sortir dans quelques mois dont le contrat a déjà été signé avec un  éditeur : on lui a déjà attribué un numéro ISBN et même un prix. L'Occident ne peut pas avouer la vérité sur le plan spirituel car cela signifierait la fin de l'église romaine babylonienne. Or, celle-ci est une composante essentielle de l'identité occidentale malgré la pédophilie et la pédérastie de ses prêtres...

Cher Hono, cet article sur l'identité du Christ  ne laisse personne indifférent - même des Blancs qui postent des commentaires que je supprime parfois pour leur caractère raciste. Le Christ représente le "salut" et quiconque voudrait bien qu'il soit de sa race ou de son peuple. Certains, notamment les Européens disent que sa couleur n'a pas d'importance  quand on leur dit que Jésus était noir, un Jésus qu'ils représentent en blanc depuis que le pape Borgia fit de son propre visage le visage de Jésus pour le vendre aux fidèles.

Cependant, s'il doit revenir, pour qu'un usurpateur ne prenne pas sa place, il convient de savoir qui il est vraiment dans son phénotype et quelle était sa "race". Cela n'a rien à voir avec un quelconque complexe mais avec la vérité. Pourquoi ceux qui ont volé notre héritage n'ont pas honte de le faire en nous le vendant comme le leur et quand nous le réclamons, ce sont encore des Noirs qui parlent de complexe ? Franchement, la colonisation spirituelle a bien réussi, elle qui a de beaux jours devant elle !

Dans l'hypothèse de son existence que les Juifs eux-mêmes ne nient pas, on a bien le droit de se demander qui était l'homme surnommé Jésus, un homme dont le nom du père n'est pas connu - ce qui est en contradiction avec les coutumes juives de l'époque, vu que Jésus, enfant, fut présenté au temple - à moins de le considérer comme Ben Yossef... 

Pourquoi a-t-on donné à Simon de Cyrène, un Noir, de porter la croix du Christ, la soi-disant croix des péchés du monde ? N'est-ce pas parce que Jésus était Noir comme lui  ? C'est juste une hypothèse...

J'ai consacré ma vie à la quête de la VERITE et je peux dire que les thèses sont nombreuses concernant l'identité de l'homme surnommé Jésus. Néanmoins, si on suit la lignée de Jésus telle que donnée par la Bible, on rencontre de nombreux Noirs. Il est bien établi que les Cananéens, descendants de Ham par Canaan étaient noirs comme les Egyptiens. Mes recherches montrent que les Hébreux originaux aussi l'étaient car ils ne constituaient qu'une tribu spécifique de Canaan, des Cananéens dont ils partageaient la langue. Des chercheurs israéliens comme Israël Finkelstein ou l'historien Shlomo Sand ont montré que l'Exode n'a jamais eu lieu et que l'histoire de Moshé (Moïse) est une invention. Le peuple hébreu est bien originaire de Canaan qui était au XIII ième siècle avant notre ère une province égyptienne et je suppose que tu sais que les authentiques égyptiens étaient noirs. Les fouilles archéologiques ont prouvé ce fait en trouvant des garnisons de l'armée égyptienne et en retrouvant des écrits en medou neter (hiéroglyphes). C'est une autre histoire...

Les Aryens sont arrivés en terre de Canaan, une expression qui est plusieurs fois utilisée dans la Bible. Il y a eu les Hyksos (que certains considèrent comme les ancêtres des Philistins) qui ne pouvaient pas rentrer chez eux à cause de la destruction de leur flotte par Amessou (Ahmes). Ils furent autorisés à s'installer à Canaan. Il y a ensuite eu les Assyriens qui déportèrent une bonne partie du royaume d'Israël pour la remplacer par des Assyriens conduits par Teglat Phalasar. Une bonne partie de ses habitants s'enfuit vers le royaume du sud car il y avait le royaume du nord plus peuplé et plus riche appelé Israël avec pour capitale la Samarie et le royaume du sud nommé Juda plus petit avec pour capitale Jérusalem dont les fondateurs furent les Jébusiens, des Cananéens, des Noirs. Le royaume de Juda vit sa population augmenter après la destruction d'Israël dont les populations déportées ne revinrent plus jamais en Israël. C'EST A CE MOMENT-LA QUE JOSIAS ET LE GRAND PRETRE HILQIYAHOU REDIGERENT LA PREMIERE MOUTURE DE LA TORAH QU'ON PRESENTA AU PEUPLE VERS 620 AVANT NOTRE ERE. Ensuite, il y a eu la destruction du royaume du sud Juda par les Babyloniens entre 597 et 587 sous la conduite de Salmanazar III. Ils furent conduits à Babylone en exil. Ceux qui réussirent à s'enfuir prirent le chemin de l'Egypte. Il y a eu aussi l'arrivée des populations d'origine grecque qui sont peut-être les ancêtres des Philistins dont certaines thèses font venir d'Inde. Voilà le décor planté pour le peuplement successif de Canaan et la dispersion de sa population originelle. 

Maintenant si on regarde la généalogie supposée de Jésus, il faut voir s'il a du sang noir. Et il se trouve que si : commençons par la femme prostituée RAHAB qui reçut soi disant les Hébreux, qui est son ancêtre : elle était Cananéenne, donc noire. Il y a aussi RUTH, la Moabite, qui fut une femme noire dont descend le roi DAVID. Jésus selon la Bible descend de SALOMON dont la mère Bethsabée était noire. Juste par ces quelques exemples, je peux te convaincre que Jésus avait du sang noir et était donc noir. Quant à Salomon dont la mère fut noire, je vous laisse tirer vos propres conclusions quant à son apparence, vu que son  père David avait déjà du sang noir. Les Hittites descendent de Heth et étaient noirs. Les Juifs le savent mais cela ne les empêche pas de mentir...

Les peintures faites par les Babyloniens lors de la déportation des Hébreux à Babylone montrent des populations noires témoignant que les Hébreux étaient noirs. 

Un héritage, ça s'assume et personne ne doit permettre qu'on lui vole son histoire et son identité. Or, c'est le cas avec les Kamites dont la religion, l'histoire et les terres ont été volées par des étrangers. IL Y A UN REVEIL DE L'AFRIQUE QUI RECLAME DESORMAIS SON HERITAGE. Et il n'y a aucun complexe ou aucune honte à le réclamer haut et fort.

Arthur Koestler a écrit un livre dont le titre est la Treizième tribu qui montre que les Juifs actuels sont des Khazars, un peuple mongolo-turc qui adopta le judaïsme au IX (neuvième) siècle de notre ère. ILS N'ONT DONC PAS UNE GOUTTE DE SANG EN COMMUN AVEC LES ANCIENS HEBREUX !

Le livre de l'Apocalypse qualifie déjà les habitants de son époque de faux Juifs et leur synagogue de synagogue de Satan, preuve qu'au temps de Jésus, les Juifs n'avaient plus rien à voir avec les vrais Hébreux dont ils n'étaient pas les descendants mais des étrangers...

La version russe du livre de Flavius Joseph contient une description de Jésus qui le dépeint en homme noir ; j'ai écrit un article à ce propos. Les première icônes de l'église romaine le dépeignaient en homme noir avec tous ses disciples en noir aussi. Ce n'est que plus tard qu'interviendra le blanchissement de l'homme surnommé  Jésus. 

Les explorateurs occidentaux ont été surpris de voir qu'une église chrétienne créée par Thomas existait déjà en Inde et qu'il était représenté en Noir ainsi que Jésus. 

Il y a aussi un cas qui est évoqué quant à la couleur des anciens Hébreux en analysant l'histoire de Joseph qui ne fut pas reconnu par ses frères, les fils de Yacov - Israël : si Joseph était blanc au milieu d'Egyptiens noirs, ses frères n'auraient eu aucun mal à le reconnaître tout blanc au milieu des Noirs. Cela prouve que Joseph (Yossef) était bien noir et qu'au milieu des Noirs comme lui, ayant grandi et changé d'aspect, ses frères ne pouvaient pas le reconnaître. Cela démontre que les Hébreux étaient noirs...

Il n'y a aucun complexe à assumer et à récupérer son histoire volée. Les fils de la terre de Kama ont apporté la spiritualité dans ce monde : LES ARYENS ETAIENT DES BARBARES AVANT DE RENCONTRER LES NOIRS ; ILS PASSAIENT LEUR TEMPS A SE FAIRE LA GUERRE... Nous avons les premiers connu Dieu, le VRAI Créateur tandis que les peuples aryens arrivés en terre de Canaan adoraient Moloch et lui sacrifiaient des êtres humains. C'est écrit noir sur blanc et Actes 7 : 43 indique bien que la tente dite du tabernacle était celle de MOLOCH ! Il peut facilement se démontrer que les Aryens qui vinrent à Canaan étaient polythéistes et non monothéistes. Il suffit de lire par exemple Michée 4 : 5. Ils adoraient Baal, Moloch,Ashéra, Remphan, l'armée des cieux, c'est-à-dire sept planètes connus à l'époque, ils pratiquaient même la prostitution sacrée et le sacrifice humain tel qu'on peut le lire dans le chapitre 27 du Lévitique (lire jusqu'au bout)...

Non, sans complexe, le Jésus que décrit l'Apocalypse aux cheveux laineux (que seul un Noir peut posséder) et aux pieds bronzés répond à la description d'un Noir. Maintenant, comme les Noirs sont des colonisés spirituels, tu peux croire ce que tu veux. Je dis simplement ceci : IL EST TEMPS D'AIMER LA VERITE ET DE SORTIR DE L'ESCLAVAGE SPIRITUEL, LE PIRE DE TOUS. 

C'est par la religion que la colonisation commença à Mbanza Kongo. C'est par la religion que la décolonisation devrait aussi commencer. Hélas, six siècles plus tard, la tâche est ardue et nous qui voulons apporter la vérité avons nos propres frères pour ennemis. LE PIRE DES ESCLAVAGES EST L'ESCLAVAGE SPIRITUEL DONT ON VIENT JUSQU'A AIMER LES CHAINES QUI VOUS ENTRAVENT !

J'ai utilisé le terme noir question de simplifier mon langage et être bien compris car je sais qu'il n'y a point de Noirs car nous sommes les FILS DE LA LUMIERE, LES BANA BA NTEMO, la couleur noire signifiant simplement que nous absorbons la totalité des rayons solaires - y compris le spectre invisible de la lumière, des rayons de vie qui se transforment en mélanine. Le soleil est le symbole physique de l'esprit Créateur. Ce n'est pas étonnant qu'il fut adoré par les Anciens. Nous avons le soleil en nous, lui qui synthétise la vitamine E. On retrouve la mélanine même dans le cerveau et dans la glande pinéale.

Quant aux Occidentaux, on sait qu'ils possèdent 3 gènes de l'albinisme. Nous avons les gènes dominants de l'humanité. Le reste possède des gènes récessifs. Il est normal que nos ancêtres aient eu de contact avec le divin car l'homme premier vient  de l'Afrique qui est le VERITABLE Eden. L'heure vient et elle vient bientôt où nous poursuivrons le combat de Sainte TCHIMPA VITA et du prophète SIMON KIMBANGOU...

 

NE NKOSSI, NGOMBULU, ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2018 2 25 /09 /septembre /2018 20:00
ONU : LE BAL DES CINQ ÉGOÏSMES EN PUISSANCES ET DU RESTE DES NATIONS EN FAIBLESSES

En ce 25 septembre 2018, nous suivons la soixante-treizième assemblée générale de l'ONU où se retrouvent les cinq membres permanents et le reste de l'humanité. D'emblée, on y perçoit le visage de l'injustice légitimée dans ce qui nous tient lieu de droit international qui n'est autre que la loi du plus fort dans son expression juridique qui lui permet d'économiser l'usage de la force. Nous avons vu  un Américain qui n'est même pas un secrétaire d'Etat menacer la Cour Pénale Internationale en avertissant qu'en cas d'enquête contre les exactions américaines en Afghanistan, les Etats-Unis n'hésiteraient pas à s'en prendre aux juges. Nous avons tous compris que cette cour ne s'en prenaient en fait qu'aux ressortissants de pays faibles ayant eu la mauvaise idée d'adhérer à cette faiblesse judiciaire qui ne s'exerce pas sur les puissants. Tout se passe comme si l'injustice du puissant se transmutait en justice au détriment des faibles.

En écoutant le président américain Donald Trump, l'homme qui fait chanter les Etats en les menaçant de destruction au passage, se vanter de ne se préoccuper que de son pays, on se demande : à quoi sert donc ce machin, comme l'appelait le Général De Gaulle ? Finalement, à entendre les uns et les autres pérorer devant le monde, on a l'impression d'assister à un bal des cinq égoïsmes en puissances et du reste du monde en faiblesses. Des flots de paroles pour pas grand' chose. Ils parlent, l'injustice et la destruction de la planète se poursuivent. Ce spectacle désolant me fait dire que cette planète est déjà condamnée. Tout ce théâtre n'est qu'une diversion. La cupidité et l'égoïsme des forts ne peuvent pas dévier du chemin du chaos généralisé. Paul Kagamé peut penser que l'ONU est pertinente mais cela n'engage que lui. Les pays sont des égoïsmes découpés sur la surface de la terre et chacun d'eux s'efforce de voler le reste des égoïsmes en les dominant au passage. Les chefs d'Etat des pays des grandes puissances et nos dictateurs curieusement se ressemblent. On sent le règne de la force camouflée en droit partout. Le droit n'est que de la force physique qui s'économise en devenant force psychique.

On parle au nom de l'humanité, une entité qui n'existe même pas. On voit juste quelques individus qui viennent parler au nom de l'humanité, alors que ces salauds n'écoutent même pas les populations de leurs pays ! Et cela est valable pour les soi-disant démocraties que pour les dictatures. Ils parlent et certains s'en vont sans même prendre la peine d'écouter le reste des interlocuteurs. On prendra des résolutions que personne ne respectera. L'ONU ressemble de plus en plus à une organisation mafieuse. Elle n'empêche pas les guerres ; au contraire, elle en autorise parfois. Elle est incapable de justice, les puissants jouissant du droit de veto. Elle n'empêche pas que 62 individus soient plus riches que la moitié de la planète. Elle n'empêche pas qu'on puisse mourir de faim en Afrique, alors qu'on jette de la nourriture en Europe. Elle est incapable d'équilibrer la consommation des ressources et de l'énergie de sorte que 20% de l'humanité consomme 80% des ressources de l'humanité. A quoi sert-elle donc ? C'est un défouloir, un espace où les puissants viennent affirmer leur puissance et les faibles leur faiblesse. C'est un bal où les puissances et les faiblesses entrent dans la danse, la musique étant composée par les puissants. Qu'importe qu'on danse ou pas sa faiblesse : le vainqueur du concours de la danse de la parole dans le vide est déjà connu d'avance : le profit et les intérêts des plus forts.

Si l'humanité existait vraiment en tant qu'ensemble homogène et influent, il y a longtemps que le "machin" aurait disparu pour être remplacé par une machine plus encline à prendre en compte la préservation de la planète et la survie de l'humanité. C'est une tragédie qui se joue devant nos yeux et c'est triste de constater que nous ne pouvons pas en modifier le scénario destructeur jusqu'à la fin de la pièce. Ce monde est entre les mains du MAL et rien ne l'empêchera de triompher car notre sort se trouve entre les mains des ennemis de l'humanité. Et cela, nous ne le savons pas.

Ceux qui décident vraiment de ce qu'il se passe sur cette planète ne siègent pas à l'ONU mais à la FED et au sein des banques centrales entre autres. Les chefs d'Etat peuvent ergoter ; ils s'occupent de transformer des forêts entières en billets de banque ou de transformer les océans en poubelles. Cette engeance de l'ombre n'a que faire des discours de tel ou tel prétendu souverain. Ils ont le pouvoir d'imprimer un billet de banque, c'est-à-dire, de produire de la richesse à partir de rien. C'est le pouvoir le plus élevé de la terre. Et celui-là, ils savent que personne ne peut le leur enlever. Ils peuvent par conséquent continuer à financer la destruction de la planète en l'achetant au passage avec RIEN...

 

NE NKOSSI,  NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 14:33
URGENT : LES CHINOIS POLLUENT LE NIARI AUX METAUX LOURDS A BOKOSSONGO

Les Chinois sont passés de la construction des infrastructures bon marché avec le mauvais ciment en provenance de Chine à l'exploitation du pétrole et des minerais comme l'or, au déboisement intégral en détruisant nos forêts au travers de l'exportation des agrumes. Sans oublier au passage l'épuisement des poissons de notre littoral par une pêche cupide 24 heures sur 24 à l'aide des filets dérivants si ce n'est à la dynamite ou aux produits chimiques. Dette oblige.

Nous avons attiré l'attention des autorités congolaises sur le danger constitué par les yeux bridés en matière d'environnement.  Les faits ont vite fait de nous donner raison.

Ce que font les Chinois sur notre territoire n'est généralement pas contrôlé par l'administration et par les hommes politiques : ils sont donc libres de faire ce qu'ils veulent, d'outrepasser les attributions d'entreprise, de passer du bois à l'exploitation de l'or ou du diamant, etc. Ils épuisent les poissons sur notre littoral au point où les pêcheurs congolais n'ont plus rien. Et le poisson qu'ils vendent sur nos marchés, d'après des témoins, entre très vite en putréfaction à cause de la pêche aux produits chimiques et à la dynamite. Bref, les alliés chinois de Denis Sassou alias Nguesso ruinent notre pays en saccageant au passage notre environnement. Certes, ils ne se mêlent pas de politique intérieure mais ils finiront par le faire comme nous le constatons en Zambie où des Chinois sont désormais incorporés dans la police zambienne à cause de l'impossibilité de la Zambie à rembourser sa dette. En intégrant la police zambienne, les Chinois prennent directement le contrôle du pays et garantissent l'impunité des leurs. Si les Congolais ne font pas attention, nous subirons la même chose. Les Chinois n'ont pas d'état d'âme surtout quand ils ont affaire à un Etat sans âme comme l'ethnie-Etat de notre pays qui ne se préoccupe comme l'a révélé le Général Ngatsé Mbouala que de l'avenir (au sommet du pouvoir) des Mbochis.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le sénateur de l'UPADS, monsieur Yédikissa nous dévoile que les Chinois ont déjà commencé à polluer le fleuve Niari à Bokossongo par des métaux lourds. Ceux qui me lisent savent ce que je dis depuis longtemps sur le danger jaune, sur le péril aux yeux bridés. Quand le fleuve sera pollué, nos populations n'auront plus de poissons - ils auront donc plus de mal à se nourrir et s'ils s'avisaient de manger le poisson pollué au mercure ou au plomb, vous pouvez imaginer les dégâts. Nous devons tous en appeler à Sassou et à son gouvernement pour qu'ils arrêtent les Chinois avant qu'il ne soit trop tard. Les hommes d'affaires chinois n'ont pas hésité à polluer la Chine, leur propre pays. Ce n'est pas le nôtre qu'ils ne pollueront pas. 

Il faut dire que les Chinois savent qu'ils ont le feu vert de la barbarocratie primitive de notre pays dont le gangstérocrate en chef va jusqu'à se cacher derrière certaines entreprises dites chinoises qui exploitent nos ressources en prête-nom. Les Chinois savent que les Congolais n'oseront jamais se révolter s'ils polluaient totalement notre pays. SASSOU A PROFONDÉMENT SEMÉ LA PEUR DANS L'ESPRIT DE NOTRE PEUPLE. Ils peuvent donc déverser du mercure dans nos rivières et dans nos fleuves. Personne n'osera s'opposer à eux. Le sénateur est juste de passage un jour. Les Chinois savent qu'il va retourner à Brazzaville. Ils pourront donc continuer tranquillement à polluer le fleuve Niari en ne prenant absolument pas la peine de protéger l'environnement ou la vie de nos compatriotes. La cupidité jaune est sans limite, elle qui a presque transformé la Chine en désert, en polluant de nombreux cours d'eau au passage. Quand la peste jaune entre dans votre pays, soyez sûrs qu'en peu de temps, ils rendront l'environnement impropre à la vie. Nos populations sont en danger. Et c'est peu de le dire ici.
Si vous écoutez bien, quelqu'un signale au sénateur Yédikissa que le Chinois avec le casque n'écoute personne. C'est triste de constater qu'un étranger fait la loi dans notre pays. S'IL N'OBEIT PAS AUX INJONCTIONS ECOLOGIQUES DU CONGO, IL DOIT ETRE CHASSE DE NOTRE PAYS. Ce n'est que de la sorte que nous nous ferons respecter. Déjà qu'elles n'ont rien à gagner de l'exploitation de leurs mines par les yeux bridés, les populations de Bokossongo ne doivent pas laisser les Chinois polluer le Niari aux métaux lourds. Qu'ils sachent que ça va très vite en matière de pollution. Il faut réagir maintenant avant qu'il ne soit trop tard.

Notre réseau nous apprend que les mœurs de nos hommes politiques n'ont pas du tout changé. Au contraire ! Aujourd'hui plus qu'hier, les Angwalimas du Congo cherchent à assurer et à garantir leurs lendemains en accumulant de l'argent par tous les moyens et en achetant des villas à l'étranger. Nous avons appris que tous les fonctionnaires ne sont pas payés mais cela n'empêche pas les magouilles : la corruption va au contraire bon train. Même certains directeurs de cabinet dans des ministères se plaignent. Autant de cibles fragiles face à la corruption. Et Thierry Moungalla, dans ses "lézineries", ose nous dire que le gouvernement de l'ethnie-Etat est déterminé à lutter contre la corruption !

En matière d'investissements, nous avons constaté que les gangstérocrates primitifs de l'ethnie-Etat évitent désormais la France au bénéfice d'autres cieux moins regardants avec une dia. Pendant que les Congolais de la diaspora se plaignent, eux continuent leurs petites affaires de démolition du pays. Les Chinois peuvent polluer et détruire tranquillement notre environnement, les membres de la dictature étant occupés à épuiser le peu qui reste dans les caisses de l'Etat et à planquer les milliards de pétrocfas qu'ils ont encore entre les mains.

Pour ceux qui ont un compte Facebook, le lien de la vidéo où le sénateur Yédikissa s'évertue à demander aux Chinois de ne pas déverser les métaux lourds dans le Niari à partir de Bokossongo :

https://www.facebook.com/100007792456879/videos/2168560976746963/UzpfSTc1NDg3NzkwMjoxMDE1NTk2NDIxNDQxNzkwMw/

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg