Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 16:51

Le monde est secoué par la pandémie Covid-19. En moins d'un an, alors qu'il faut des années pour élaborer un vaccin, Pfizer, Moderna et AstraZaneca ont conçu des vaccins - sans avoir pris le temps de les évaluer correctement. L'urgence a poussé les gouvernements occidentaux à adopter ces vaccins - en estimant que le risque méritait d'être pris. Pour l'instant, le vaccin, c'est d'abord l'affaire de l'Occident et des grandes puissances qui se sont dotées chacune de son propre vaccin pour ne pas dépendre des autres. La Russie, la Chine, l'Inde, bientôt l'Iran, ont un vaccin national. l'Afrique peu touchée peut donc voir venir. C'est pour cela que nous avons été surpris d'apprendre que madame Jacqueline Lydia Mikolo, en sa qualité de ministre de la maladie et non de la santé, a annoncé que le Congo allait commander des vaccins pour vacciner les Congolais.

 

Je constate que la déclaration de madame Jacqueline Lydia MIKOLO de vacciner la population congolaise n'a pas soulevé le moindre remous, la moindre inquiétude, le plus petit soupçon de méfiance - comme s'il s'agissait d'une déclaration anodine, alors qu'elle est lourde de conséquences. Force nous revient d'écrire pour réveiller les consciences.

 

A madame la petite sœur de Lucifer en talons aiguilles sous jupons, vous voulez importer des vaccins pour vacciner les Congolais alors même que vous ne parvenez pas à soigner un petit rhume de nos concitoyens. Depuis que vous êtes ministre de la maladie, la mort jubile car on meurt de tout et de rien. C'est la mort qui est la véritable pandémie au Congo et je ne crois pas qu'il y ait un vaccin contre cela. De toute façon, même si les Occidentaux l'inventaient, ils ne daigneraient pas vacciner les Africains contre la mort.

 

Madame la poupée satanique au visage rond sur lequel glisse la force de l'âge au point où vous dégagez une jeunesse éternelle, vous voulez vacciner tous les Congolais ? Quelle belle intention ! Il faut commencer à Mouyondzi, dans votre village, dans votre famille  - avant d'aller vacciner tous les habitants d'Edou et d'Oyo. Les Congolais attendront de voir les effets de ces vaccins sur vos proches avant de se décider.

​​​​

Attendez, la Covid-19 est pratiquement inexistante au Congo pour susciter des inquiétudes au point de faire du Congo le premier pays africain à vouloir vacciner sa population. Même l'Afrique du Sud n'a pas émis un tel souhait pour le moment, en dépit de l'étendue de cette pandémie dans ce pays ! Au regard des statistiques de mortalité du sras-Cov2 dans notre pays, il n'y a pas de panique à avoir !

 

Il faut dire que pour une fois, notre continent a eu de la chance au point où l'Occident a parlé de "l'exception africaine". Les morts de tout le continent africain sont inférieurs à ceux de la Grande Bretagne et, cela, de loin. Aussi, qu'est-ce qui peut bien justifier que madame la ministre de la maladie et de la promotion canapé de la femme désire vacciner les Congolais ? Il n'y a même pas assez de vaccins pour l'Europe et les grandes puissances. Au lieu de prendre le temps d'observer ce qui se passera, on veut utiliser les Congolais comme cobayes dans ce qui apparaît comme un test de thérapie génique prévue jusqu'en 2022 par Pfizer.

 

Lors des campagnes de vaccination, il y a de nombreux problèmes constatés comme 29 morts en Norvège et de graves effets secondaires aux États-Unis où certaines personnes dont paralysées après avoir été vaccinées. Tout cela n'inquiète pas notre diablesse en mapouta ministre de la maladie et de la mort rapide au Congo.

 

Attendez, le Congo a-t-il la logistique qui permettrait de conserver ces fragiles vaccins conservables à - 80°C ? Dans un pays où il y a de nombreuses pannes de courant, où la température à l'ombre dépasse les 40°C, comment imaginer que les vaccins qui parviendront au Congo ne soient pas frelatés, périmés, inutilisables ?

 

Y a-t-il un lien entre cette déclaration et les prochaines élections présidentielles au Congo Brazzaville ? Est-ce juste un effet d'annonce ou un projet mafieux d'État déjà arrêté ?

 

Nous qui vivons en France voyons comment les Français hésitent à se faire vacciner. En effet, le vaccin n'empêche pas d'attraper le sras-Cov2 et n'empêche pas non plus la contamination : il des gens qui ont été atteint du coronavirus après avoir été vaccinés. On se demande à quoi il sert, vu la vitesse de variation du coronavirus. A l'allure où vont les choses, il faudra se faire vacciner chaque année contre le sras-Cov2 fabriqué en laboratoire...

 

Nous soupçonnons madame MIKOLO ministre de la maladie, de la mort de masse et de la promotion canapé de la femme soumise, de vouloir écouler les vaccins périmés des pays occidentaux. En effet, nous ne disposons pas de laboratoires capables d'évaluer la qualité et la composition desdits vaccins, déjà que leur conservation posera problème.

 

Notre population est en majorité jeune. Pour une maladie qui ne tue même pas 1% des malades, pourquoi se précipiter à vouloir vacciner contre le sras-Cov2 ? Dans un pays où la malaria tue plus que le coronavirus, l'urgence médicale est ailleurs. De plus, nous ne sommes que 4 millions, même pas si on retranche les étrangers des statistiques démographiques. Si par malheur, il y avait des effets désastreux sur les populations, je vous laisse deviner les conséquences.

 

En France, les ministres et leurs familles ne se précipitent pas à se faire vacciner - même pour l'exemple ! Il en sera de même au Congo où la méfiance règne parmi les nantis vis-à-vis de ces vaccins à ARN messager sur lesquels nous n'avons pas de recul. Ce sont donc les populations les plus pauvres qui seront exposées aux vaccins dont nous ne connaissons ni la composition, ni les effets à court, moyen et long termes ! On se demande par ailleurs quel vaccin choisira la petite sœur de Lucifer aux joues bien nourries. Certainement le plus cher, celui de Pfizer à 12 dollars l'unité.

 

En Europe, on commence par vacciner les vieux et les personnes fragiles. Que madame Mikolo commence par les vieux de Mouyondzi et ceux d'Edou ou d'Oyo. Les Mbochis aiment bien être servis en premiers en tant qu'ethnie supérieure. Eh bien, qu'on commence par les vacciner, eux ! Pour le reste des Congolais, juste un conseil : votre espérance de vie est déjà très courte. Ne la réduisez pas outre mesure ! 

 

Madagascar a zéro mort du Covid-19. On peut importer pour moins cher le CVO malgache à base d'artémisia au lieu de dépenser des millions de dollars à acheter des vaccins dont on ignore l'efficacité - même si les merdias meanstream font du bruit pour nous faire croire que tout marche comme sur des roulettes.

 

Nous allons attendre au moins un an pour voir ce qu'il va se passer dans les nations industrialisées. Pour une fois que le sort nous a épargnés, nous pouvons attendre ; il suffit d'insister sur les gestes  barrière et sur le port du masque.

 

Il est certain que si le sras-Cov2 n'avait touché que l'Afrique, l'Occident n'allait pas se presser à trouver un vaccin ou à nous vacciner rapidement. Ils n'ont jamais songé à créer un vaccin contre le VIH ou contre Ebola. Pourquoi ? Parce que ces virus frappent d'abord l'Afrique. 

 

Nous avons vu comment toute possibilité de traitement de la Covid-19 avec des médicaments a été combattue - car cela aurait empêché la vaccination mondiale - ce qui est une occasion unique de réduire la population de la planète. La plus grande usine qui produisait la chloroquine a même été incendiée ! Les Illuminatis veulent le grand reset. Cette pandémie fabriquée en laboratoire est une occasion en or pour enrichir des sociétés pharmaceutiques dont les actions étaient en baisse en bourse car les Occidentaux font de plus en plus attention à leur hygiène de vie au point de ne plus beaucoup tomber malades.

 

Madame la ministre de la maladie, de la mort et de la promotion canapé de la femme, chère Jacqueline Lydia Mikolo, ne jouez pas à ce jeu satanique avec nos compatriotes. Laissez Clément Mouambe prendre l'initiative de sacrifier notre peuple. En fructifiant la maladie et la mort au travers de votre destruction minutieuse de notre système de santé, vous avez déjà causé assez de tort à notre pays. Vos magouilles, on les connaît. Ce n'est pas la santé des Congolais qui vous préoccupe, madame la ministre de la maladie, de la mort rapide et de la promotion canapé de la femme soumise à l'empereur du pays et à sa famille.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg