Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2018 4 21 /06 /juin /2018 21:55

Cela fait un moment que je n'ai pas nourri mes lecteurs spirituels d'un article. Il n'est pas possible d'amener les enchaînés spirituels chrétiens de notre pays vers la lumière de la vérité sans démontrer le mensonge qui se trouve dans la Bible qui n'est en rien un livre saint mais un livre de mensonge, un livre de falsifications - après que les papes et prêtres catholiques romains aient fait disparaître les originaux des sources plagiées. Sachez qu'à l'époque ancienne, il n'existait pas de nombreux manuscrits d'un texte : on pouvait les trouver tous pour faire les disparaître tous ou pour en produire une copie modifiée. Ce n'est pas par hasard que Théodose ordonna l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie. Les copistes pouvaient les recopier, les modifier, s'en approprier avant de faire disparaître les originaux. Cependant, même en examinant le texte biblique actuel, on peut retrouver des traces qui conduisent vers la Vérité que ne cherchent plus les croyants aveugles - alors qu'il leur a été ordonné de chercher la vérité. Le prophète Simon Kimbangou avait conseillé de lire la Bible pour attraper les voleurs spirituels. C'est dans cet esprit que nous lisons la Bible, une œuvre humaine, qui a enchaîné l'esprit de nos frères et compatriotes.

1) Il est désormais établi que l'Exode des Hébreux de l'Egypte à Canaan n'a jamais eu lieu car aucune trace d'un peuple n'a été trouvée dans le désert du Sinaï par les archéologues. C'est un mythe, un pieux mensonge juif comme tant d'autres qui remplissent la Bible. Un événement de cette ampleur n'aurait pas manqué de se retrouver dans l'histoire officielle car 600000 adultes qui quittaient l'Egypte ne pouvaient pas passer inaperçus d'autant que la population de toute l'Egypte de cette époque était autour de deux millions pour les spécialistes et un million de gens qui sortent d'Egypte, ça se remarque. Les Israélites étaient des habitants de Canaan qui adoraient Yavhé et sa femme Ashéra et qui plaçaient El au sommet de leur panthéon - en tant que dieu national. En fait, ils n'ont jamais quitté leur pays pour l'Egypte.

Oui, vous l'ignorez mais il est connu que le dieu Yahvé avait une épouse nommée Ashéra que les copistes ont traduit en Astarté. On rendait un culte à Yahvé et à son épouse Ashéra. Le nom Ashéra de la déesse cananéenne se trouve toujours dans la Bible hébraïque mais le lien entre Yahvé et elle a été supprimé. Vous comprenez que ce Yavhé ait des enfants avec son épouse, des fils de Dieu, les bnei Elohim. Ce n'est donc pas une religion monothéiste au départ comme on voudrait vous le faire croire. D'ailleurs, tout l'Ancien Testament en témoigne... depuis la Genèse !

2) Il a été démontré par le travail des archéologues juifs que la conquête de Josué n'a jamais eu lieu. Il est écrit que les Hébreux détruisirent la ville d'Hatsor. En fait, il est historiquement prouvé que c'est le pharaon égyptien Séthi 1er qui brûla la cité d'Hatsor et non les Hébreux. Les guerres de Josué n'ont pas eu lieu et sont des mensonges que les archéologues juifs dénoncent aujourd'hui. Or, un livre qui contient de tels mensonges ne peut être un livre saint...

3) Vers - 1300 ou - 1200 avant notre ère, Canaan était une province égyptienne. Or, c'est l'époque supposée de l'exode. En témoignent les vestiges de mines qu'ils exploitaient et par les ruines des garnisons de leurs soldats. Comment les soi-disant Hébreux pouvaient-ils fuir les Egyptiens pour se retrouver encore face à eux à Canaan ? Les Juifs eux-mêmes reconnaissent aujourd'hui qu'il s'agit de mythes. Vous pouvez lire Israël Finkelstein ou Shlomo Sand, des Juifs qui vous disent que l'Exode n'a jamais eu lieu.

4) L'existence du roi David et de son fils Salomon n'est pas attestée historiquement tandis que celle d'Achab, de son fils Omri et de sa femme Omri est historiquement établie par les écrits des autres peuples. Il n'a été trouvé nulle part de temple de Salomon. Le seul temple qui a été déblayé sous les ruines se trouve à Megguido, temple construit par Achab.

5) Jérusalem n'a pris de l'importance qu'après la conquête du royaume du nord appelé Israël par les Assyriens en - 722 avant notre ère quand ses populations se réfugièrent au royaume de Juda. Ceux qui échappèrent à la déportation vinrent se réfugier à Jérusalem. C'est à ce moment-là que la cité fondée par les Jébusiens prit de l'importance.

6) Les recherches menées sur les poteries indiquent qu'autour de l'an 1000 avant notre ère, les Cananéens vivaient sur le territoire actuellement occupé par les Khazars qui se disent Juifs alors qu'ils ne le sont pas. C'est à peu près à cette époque que les Juifs prétendent que le roi David aurait vécu - alors que les preuves historiques manquent en dehors de la Bible. La seule chose qui est historiquement prouvée, c'est la présence des Philistins venus de Mycène : la description du casque et des armes de Goliath en sont les indicateurs car seuls les Grecs portaient de telles armes et armures.

7) En 962 avant notre ère, le pharaon Shéshonq envahit la terre de Canaan et occupa son territoire. Même la Bible rapporte ce fait historique. Canaan devint une province égyptienne...

8) Les Cananéens du royaume du nord ou Israël adoptèrent les moeurs babyloniens et se fondirent parmi eux à Babylone. Le royaume du sud ou Juda fut conquis en 587 avant notre ère. Cependant, à Babylone, les prêtres juifs décidèrent de ne pas perdre leur identité en conservant leur culture religieuse et leurs coutumes. Ils adoptèrent néanmoins de nombreux éléments de la culture babylonienne qui était elle-même sous l'influence des Chaldéens. C'est à Babylone que les Juifs adoptèrent la semaine de sept jours et les noms des mois babyloniens ainsi que la croyance aux anges. La semaine égyptienne était composée de dix jours et le mois de trois semaines, soit trente jours lunaires. La création se fit alors en sept jours - avec un jour de repos comme le préconisaient les Babyloniens.

9) On sait que les Juifs et les Grecs reçurent l'écriture des Phéniciens, un sous-groupe des Cananéens à peu près à la même époque. Ils commencèrent à l'utiliser mais dans un sens pratique. Diodore de Sicile parle de Cadmon qui aurait apporté l'écriture aux grecs. Quand vous observez les alphabets grec et hébreu, vous ne pouvez que conclure à ce qu'elles ont une même origine.

10) C'est sous le roi Josias que les premiers textes juifs furent inventés - notamment une sorte de proto-Deutéronome. Au retour de l'exil, Ezra ou Esdras en rédigea une bonne partie de ce que nous connaissons aujourd'hui.

11) En l'an 70 de notre ère après la destruction du seul temple d'Hérode par les Romains, les rabbins se retrouvèrent en conclave à Yamni ou Yabné pour sélectionner les textes qui composent la Torah actuelle. Les chrétiens choisiront les leurs en 325 au concile de Nicée - sous la haute autorité de l'empereur romain Constantinus dit Constantin. On écartera de nombreux textes gnostiques...

12) La Bible contrairement aux idées reçues n'est pas du tout le plus vieux document "sacré" du monde car on peut dater l'époque à laquelle les Juifs reçurent l'écriture des Phéniciens, notamment de Cadmos, à la même époque que les Grecs que les Israélites rencontrèrent en 333 avant notre ère. Il y a des écrits égyptiens comme le livre dit des morts qui est beaucoup plus ancien. On peut citer des écrits de l'Inde comme le Manava Satsra Dharma, ou l'Agrouchada Parikchaï qui existaient avant les écrits bibliques.

13) Une autre idée reçue est que la Bible a fait connaître à l'humanité le Dieu unique. C'est tout à fait faux. Les Juifs pratiquent comme nous l'avons démontré dans un autre article la monolâtrie, une forme de polythéisme, leur dieu qui ne s'occupe particulièrement pas des autres peuples existant au milieu d'autres dieux et allant à la guerre comme l'Eternel des armées comme les dieux des autres peuples. Les Babyloniens se battaient au nom d'Assur, leur dieu, qui leur donnait la victoire - même si Marduk devint à un moment donné le dieu national tandis que les Perses se battaient au nom d'Ahura-Mazda.

Vous pouvez ajouter Michée 4 : 5 à ce sujet parmi d'autres versets. Nous, fils de la Lumière originelle, sommes monothéistes depuis le commencement du monde car nous croyons en Nzambi Ya Mpungu et en aucun autre Dieu. Les Juifs plaçaient leur dieu national au dessus de leurs dieux secondaires et des dieux des autres peuples - ce qui est normal puisque les autres peuples en faisaient autant. Dans le monothéisme, cela n'est pas nécessaire car il n'y a qu'un seul Dieu : Nzambi ya Mpungu Tulendo. Ceux qui pourraient objecter le shmah juif  indique un monothéisme doivent savoir que le mot ehad signifie un et aussi seul. De toute façon, il y a un dieu national que les Juifs adoraient mais il y avait d'autres dieux comme Baal ou Ashéra que le peuple adorait. 

Yahvé n'est pas le seul dieu à avoir conclu une alliance avec un peuple. En 2025 avant notre ère, soit huit siècles avant la supposée existence de Moïse, un dieu nommé Assur conclut une alliance avec un peuple  nommé les Assyriens, un peuple jusque là inconnu qui habitait la haute vallée du Tigre. La monolâtrie n'était pas propre aux Juifs comme nous l'avons montré dans un précédent article. Il est admis que les Juifs copièrent la monolâtrie auprès des Babyloniens qui la pratiquaient au milieu d'autres dieux dans une forme particulière de polythéisme avec un chef des dieux.

14) Il y a une autre fausse idée reçue totalement mensongère qui veut que les Juifs au travers de leur Torah - œuvre de compilation piochée en Egypte, Assyrie, Canaan, Babylone, Inde - donnèrent à l'humanité la première morale universelle. Prenons un exemple pour expliciter qu'il y a eu des mauvaises interprétations de la Bible, là où les Juifs savent que certaines lois ne concernaient que les Juifs entre eux et rien d'autres.

Quand on traduit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même", il y a une mésinterprétation du mot hébreu réa qui désigne en fait le compagnon et non le prochain. Les juifs d'aujourd'hui ne se sentent pas obligés d'aimer les autres êtres humains car pour eux les Goyims ne sont pas des humains mais des animaux. Vous pouvez le voir en œuvre aujourd'hui quand ils massacrent des Palestiniens non armés. Dans Lévitique 19 : 18, le mot hébreu réa veut dire : "frère", "compatriote", "fils de ton peuple". Les Juifs trouvent donc que les autres peuples sont idiots de croire que cela s'applique aussi à eux.  C'est le même mot, réa, qui est employé dans le dixième Commandement : " Tu ne convoiteras pas la femme de ton compagnon et tu ne désireras pas la maison de ton compagnon, son champ, son serviteur, sa servante, son bœuf, son âne, bref, tout ce qui est à ton compagnon " (Deutéronome 5, 21). Ce commandement ne fait que préciser et compléter l'impératif énoncé plus haut de façon lapidaire, « Tu ne voleras pas ». Sous-entendu : " ton compagnon " - ce qui fait que les banquiers juifs s'autorisent à voler les non-Juifs depuis des siècles. Les même interdictions dans le livre dit des morts sont plus universels car la Maat renvoie à un équilibre universel. Spinoza qui avait été excommunié de la synagogue d'Amsterdam l'avait bien compris ! La religion juive est une religion fermée quoi qu'en pense le philosophe Bergson. C'est donc une terrible méprise de voir de nombreux Africains croire que le dieu d'Israël est aussi leur dieu ! Cela ne peut qu'attirer le malheur sur l'Afrique...

15) Les Juifs ont emprunté l'idée de la résurrection des morts aux Perses pendant leur exil, tout comme l'idée du salut car ils n'ont pas du tout connu l'exil en Egypte - même si des colonies de juifs ont habité en terre égyptienne. Dans leur religion originelle, il n'y a pas de résurrection des morts. Quant à l'idée de l'immortalité de l'âme, les Juifs l'ont empruntée aux Grecs qui l'ont eux-mêmes empruntée aux Égyptiens car avant leur rencontre avec les Égyptiens, cette doctrine leur est inconnue.
17) Il est aberrant de croire que les pseudo-Juifs ont une quelconque mission pour l'humanité qu'ils veulent asservir car disent-ils quand le messie viendra, chaque Juif aura près de 3000 esclaves Goyims. Leur religion est exclusive. Ils ne veulent pas se mélanger aux autres nations nations par le mariage, ni manger leur nourriture. Les premiers Grecs qui les rencontrèrent les qualifièrent de misoxènes car ils haïssent les étrangers. Évoquer le dieu d'Israël dans nos prières est une grave et dangereuse erreur, vu que l'on renforce la divinité d'un peuple raciste. D'ailleurs, ils ne suivent plus la Torah mais le Talmud. Leur messie ne viendra que pour eux, lui qui leur livrera l'humanité en servitude. C'est pourquoi ils désirent qu'il se hâte de venir. Heureusement qu'il ne viendra pas car c'est une fausse croyance, juste une espérance qui somme toute est satanique. Les lois de la Torah ne sont là que pour assurer la cohésion d'un peuple qui doit se prémunir des autres peuples.

18) Les Juifs sont polythéistes comme le démontre Exode 15 : 11 où il est fait allusion aux elim ou aux dieux. Voici en substance le fameux verset : 

               " QUI EST COMME TOI PARMI LES DIEUX, YAHVE ?"

On traduira Yavhé en fait Yevah par Eternel pour mieux masquer ce polythéisme des Juifs au temps d'Esras ou Ezra - comme si les autres dieux ne l'étaient pas. Les Africains, je le répète, sont les seuls vrais monothéistes sur cette terre. Comme ils sont habitués au mensonge, en lisant cet article, ils essayeront de tordre le cou à ce verset qui n'est que l'un des versets qui attestent du polythéiste des anciens Hébreux ou mieux des Aryens qui arrivèrent en terre de Canaan après que les Assyriens aient installé des colonies en terre de Canaan à partir de 722 avant notre ère.

Ce verset dit clairement que Yahvé n'est pas le seul dieux et qu'il y en a d'autres mais les Juifs pensent que leur dieu national est supérieur aux autres dieux et ce n'est que normal et surtout, qu'il est aussi supérieur à leurs autres dieux comme Baal, El, Ashéra, Moloch, Rempan, etc. Notons que dieu au singulier en hébreu se dit "El" et son pluriel est Elim. C'est bien le terre "ELIM" (en jaune dans l'image ci-dessous) ou dieux qui est utilisé dans ce verset. On ne peut donc pas nous dire que c'est une mauvaise traduction. Je lis l'hébreu que j'ai appris tout seul sous la conduite de l'esprit.

 

19) Les tables de la loi sont un mensonge car en quelle langue Dieu écrivit-il ces fameuses tables de la loi ? Nous vous signalons que nous sommes censés être à l'époque où aurait vécu le soi-disant Moïse, soit en - 1300 avant notre ère et à cette époque, l'écriture hébreue n'existe pas encore. Si Dieu l'avait fait, il eût fallu des siècles avant de lire ces tables. C'est la preuve que les tables de la loi sont une pure invention d'Ezra-Esdras. C'est une pure invention des scribes car le peuple juif est un peuple de menteurs - jusqu'à nos jours. Si on ne prend pas la peine d'interroger en profondeur leurs écrits, on ne peut pas se rendre compte de leur manipulation - surtout s'ils vous demandent de croire leurs propos - aveuglément. 

20) Hérodote au V è siècle avant notre ère n'a jamais entendu parler d'un peuple juif, ni du temple de Salomon car il n'en parle pas dans son œuvre. Il a pourtant visité en historien-ethnologue la Perse, l'Egypte, la Phénicie, même le Liban aux portes d'Israël. Cela montre qu'à ce moment-là, il s'agit juste d'un peuple insignifiant au point de vue historique.

21) C'est autour de 620 avant notre ère que le roi Josias décide de faire rédiger un livre saint pour que le royaume de Juda ne subisse pas le sort de son voisin du nord qui fut totalement rasé de la carte par les Assyriens. Quand Juda sera vaincu à son tour par les Babyloniens, son peuple pourra résister à la déportation - en s'accrochant à son dieu local Yahvé ou Yevhah. Pour maintenir la toute-puissance de Yahvé, sous le roi Josias, on inventa l'idée que les maux et les défaites subis par Israël et Juda étaient des punitions : leur dieu local et personnel utilisait les autres peuples pour punir leurs infidélités - ce qui permettait de conserver la toute-puissance de Yahvé... Les Babyloniens aussi croyaient que c'était le dieu Marduk lui-même qui avait permis à Cyrus de s'emparer de la Babylone. Cette façon de penser n'était donc pas propre aux Juifs. Quant aux Perses, ils attribuaient leur succès à Ahura-Mazda, leur dieu national. Dans cette situation idéologique de dieux guerriers, les vaincus pouvaient adopter le dieu des vainqueurs comme nous l'apprend 2 Chroniques 28 : 23, verset qui dit que le roi de Jérusalem Achaz abandonna son dieu local Yavhé pour celui des rois d'Aram, c'est-à-dire, de Syrie : 

 

Les Juifs sont revenus dans leur pays mais se sont rendus compte que leur dieu n'était pas le plus puissant de tous les dieux comme on le constate au Psaume 44 : 10-24 car ils sont toujours vaincus malgré leurs sacrifices et le respect des ordonnances. Il y a danger car le peuple risquait d'abandonner le dieu local à cause du doute

Ceci est la preuve que le dieu d'Israël n'est pas le Dieu créateur et ils vont finir par s'en rendre compte et changer d'idéologie religieuse...

Maintenant, tirons les bonnes conclusions, si l'exil n'a pas eu lieu, alors, il n'y a pas eu non plus d'exode comme l'affirment les historiens et les archéologues khazars ou pseudo-Juifs d'aujourd'hui comme Shlomo Sand, et le récit de Moïse et tout le tralala des dix commandements est faux, Dieu n'ayant jamais parlé aux Hébreux, les fameux commandements ayant été tirés dans la confession négative du Livre égyptien dit des morts. Les anciens Juifs, nonobstant les messages des prophètes, n'étaient pas monothéistes mais polythéiste avec un dieu national, un elohim local, Yavhé parmi tant d'autres locaux comme Baal, Ashéra-Astarté, Moloch, Remphan, etc.  Dieu n'a rien à voir avec cette religion - quoi qu'elle prétende...

Vous pouvez vérifier que dans les deux livres des Rois, il n'est pas question des Lois de Moïse. Elles ont été introduites par Ezéchiel et Jérémie. Lisez les livres de ces deux prophètes pour vous en convaincre. Le temps me manque pour vous en donner les preuves. Après avoir découvert la pureté de la religion zarathoustrienne, des Juifs se proclamèrent prophètes pour changer la vieille religion des Hébreux de Canaan faite de sacrifices humains en les remplaçant par le rachat des vies et en exigeant qu'on immole des animaux à la place des êtres humains, notamment des enfants. C'est sous le roi Josias qu'intervint la première tentative de destruction de ces pratiques religieuses odieuses et sataniques. Cependant, il n'y parvint qu'en partie...

Qu'on se dise que d'Egypte à Canaan ou l'actuelle Palestine, il n'est pas nécessaire de passer quarante ans dans le désert pour l'atteindre - si jamais nécessité avait été ressentie de quitter le pays des Pharaons. La construction des textes de l'ancien testament vient du plagiat des textes égyptiens, babyloniens, cananéens par les Aryens qui vinrent à Canaan au nombre desquels les Philistins qui venaient de Mycène en Grèce. Si l'histoire de l'exil est fausse et mensongère, celle de Josué l'est aussi et par conséquent, celle du messie ne tient plus la route car les propos sur le Shiloh n'ont plus de sens. Et nous savons que le messie ne viendra pas en Israël - même si les Rotschild trouvent un magicien pour jouer ce rôle. De toute façon, les faux Juifs khazars ne le recevront pas comme Messie. Si David et Salomon n'ont pas pu être historiquement situés et qu'il n'est plus possible de dire qui est de la tribu de Juda ou non, personne ne peut prétendre à être aujourd'hui le messie. Hélas, c'est un mensonge bien ancré dans les esprits qui fait que même appelle 100000 ans, on continuera à attendre le Messie car ils diront que mille ans sont comme un jour pour Dieu - comme si Dieu leur avait dit comment il envisageait le temps...

 

Les Africains sont endoctrinés parce qu'il faut du temps et de la volonté pour aller chercher la vérité afin de se libérer du mensonge et, dans le désespoir absolu, la religion est un refuge. Je reproche aux religions étrangères de détruire notre créativité : au lieu de chercher des solutions quand surviennent les problèmes, on lance des millier de prières qui ne changent rien. Le créateur ne nous a pas doté d'un cerveau pour rien. Ce monde va droit à la catastrophe et nous les premiers si on ne sort pas de cette idéologie religieuse néfaste introduite par les étrangers sur la terre d'Afrique en 1482.

Mon objectif est de lutter contre la fausse religion afin de sortir notre peuple des églises de sommeil. Cependant, je sais que le combat sera difficile, combat qu'il faudra un jour aller livrer sur place car je possède désormais toutes les armes pour prouver aux nôtres que notre ancestralité était la meilleure sur le plan spirituel. On reconnaît l'arbre au fruit et ceux de nos traditions s'appellent : PAIX, HARMONIE, PARTAGE, SOLIDARITE, RESPECT DE LA VIE HUMAINE, etc. Dès l'introduction du christianisme à Kongo Dia Ntotila, nous eûmes les fruits suivants : guerres, esclavage, perte d'identité, destruction de l'empire kongo, acculturation, etc, tous des fruits très amers et pleins de toxicité létale...

 

NE NKOSSI, NGOMBULU ZA MAKANDA,

LION DE MAKANDA,

MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles RÉCents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg