Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 13:01
Très cher beau-frère Dieudonné Tsati,
bonjour. Je suis Kugni à 25%, descendant des notables qui conseillaient le roi de Kongo Dia Ntotila et je suis aussi vili à 25%, toujours du côté des notables de Kongo dia Loango. Je ne le proclame pas car cela ne me paraît pas nécessaire. Aussi, pourquoi aurai-je de la haine pour les Kugnis dont je suis en partie issu - comme tu le prétends ? J'ai des parents mbochis du côté de notre père, l'une des filles de ma tante paternelle ayant épousé un Mbochi et du côté maternel par ma maman Martine qui épousa un Mbochi nommé Médard Okemba qui fut maire d'Owando. C'est dire, qu'à titre personnel, je n'ai aucun problème avec les Mbochis. Le problème est que si l'on veut expliquer notre système politique actuel, il ne devient compréhensible que si on y introduit la variable ethnique. La conquête de l'Etat dans plusieurs pays africains comme le nôtre s'assimile à une domination d'une ethnie ou d'une région sur les autres. Là où les étrangers dominaient toutes les ethnies, une ethnie cherche désormais à dominer les autres en plaçant un de ses membres au sommet de l'Etat afin de transformer les droits de tous en privilèges ethniques. Voici en substance notre "lutte des ethnies" en lieu et place de ta lutte de classes. Certains ont conçu le concept d'ethnie-classe que je ne reprends pas ici.
 
Pour feu ton beau-père, il avait au moins le mérite de la franchise en tant que membre de l'extrême Droite française - même s'il t'avait laissé épouser sa fille. Cette haine est viscérale, charnelle, comme celle du chat pour le chien, du buffle pour le lion. C'était dans son ADN de haïr le Noir et l'Arabe. Si intellectuellement il pouvait dépasser ce désamour inconditionnel, il l'aurait fait mais c'était plus fort que lui. Cela pose un problème philosophique quant à notre appartenance à la même humanité ; ils prétendent qu'ils sont sortis du Noir mais je ne le crois pas : ce sont des descendants de Néanderthal tandis que nous sommes des descendants de l'Homo Sapiens Sapiens. Nous n'éprouvons pas de haine viscérale en face de la différence. Nous avons accueilli les Portugais, les bourreaux du Kongo Dia Ntotila et les avons même nourris - avant qu'ils ne nous massacrent et ne nous vendent comme esclaves, allant jusqu'à détruire notre empire Kongo où il faisait bon vivre. Nous avons été victimes de notre kimuntu et c'est encore le cas aujourd'hui car ceux qui dominent dans notre pays n'ont pas de kimuntu en tant que barbarosaures primitifs. Ils agissent à l'égard de notre peuple exactement comme le faisaient les colons avant eux...
 
Je ne critique pas tous les Mbochis, juste le système mbochi sur le terrain idéologique et politique parce qu'il a détruit notre pays, un pays si riche d'à peine deux millions cinq cents mille habitants - si on enlève tous les étrangers. S'ils étaient au moins compétents dans la gestion de la chose publique, ça serait déjà ça mais ils sont incompétents en tout et favorisent l'incompétence dans le choix des hommes. Et il faut ajouter que sur le plan éthique, ce sont des barbares primitifs tueurs et kleptomanes du denier public. On ne peut pas développer un pays avec de tels énergumènes. On contraire, on le conduit tout droit à la ruine et à la guerre civile qui finira par arriver dans notre pays si cette situation calamiteuse se poursuit...
 
Il faut comprendre la France : sans ses ex-toujours colonies africaines, elle n'est rien, elle cesse d'être une puissance industrielle. Aussi, les tient-elle par le franc cfa et par l'installation des gouverneurs noirs au sommet de nos pseudo-Etats extravertis : nous avons des ressources qui prennent toutes le chemin des puissances étrangères au lieu d'être transformées sur place - ce qui créerait un tissu industriel et des emplois. Elle ne défend que ses intérêts. Soit, nous réussissons à récupérer la gestion de nos ressources pour les exploiter nous-mêmes - ce qui est difficile car nous n'avons pas l'ingénierie qui va avec - sauf à prendre le temps de créer des écoles d'ingénieurs - soit nous négocions pour que chaque partie en tire intérêt ; il n'est pas normal que nos ressources profitent plus à quelques individus qui tiennent les multinationales étrangères qui par ricochet font profiter nos ressources naturelles à leurs pays. En tout cas, il faut que la France n'ait plus vocation à défendre les dictateurs mais les démocrates. Cela me paraît essentiel. Et il s'agira de réfléchir pour trouver comment cela pourrait se faire...
 
La lutte des classes a été remportée par les capitalistes et les financiers - dans la mesure où notre existence consiste essentiellement à obéir aux lois de l'argent : il faut travailler ou faire travailler dans le système capitaliste moderne et même dans le communisme, il n'en est pas autrement. Quant au mode de production, il n'existe pas de mode de production communiste - tandis que le mode de production capitaliste a résisté à tout. Aucune entreprise n'existe pour enrichir l'ouvrier mais seulement le patronat et les hauts dirigeants. L'exemple de l'ancien président de Carrefour suffirait à illustrer ce que je dis ici. Lors de mes études RH, j'ai appris que les capitalistes apportaient l'argent pour créer des entreprises mais n'avaient souvent pas les compétences pour diriger et fructifier leurs propres entreprises. Ils embauchèrent des dirigeants compétents qui furent motivés par des salaires élevés, par des actions ou des participations. Ce modèle est celui qui est encore en vigueur aujourd'hui...
 
Oui, la grève instillée par Bokamba Ya Ngouma fut de beaucoup dans la chute de Sassou mais ce n'est pas tout : avant cela, Sassou avait été abandonné par les siens, son ethnie Mbochi. Et ses marabouts lui avaient tous dit que le pouvoir était perdu. Or, désormais, il entend une autre musique du genre : " Tu mourras au pouvoir et nous ne t'abandonnerons jamais...". 
 
Tu dis que la troisième grève doit être organisée. Mais par qui ? Les Mbochis ne veulent plus perdre le pouvoir car l'avenir des Mbochis passe par la conservation du pouvoir. Aussi, du fait qu'ils constituent l'essentiel de l'infrastructure et de la superstructure de notre pays, la troisième grève est difficilement envisageable. Dans la mesure où la classe ouvrière ou laborieuse ne constitue pas l'essentiel de notre population, les chômeurs étant plus nombreux que la population active, il faut soit une insurrection populaire qui conduirait à une guerre civile car les Mbochis armés par Sassou massacreraient les autres ethnies, soit une insurrection armée que j'appelle de mes voeux et, à ce titre, nos compatriotes du nord qui soutiennent ce système doivent lâcher Denis Sassou Nguesso : il y a possibilité d'envisager un Congo où tous les Congolais auraient un avenir - sans qu'une ethnie ne s'inquiète du sien. 
 
Tu ne vois que la grève générale comme option de changement ; il faut élargir ton esprit. Le monde n'a pas été transformé à coups de grève générale qui sied mieux à une société industrielle qu'à une société rentière qui vit de ses rentes pétrolières, de ses taxes douanières, etc, comme notre pays. Le Congo n'a pas d'infrastructures industrielles pour que la grève soit un outil efficace. En 1990, nous avons aussi bénéficié d'une conjoncture internationale favorable, la France, sous la présidence de François Mitterrand, avec sa conférence de la Baule, ayant conditionné les aides occidentales à la démocratisation des pays africains. Il n'y a donc pas eu que la grève générale comme seul facteur de tentative de démocratisation du Congo.
Bonne journée.
 
NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,
 
LION DE MAKANDA,
 
MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
LE LION DE MAKANDA A ECRIT DANS SON BLOG LE 27 JUIN 2018, CECI « CONGO : IL EST IMPOSSIBLE DE FAIRE UNE ANALYSE POLITIQUE CORRECTE SANS LA VARIABLE ETHNIQUE » BRAVO JB ET POURQUOI ? LA REPONSE EST DANS CETTE VIDEO, ECOUTEZ LA JUSQU’AU BOUT ET MERCI (ISIDORE AYA TONGA): VOIR LA VIDEO: https://www.youtube.com/watch?v=JcqcFEdQ4oo&feature=youtu.be
Répondre

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg