Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 23:14

Il n'y a pas si longtemps, avec des jeunes, nous sommes allés assister à l'enterrement du membre du clan Makanda, en la personne du président professeur Lissouba Pascal le Grand, à Perpignan, en France. LE CLAN MAKANDA EST L'UN DES RARES CLANS À AVOIR DONNÉ AU CONGO UN SAVANT ET UN PRÉSIDENT. Ce fut aussi la première fois de ma vie où j'ai rencontré Tsaty Mabiala Pascal le petit, court sur pattes comme un petit moungouélé amer et malicieux comme un mbendé de Loudima.

 

Le professeur était jusqu'à sa mort - le président de I'UPADS - ce qui arrangeait Pascal le petit : le professeur étant très malade et ayant atteint un âge avancé, en tenant le secrétariat, Tsaty Mabiala Pascal le petit tenait en fait le parti car il n'avait en fait personne au-dessus de lui pour empêcher qu'il détruise l'héritage que le mussi MAKANDA a laissé aux Congolais.

 

La donne a néanmoins changé après la mort du professeur  Lissouba Pascal le Grand   : l'UPADS est désormais le seul parti au monde avec un président décédé. Nous en appelons à l'arbitrage du ministre de l'intérieur de l'empereur Denis Sassou Nguesso en la personne de Raymond Zéphyrin Mboulou. Il doit faire respecter la loi qui ne peut pas bafouée aussi vulgairement. L'UPADS, nous l'avons prouvé, possède les moyens financiers permettant d'organiser un Congrès ! Il y a les cotisations mensuelles des députés et sénateurs auxquelles on pourrait ajouter l'argent de l'exploitation du bus du parti.

 

Le Congo a une Constitution, quoi qu'on en dise et une loi qui regit les partis politiques. Il n'est inscrit ni dans la Constitution, ni dans la loi des partis qu'un parti pouvait avoir un mort en qualité de président. L'UPADS N'EST PLUS UN PARTI EN CONFORMITÉ AVEC LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE et ce n'est pas parce que la taupe du PCTue en a fait un parti satellite du parti venu du septentrion qu'il faut lui laisser violer les lois de la république ! L'UPADS doit se conformer aux lois nationales comme les autres partis. IL EST TEMPS QUE L'UPADS SE DOTE D'UN PRÉSIDENT DE PARTI CONFORMÉMENT À SES PROPRES TEXTES ET AUX LOIS DE LA RÉPUBLIQUE. Mboulou doit obliger Tsaty Mabiala Pascal le petit à organiser un congrès pour régulariser sa situation dans un délai raisonnable - par exemple avant la prochaine élection présidentielle du mois de mars. 

 

Jeudi, 28 janvier 2021, le Conseil National de l'UPADS se réunit en session à Brazzaville ; la question du Congrès et celle de la participation à l'élection présidentielle sont inscrites au point 9 du projet de l'ordre du jour. Nous voulons que le Conseil National du parti aux trois palmiers examine la question du Congrès et arrête une date où le prochain Congrès de L'UPADS sera organisé.

 

Si Mboulou tolère cette situation plus longtemps, nous en tirerons les conséquences, à savoir, un laxisme qui ne peut que corroborer la thèse du favoritisme dont bénéficie Pascal le petit pour services rendus à l'empereur béninois Denis Sassou Nguesso. Par ailleurs, nous avons appris que le monstre d'Edou souhaiterait que monsieur 4% se présente à la prochaine élection présidentielle, Pascal le petit n'étant pas trop motivé, vu son petit score de la précédente élection présidentielle, pour une autre humiliation électorale.

 

Nous demandons aux membres du Bureau politique de ne pas céder sur la question du Congrès en laissant le rat palmiste qui squatte le sommet des trois différer l'organisation du Congrès car l'UPADS ne peut pas être le seul parti au monde dont le président soit un mort. Nul n'a jamais dirigé un parti outre-tombe. Raymond Zéphyrin Mboulou doit prendre ses responsabilités. Même si Pascal le petit a pris goût au pouvoir qui lui rapporte beaucoup d'argent facile, cela ne peut justifier qu'il maintienne L'UPADS dans l'illégalité, lui qui est un secrétaire national illégitime depuis des années. Autant dire que la fonction de fonctionnaire de l'ethnie-Etat chef de l'opposition factice est aussi un poste occupé illégalement.

 

Nous sommes au courant que pour la session du Conseil National du 28 au 29 janvier 2021, Tsaty Mabiala  Pascal le petit aurait corrompu les membres du Bureau politique et du Conseil National. Nous verrons ce qu'il en est vraiment en lisant le communiqué final de cette réunion. Cette session  doit aboutir à l'organisation d'un Congrès, occasion de se débarrasser de la taupe du PCTue qui a reconnu son impuissance politique, un aveu qui l'a totalement disqualifié en tant que leader de l'opposition qu'il dirige en tant que fonctionnaire de l'ethnie-Etat.

 

MBUTA NE NKOSSI ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB'

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg